À l’occasion de la découverte de son premier album solo “Agosto“, nous avons rencontré Aldana Bello, charanguista (elle joue du charango, une sorte de petite guitare), chanteuse et compositeur de musique typique des Andes. Une musique qui vous fait voyager en vous transportant dans d’autres mondes au son de la flûte de pan, du charango et de paroles en quechua. Autant de talent pour une personne aussi sympathique, forcément ça nous a plu !

Source : Facebook

“Votre nouvel album se nomme “Agosto”, d’où vient ce titre ?

L’album est un hommage à la nature et en particulier à la “mère terre”, Pachamama (déesse-terre dans la culture andine). Le mois d’août est le mois de la récolte, c’est ma manière de remercier la terre pour ce qu’elle nous offre. Et puis, c’est aussi parce que l’album est sorti en août.

La culture andine vous est très chère, où avez-vous vécu ?

En ce moment je vis à Buenos Aires mais j’ai beaucoup voyagé parmi les communautés andines du Nord, j’ai aussi vécu en Bolivie dont est originaire une partie de ma famille. En fait le peuple andin vit dans plusieurs pays mais nous ne tenons pas compte des frontières, les revendications des nations andines est une des choses que je transmet aussi à travers ma musique.

Beaucoup d’autres musiciens ont travaillé avec vous sur l’album, comment choisissez-vous vos partenaires ? 

Ce sont tous des amis, des personnes avec qui j’ai déjà travaillé dans le passé et qui ont partagé des moments de ma vie. Des élèves de charango (Aldana est aussi professeur) ou des personnes qui ont croisé mon chemin à un moment de ma vie.

Vous avez fait les musiques de plusieurs films, comment trouvez-vous l’inspiration ?

Quand je travaille pour moi, l’inspiration me vient très souvent sans prévenir, mais étrangement toujours lorqu’il y a du mouvement, dans le bus par exemple. J’ai fait la musique de plusieurs documentaires et là c’est différent, il y a une date à respecter et donc un travail en amont est nécessaire. En ce moment je travaille sur la musique d’un documentaire, un long métrage cette fois, inspiré du livre de Hector Tizón, “Fuego en casabindo” qui relate l’histoire des peuples originaires du nord ouest argentin.

Et quels sont vos autres projets ?

Je fais des concerts pour mon nouvel album dans la région, le 6 décembre je participe à “Charango Argentino recital nº85” dans la capitale argentine (au centre nacional de la música à 20h, México 564) et le 9 décembre je serai à Bahía Blanca.”

Ecoutez quelques uns des titres de son album sur sa page : http://ar.myspace.com/aldanabello. Si vous avez envie de découvrir l’un des aspects de la culture du nord ouest argentin et des andes, la musique d’Aldana est une belle façon de le faire, on vous le recommande !