Capitale de la province , la ville coloniale est connue pour son rythme de vie paisible voir même indolent, du à l’accablante chaleur qui y règne l’été.
Longtemps base arrière touristique pour découvrir les parcs nationaux d’Ischigualasto et de Talampaya, elle a aujourd’hui un peu été supplantée par San Agustín del Valle Fertíl et Villa Unión.
Si vous y faites escale cependant, profitez en pour découvrir les quelques monuments coloniaux du centre. La situation de la ville offre un panorama très beau sur la sierra de Velasco.

Cathédral San Nicolas – Source : Wikipedia

Histoire

Fondée en 1591 par Juan Ramirez de Velasco, gouverneur de Tucumán, sous le nom de Todos los Santos de la Nueva Rioja. La compte aujourd’hui quelques 180 000 habitants.

La ville fut touchée une série de tremblements de terre en au cours des siècles, qui détruisirent la plupart des monuments et vestiges coloniaux.

A voir – A faire

  • Place 25 de Mayo : Palmiers et orangers entourent cette place centrale, située à l’endroit exact où fut fondé la ville.
  • Cathédrale Saint Nicolas de Bari : c’est l’église la plus importante de la région, elle est de style byzantin et date de 1899. San Nicolás de Bari est le saint patron de la ville, célèbre pour sa vie de missionnaire en Turquie.
  • Couvent de Santo Domingo : Sa jolie église en pierres apparentes est la plus ancienne du pays puisqu’elle fut construite en 1623 par les Amérindiens, à la demande des Dominicains. Elle est en partie détruite par un séisme en 1894.
  • Musée Inca Huasi : La collection regroupe près de 7700 pièces archéologiques et paléontologiques. A travers ce véritable fouillis aussi poussiéreux qu’intéressant, vous trouverez notamment des étoffes indiennes, des crânes et des ossements, des urnes, des amulettes, des arcs et des flèches et même, une peau de boa !

Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet :