Selon l’organisation indépendante GTA (Global Trade Alert), l’Argentine est désormais le pays le plus protectionniste du monde.
Avec 121 mesures contre les importations, l’Argentine devance le numéro 2, la Russie, avec 119 mesures.

Pays affectés

Parmi les pays affectés par les mesures protectionnistes argentines, l’Asie est particulièrement touchée avec respectivement la Chine, la Thaïlande, l’Indonésie, la Malaisie… Pour ce continent, les mesures touchent en majorité le secteur textile. Parmi les pays également touchés par ces mesures, on remarque notamment le Brésil, l’Italie et l’Espagne, les Etats-Unis et l’Uruguay.

Photo : C.Y.R.I.L

Selon les observateurs, ce classement reste encore loin de la réalité des faits puisqu’il comptabilise uniquement les mesures écrites. Les retards d’autorisations inexpliqués, les interdictions sans fondements ne sont quant à elles pas comptabilisées alors qu’elles sont la source majeure des tensions entre l’Argentine et le Brésil.

Pressions sur les entreprises

Le gouvernement met une pression particulièrement intense sur les entreprises. Il exige de celles-ci qu’elles investissent et produisent en Argentine si elles veulent importer des produits. Des restrictions et des interdictions d’importations sont imposées aux entreprises qui n’iraient pas dans ce sens. BMW s’est par exemple vu interdire l’importation de véhicules.

Malgré le protectionnisme, une balance commerciale en déficit

Malgré cet important protectionnisme, l’Argentine ne parvient pas à équilibrer sa balance commerciale. En 2010, le pays a en effet terminé l’année avec un déficit de 1700 millions de dollars avec le reste des pays membre du Mercosur, notamment du au déficit de la balance commerciale avec le Brésil.

Source : La Argentina lidera el ranking de países más proteccionistas