La découverte du maté argentin !

Le maté ou encore yerba mate est une boisson véritablement emblématique d’Argentine ! Cette boisson, très consommée l’est même plus que le café ou le thé en Argentine ! Boisson nationale, elle possède aussi des vertus thérapeutiques :  laxatives, diurétiques, antioxydantes et il paraît même qu’elle éviterait les caries ! Les Argentins consomment en moyenne 100L de maté par an et par personne. L’Argentine est donc le plus grand consommateur, producteur et exportateur, dominant ainsi le marché de la yerba mate !

Paquets de maté – Source : Wikipedia

Histoire et origine de la boisson

La yerba mate (herbe du maté) est née de la culture Guarani où elle servait de base à l’alimentation des Indiens. Elle avait déjà une fonction sociale importante, étant utilisée dans les cultes et rituels des tribus indiennes.

Lors de la colonisation espagnole, la culture du maté pût s’étendre dans tout le royaume de l’Alto Perú grâce au peuple Guarani. Le peuple partagea les savoirs de l’utilisation de l’herbe avec les conquistadors. Alors que cette plante était encore exploitée de manière naturelle, les grandes industries du XXe siècle rendirent sa production beaucoup plus importante. Aujourd’hui, la yerba mate reste produite dans la région du Nord-Est de l’Argentine, Sud du Paraguay et Nord-Ouest du Brésil, ses terres d’origines.

Info intéressante : c’est à la Posada Bemberg qu’a eu lieu la première expérimentation de plantation de yerba maté du pays ! Retrouvez notre article sur ce petit hôtel niché dans la forêt Misionera, à quelques kilomètres des chutes d’Iguazu !

Une boisson typique

Maté – Source : Wikipedia

Les argentins boivent le maté en permanence et à n’importe quelle heure de la journée : au petit déjeuner, à la pause ou encore avant de se coucher ! On vous proposera toujours de prendre du maté et de le partager ! En effet, les argentins partagent leur paille en métal appelée «bombilla» ainsi que leur maté. Chacun y aspire ainsi son compte et passe à son voisin !  Cette infusion est donc véritablement un moment de partage entre amis ou en famille, sa consommation s’étant maintenant ritualisée.

La route du maté en Argentine

Plantation de maté à Misiones – Source : Wikimedia

Il n’y a pas si longtemps sa production n’était que très peu connue. Pour promouvoir cet héritage culturel, le secrétaire du tourisme décida en 2010 de déclarer la « Ruta del Mate » (route du maté) comme intérêt culturel du pays. Grâce à cette initiative les producteurs d’herbe de maté ont pu ouvrir leurs portes au public. Ils partagent ainsi leurs connaissances et savoirs-faire en maté ! La « Ruta de la Yerba Mate » est un itinéraire touristique basé sur la découverte de cette culture autochtone. À travers les provinces de Corrientes et Misiones, vous partez en balade sur les sites de production où l’histoire et la culture de la région prendront tout leur sens ! 8 circuits ont été crées afin de découvrir cette herbe et de vivre sa préparation à travers le pays.

Sur la route du maté vous connaîtrez donc toute la chaîne de production de l’herbe de maté depuis sa plantation à sa mise en paquet en passant par son processus de récolte et de séchage. Vous apprendrez aussi à boire le maté ainsi que son histoire depuis hier jusqu’à aujourd’hui. Grâce aux 800 entreprises impliquées dans ce processus, le maté est ainsi à la portée de tous : prêt à livrer tous ses secrets !

Conseils d’hygiène

Tout d’abord, il faut savoir que la bombilla passe de bouche en bouche, donc cela semble évident, évitez de partager un maté si vous êtes malade !

