Après le livre d’Amélie Nothomb et le film d’Alain Corneau, Stupeur et Tremblements est pour la première fois adapté au théâtre, sous la direction de Layla Metssitanne. Publié en 1999, le livre d’Amélie Nothomb recevait le Grand Prix du roman de l’Académie Française.

 

Un nouveau regard

Après celui d’Alain Corneau, qui mettait en scène Sylvie Testud dans son film de 2003, c’est un nouveau regard sur le célèbre texte que propose Layla Metssitanne. Seule en scène, elle incarne une jeune française au Japon, pays auquel elle voue une fascination particulière. Y ayant grandi, elle est persuadée en y retournant à l’âge adulte d’y trouver un monde de raffinement qui lui ressemblerait plus. Mais elle se heurte à un système rigide et qui n’a pour elle aucune considération, un monde d’humiliation, d’enfermement et de silence.

Une réflexion sur la femme 

Layla Metssitanne est une comédienne et metteur en scène franco-marocaine. Dans sa pièce, elle propose un parallèle entre Orient et Occident, tissant une toile entre le silence de toutes les femmes. La femme voilée se peint le visage de blanc et devient geisha…

L’oeuvre sera présentée dans l’Auditorium de l’Alliance Française de Buenos Aires à 19h30 le 18 mars 2014. La veille, la comédienne parlera de l’adaptation et de la mise en scène de l’oeuvre à la même heure et au même endroit. Le texte sera en Français surtitré en Espagnol.
Alliance Française, Cordoba 960
Gratuit, les places se retirent une demie heure avant la représentation.