Au coeur des régions les plus éloignées de la Capitale Fédérale (à l’exception d’Ushuaia), l’accès à Internet n’est pas toujours aisé pour les argentins.

Les longues distances d’acheminement des câbles influent fortement sur le prix du méga à l’arrivée. D’autant plus que peu de personnes partagent ce coût. De plus, une information échangée au sein du village devra parfois parcourir plusieurs milliers de kilomètres pour repasser par le lieu du transfert de l’information, souvent la Capitale Fédérale (bien que d’autres centres s’ouvrent actuellement).

Photo : bnpositive

Alors que l’accès à Internet est considéré comme “acquis” pour la plupart, celui-ci ne dépasse pas les 20% dans les foyers de Catamarca, Chaco, Corrientes, Formosa, Jjuy, Misiones, et San Juan. Et l’accès est toujours aussi faible dans les régions de La Pampa, Entre Rios, Salta, Tucumán, Santa Cruz et Rio Negro.

Aussi, on constate que seuls les lieux tels que Córdoba (31,5%), Chubut (34,2%), Neuquén (35,3%), la Tierra del Fuego (67,3%), la Province de Buenos Aires (33,3%) et la Capitale Fédérale (84,5%) dépassent ou se rapprochent de la moyenne nationale de 35% (ces chiffres concernent les connexions fixes comptées par l’Indec, depuis la base de donnée des prestataires téléphoniques).

La présence de la concurrence joue un rôle très important. Au nord du pays, la compagnie Telecom domine le marché, tandis que dans la plus grande partie de la Patagonie, les réseaux dépendent de Telefónica. Dans d’autres régions, ils partagent alternativement les réseaux avec Global Crossing, Silica Networks, ou Claro…

Selon le Président de la Chambre de Coopératives des Télécommunications (Catel), Darío Oliver, « A Pinamar, le mega baisse de 200 à 70 dollars quand arrive la concurrence ».

La Chambre Argentine d’Internet Cabase commence pour sa part à installer des centres d’interconnexion connues sous le nom de NAP. Ceux-ci libèrent les réseaux de la dépendance à l’opérateur qui domine le marché. La baisse du prix au méga est alors significative de 400 ou 180 à 79 dollars. L’utilisation du service des NAP est gratuit pour les membres qui souscrivent à un abonnement pour le service de maintenance.

Pour connecter un pays aussi vaste, Internet est la solution adéquate pour transmettre les informations rapidement. Car, de nos jours, la communication est une étape importante dans le développement d’un pays.

Source : “Baja penetración de Internet en el interior”