Les Incas, une civilisation mythique qui a marqué l’Argentine !

Il s’agit d’une des civilisations ayant le plus marqué l’histoire de l’Amérique latine et pourtant elle n’aura perduré que 3 siècles et demi. C’est tout le paradoxe de cette civilisation qui encore de nos jours continue d’attirer de nombreuses questions et d’étonnements sur ses étranges traditions. Zoom sur cette civilisation qui aura également marqué l’histoire de l’Argentine ! Zoom sur la civilisation INCA !

Village Inca à Tilcara – Gaëtan Flipo

Les origines de cette civilisation

Il faut remonter au début du 13ème siècle pour voir les origines de cette civilisation chargée d’histoire. Manco Cápac et Mama Ocllo auraient laissé le Lac Titicaca pour aller fonder la capitale de leur civilisation dans la vallée de Cuzco dans l’actuel Pérou, à la demande de leur Dieu, le Soleil. Il s’agirait à ses débuts d’une petite tribu guerrière qui résidait dans la partie Sud du Pérou.

Cuzco qui deviendra la capitale de la civilisation Inca. Rapidement cette civilisation se développe grâce à un mode de fonctionnement vraiment révolutionnaire pour l’époque. Ils avaient par exemple développé un système administratif et politique. En effet l’Empire Inca était divisé en 4 régions elles-mêmes divisées en provinces. A leur apogée les Incas se sont étendus du nord de l’Equateur (avec une petite partie en Colombie) jusqu’à Santiago au Chili (en passant par Mendoza en Argentine). Si l’Empire Inca a réussi à se développer rapidement, c’est avant tout grâce à sa faculté à avoir réussi à intégrer la multiplicité socioculturelle des différentes tribus qui la composaient.

Au niveau des caractéristiques de cet empire, le Quechua était la langue officielle. Ceci étant, on dénombrait pas moins de 20 dialectes différents. Au niveau des croyances les Incas vouaient une véritable adoration au soleil qui était comme un Dieu. D’ailleurs c’est ce soleil inca qui est représenté sur le drapeau argentin. Pour remercier les dieux, ils sacrifiaient des enfants au sommet des montagnes. Sur un plan économique, ils s’enrichissent grâce à l’agriculture et une organisation très hiérarchisée. En effet il s’agit d’un système très étatique puisque c’est l’Etat qui possédait les terres et qui ensuite les redistribuait à son peuple.

L’apogée de l’Empire Inca jusqu’à sa chute

Beaucoup comparent élogieusement l’empire Inca au Romain au niveau de l’impact qu’il a pu avoir sur le continent même si ce dernier a duré bien plus longtemps que l’Inca et que les différences entre les deux civilisations restent importantes. Même s’il est excessivement difficile d’estimer encore de nos jours le nombre d’habitants qu’il y a pu avoir sous l’Empire Inca, on estime son nombre entre 3 et 16 millions. Les plus précises estimations penchent pour plus de 12 millions. Ce chiffre est vraiment colossal pour l’époque.

On considère qu’elle a eu la plus formidable armée de l’Amérique pré-colombienne. Avoir une grosse armée était nécessaire car parfois l’approbation d’une tribu à se joindre se faisait également par la force. Une des plus belle réalisation faite par les Incas a été la construction d’une route humaine et commerciale. Son nom ? ‘El Qhapaq Ñan’. Cela vient du Quechua qui signifie ‘chemin principal’. Il s’agit d’une route de plus de 30 000 kilomètres qui partait du Sud-Ouest de la Colombie (à quelques kilomètres au sud de Cali) et qui s’arrêtait à Santiago au Chili.

Le Qhapaq Ñan – Wikimédia Commons

Rien ne semblait arrêter l’Empire Inca dans son expansion et son développement. C’est pourtant à l’arrivée des espagnols et plus précisément du général Pizarro en 1532 que ce fut la fin pour les Incas. Même s’ils étaient bien plus nombreux, ils étaient néanmoins moins bien équipés et organisés. Ce fut une terrible défaite pour les Incas qui ne représentaient plus qu’une population de 600 000 habitants après l’arrivée des espagnols. Beaucoup s’accordent à dire que sans l’arrivée des espagnols, l’Empire Inca se serait encore plus développé et aurait été un des plus puissant au monde.

Les traces de l’Empire Inca en Argentine

Les ruines de Quilmes – Flickr

Encore une fois, bien que connu, l’Empire Inca n’a pas longtemps marqué l’histoire de l’Argentine puisqu’ils n’ont traversé l’Argentine qu’en 1479 et se sont fait repousser par les espagnols qu’à partir de 1534. Ainsi ils sont restés sur le territoire argentin moins de 60 ans et malgré ce très faible temps passé en Argentine, on retrouve certains vestiges de leurs coutumes et cultures.

Si on retrouve principalement des traces de l’Empire Inca au nord de l’Amérique du Sud, toutefois certains sites en Argentine sont encore imprégnés de cette incroyable civilisation. C’est le cas surtout dans le Nord comme la Province de Tucuman, Jujuy ou encore Salta. Un des plus connus est le Pucará de Tilcara dans la province de Jujuy, un ancien village Inca dans la Quebrada de Humahuaca ou encore la cité sacrée de Quilmes dans la province de Tucumán.

C’est justement dans la Province de Salta qu’on a retrouvé 3 momies d’enfants incas. Elles avaient été sacrifiées au sommet de la montagne Llullaillaco, à la frontière entre le Chili et l’Argentine. C’est d’ailleurs le plus haut sommet au monde pour les sacrifices humains (6739 mètres d’altitude). Aujourd’hui on retrouve les momies de ces enfants sacrifiés au musée MAAM. Il se trouve au centre de Salta sur la place 9 de Julio. Au niveau de l’art et le mode de vie des Incas on peut retrouver cela au musée PAJCHA. Il est également à Salta à quelques mètres de la place Miguel de Güemes.

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ POUR FAIRE UN VOYAGE DE PLUSIEURS JOURS AVEC DANS LE NORD-OUEST ARGENTIN SUR LES TRACES DE l’EMPIRE INCA ? CLIQUEZ ICI.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

One thought on “Les Incas, une civilisation mythique qui a marqué l’Argentine !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *