La brèche avec les transports publics subventionnés ne cesse de croître. La hausse s’est effectuée en 2 temps, à hauteur de 13% d’augmentation à chaque fois, l’une en Octobre, l’autre maintenant, en Décembre. Les chauffeurs (ils sont plus de 30 000 à avoir la license dans la ville) expliquent que cela est du à l’augmentation du prix d’entretien des voitures et du coût général de la vie. La ville de Buenos Aires a accepté la mesure et jugé leurs raisons valables.

Photo : Diego Torres Silvestre

Cette augmentation de 26% à la fin de l’année 2011 résulte de nombreuses réunions ayant eu lieu au cours du mois de Juillet entre les fonctionnaires de la capitale, les chauffeurs de taxis, les employés du secteur et ceux qui gèrent leur propre voiture.

Initialement, le tarif appliqué était le suivant : 46 centimes pour 200 mètres parcourus ou 1 minute d’attente. Depuis Octobre, ce coût était de 52 centimes. Aujourd’hui, il passe à 58 centimes. Le coût de la prise en charge (tarif initial à la montée dans le taxi) passe donc à 5,80 pesos.

 

Cette augmentation risque d’avoir un impact important sur les bourses de ceux qui prennent le taxi régulièrement. Par exemple, un trajet de l’Obélisque au croisement entre Santa Fe et Callao est passé de $10,58 à $13,34 environ. Et aller du Centre à Cabildo et Juramento coûte maintenant $40,60, au lieu des $32 antérieurs.

Il s’agit de la 9ème augmentation des taxis depuis 2003. Et cette augmentation du coût de la vie est généralisée à de nombreux secteurs en Argentine. Récemment, le prix du gaz, de l’eau et de l’électricité est aussi grimpé en flèche.

Source : El taxi aumenta 26% en dos veces a partir de octubre