Argentine Info a eu le plaisir d’interviewer Mariano Martos (basse) et Ignacio Alvarez (percussions) de la Bomba de Tiempo. Ce groupe de percussion formé il y a 6 ans, offre un spectacle de grande qualité tous les lundis soir sans interruptions au Centre Culturel Konex. On peut désormais parler d’un rituel pour les soirées porteñas. 

Il ne faut pas oublier que nous sommes là pour l’interview car dès la rencontre avec les deux artistes une ambiance Buena Onda s’installe dans les lieux. Ils sont à 30 minutes de monter sur scène, on entend des percussions, des musiciens qui rient, qui se vannent. À aucun moment on vient à se dire que c’est bientôt le moment d’aller animer une foule de spectateurs durant deux heures, on les accompagnerait presque…

Photo – Source : LaBombadeTiempo

-Comment est né le phénomène la Bomba de Tiempo ?

C’est en 2006 que Santiago Vazquez a commencé à monter le groupe. Après avoir contacté des connaissances il parvient à former une équipe de 17 titulaires venant de tout horizons. Et puis le succès est vite au rendez-vous, ils prennent place sur la scène du Konex tous les Lundis soir et durant l’été à Tigre.

-Justement, n’êtes-vous pas fatigués que tous les Lundis ce soit la même chose ?

Au contraire ! Ce n’est jamais la même chose bien que la date reste fixe. Le public est différent, l’énergie qu’ils nous donnent aussi. Et sur les 17 titulaires, 4 sont chefs d’orchestre c’est à dire que chaque chef d’orchestre à son style à lui et du coup nos représentations ne sont jamais les même.

-Du coup, c’est de l’improvisation totale ?

Tout à fait ! Nous sommes dirigés par un système de codes que Santiago Vazquez a inventé. Le chef d’orchestre utilise des deux mains pour nous donner le tempo et l’articulation des morceaux. C’est une grande chance de ne jamais savoir à quoi s’attendre aussi bien avec le public qu’avec le chef d’orchestre. 

-Avez-vous pour projet d’aller en Europe ? En tout cas, on vous garantie du succès et que du succès !

(Rires) On signe demain ! Personnellement, ce serait super et l’idée a déjà été lancée mais on va d’abord aller du côté de l’Uruguay et du Brésil. Et qui sait ? on aura peut-être prochainement des dates à Toulouse ou Nantes !

– Individuellement, exercez-vous une autre activité ?

Mariano: Oui, j’ai un groupe de musique qui s’appelle les Aca Seca. Je suis accompagné de deux amis, nous nous produisons tous les mercredis soirs au Cafe Vinilo à 21h (call. Gorriti 3780). Notre répertoire reprend le folklore argentin et des auteurs tels que Fattoruso et Carlos Aguirre.

Ignacio (Nacho pour les intimes nous a-t-il dit!): Mon groupe Sarasa Trio offre un spectacle chaque dernier jeudi du mois au restaurant Bongo (call. Dardo Rocha 2002). Notre répertoire va du jazz au bossa nova en passant par le tango.

On remercie chaleureusement tous les musiciens de la Bomba de Tiempo qui nous ont fait passer un très bon moment et nous ont convertis sans problème au groupe des habitués du Lundi !

Si vous aussi vous souhaitez maitriser les codes de la Bomba de tiempo, rendez vous au CERBA ( centro de estudios del ritmo). C’est une école de percussion ouverte à tous où l’on vous apprendra toutes les clés du succès de ce groupe. Et pourquoi pas animer l’ouverture de la Bomba le lundi dès 19heures, c’est possible ! Contact: labomberia@hotmail.com

Pensez à retirer la carte Bomba de tiempo à l’entrée du Konex afin de bénéficier de promotions.

Entrée: 70 pesos