Une fois le maté terminé, jetez l’herbe et nettoyer le récipient. Et surtout lorsque vous le faites, laissez-le séchez avec la partie ouverte tournée vers le haut. L’erreur que beaucoup font est de retourner le récipient pour le faire sécher, ce qui, avec l’humidité, est susceptible d’engendrer la formation de champignons sur la paroi.
En effet, si vous utilisez un récipient en calebasse, nettoyer le régulièrement. Laissez le reposer dans l’eau bouillante et raclez les parois pour retirer la peau noire qui peut s’y former. Très important, n’oubliez pas de nettoyer la bombilla ! Il vous est conseillé de la laisser reposer, au moins une fois par mois, dans l’eau bouillante pendant 30mn dans laquelle vous pouvez rajouter deux cuillérées de bicarbonate de soude pour un nettoyage en profondeur ; essayez également de nettoyer l’intérieur avec une petite brosse.

Mode d’emploi

Herbe de maté – Source : Wikipedia 

  • Prenez votre maté en main, récipient en forme de cône il peut être de toutes les couleurs et toutes les matières, on en trouve partout sur les ferias, marchés et même supermarchés.
  • Faîtes chauffer à feu doux assez d’eau pour remplir votre thermos qui gardera le liquide à bonne température durant tout le rituel du maté! L’eau ne doit surtout pas bouillir arrêter donc la bouilloire lorsque vous l’entendez siffler.
  • Pendant ce temps remplissez au 3/4 votre maté avec de la yerba (herbe), recouvrez avec la paume de la main votre maté et secouez-le afin que le polvo (résidu) de la yerba s’en enlève.
  • Introduisez alors votre bombilla (paille) dans le maté en l’inclinant légèrement vers vous. Puis versez doucement l’eau chaude à la base de la bombilla directement sur le métal.
  • Votre maté est prêt! Puisque c’est vous qui l’avez préparé vous devez boire le premier maté car ce n’est souvent pas le meilleur. Faîtes le passer tour à tour à vos camarades qui une fois fini (ils doivent boire le maté entièrement) devront vous le repasser car ce sera à vous en tant que préparateur d’ y remettre l’eau chaude à chaque fois.
  • Ne bougez surtout pas la bombilla et ne dîtes pas « Merci » lorsque l’on vous tend le maté, on comprendra que vous n’en voulez plus!
  • Ajoutez du sucre ou du miel si vous trouvez ça trop amer!

Un petit test pour tester vos connaissances !

C’est un aliment : VRAI. Le maté est un grand allié des régimes, mais c’est aussi un antioxydant, il aide à réduire le cholestérol et est un énergisant naturel !

Toutes les herbes à maté se valent : MYTHE. L’experte assure qu’élaborer l’herbe à maté est comme fabriquer un bon vin. On peut trouver des matés qui améliorent le système digestif, d’autres relaxants (avec moins de mateína) ou à l’inverse avec une composition élevée de cet élément pour rendre le maté particulièrement énergisant.

Il faut secouer le maté pour retirer les petites poussières : MYTHE. Le maté se secoue pour mélanger ses composants et révéler sa saveur. Ainsi, les feuilles épaisses restent au fond alors que les feuilles fines et la poudre restent dans la partie supérieure, ce qui évite que le maté se bouche.

La poudre est mauvaise : MYTHE. La poudre de l’herbe donne mousse et arôme à la boisson.

Il ne faut pas faire bouillir l’eau : VRAI. Bouillante, l’eau perd de son oxygène. Elle perd ses propriétés qui révèlent la saveur de l’herbe.

Le vrai maté se boit amer : VRAI. Le sucre et les édulcorants annihilent l’effet des composants du maté ( tout comme le café).

Comment reconnaître une bonne herbe maté : La couleur doit être verte avec des tonalités de jaune. Les différents niveaux des composants doivent être visibles à l’œil nu, de manière échelonnée (grandes feuilles et morceaux au fond, poudre sur la partie supérieure). Si vous apercevez des feuilles noires ou des tons marrons, il ne s’agit pas d’une bonne herbe maté.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


One thought on “La découverte du maté argentin !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *