Connaissiez-vous le village de Vallecito et son mythe de la Difunta Correa ? Non? alors vous n’avez pas une minute à perdre ! Cet endroit est tout aussi surprenant que magique !

La Difunta Correa – ClauEurices

Son histoire 

En 1840, au temps des guerres civiles, une femme prénommée Deolinda Correa décida par amour, d’aller rejoindre son mari malade, dans le désert de San Juan à l’occasion des déplacements des bataillons. Elle prit avec elle une seule bouteille d’eau et tenait dans ses bras leur enfant. Qui n’était encore qu’un bébé. Sa bouteille d’eau ne lui fit pas long feu et Deolinda ne put résister à la faim, à la soif et à la fatigue. Elle succomba. Peu de temps après, son corps fut retrouvé et un miracle survint. L’enfant était vivant et tétait le sein de sa mère !

Le mythe de la Difunta Correa

Quelques années plus tard, un vacher implora Correa lors d’un violent orage pour protéger ses bêtes. Et son souhait fut exhaussé. Dès lors l’âme de Deolinda devint faiseuse de miracles. Dans cette région où les habitants décidèrent de s’en remettre à elle. Ils bâtirent autour de sa croix plantée sur une colline, un petit village aujourd’hui composé d’hôtels, de restaurants, de boutiques et même d’une école !

Qu’en est-il aujourd’hui de la Difunta Correa ?

On y trouve désormais un amas d’offrandes, notamment des bouteilles d’eau en plastique, pour étancher la soif de Deolinda. Mais elle est également devenue la protectrice des automobilistes et des motards, qui lui déposent des plaques d’immatriculation, volants, motos. Le reste des offrandes est tout aussi extravagant : Robes de mariée ou gants de boxe (dont ceux du célèbre boxeur Argentin Monzon). On y trouve également de nombreux chiens errants qui ajoutent une étrangeté supplémentaire à ce lieu sacré.

En bref, on trouve dans ce lieu une espèce de magie qui s’opère autour de la dévotion des habitants et des passants, une magie qui dépasse l’entendement ! Alors ça vous tente?

Lieu : Situé à 60km de San Juan, régulièrement desservi par un bus.

Cet article vous a plu ? Alors prenez le temps de lire ceux-là