Le Palais de Glace (EL Palacio de Hielo) abrite aujourd’hui des expositions artistiques sous sa voûte éclairée par la lumière naturelle. Mais au cœur de ce bâtiment, on peut lire une partie de la vie culturelle porteña.

Entre les années 1880 et 1910, beaucoup d’européens voyagèrent en Argentine. Aussi, les mœurs de la bourgeoisie et de la haute société européenne influencèrent les habitudes argentines. Le Palais de Glace, imaginé par les architectes José Rey et Besadre, est alors construit selon le modèle du Palais des Glaces de Paris.

En 1911, cet édifice est inauguré comme piste de patinage, dont la piste circulaire faisait environ 21 mètres de diamètre. Le patinage était une activité très prisée par la haute société argentine. Au sous-sol, se trouvait la salle des machines, et les outils nécessaires à l’entretien de la piste. A hauteur de piste, se trouvaient loges et espaces de conversation et de réunions. A l’étage intermédiaire, on pouvait profiter du salon de thé, ou de bar, sur un air d’orgue. Surplombant le bâtiment, le toit voûté se compose d’un vitrage coloré (que l’on voit encore aujourd’hui) qui éclaire la piste d’une agréable lumière naturelle.

Durant les années 1910 à 1920, la mode du tango apparait et les porteños perdent leur engouement pour le patinage. En 1912, le Baron Antonio de Marchi organisa une fête qui montrait l’ancrage progressif du tango dans la société de Buenos Aires. En 1915, la salle est d’ailleurs transformée en salle de danse.

Mais vers 1920, le bail prend fin et l’édifice est rendu à la municipalité qui le donnera au Ministère de l’Education et de la Justice en 1931.
Le Palais de Glaces est remanié en 1932 pour accueillir des expositions artistiques, et il est orné, en 1934, de ses trois grandes œuvres murales en son intérieur. Ces œuvres représentent une allégorie des Arts, et l’artisanat argentin comme le travail du cuir, de l’argent et de la poterie.

La façade actuelle date de 1935. De nos jours, vous aurez la chance de rentrer dans l’édifice par la porte donnant sur Libertador, récemment réouverte à l’occasion du centenaire du Palais de Glace.

Pendant le mois de juillet, le Palais de Glace abrite dans son espace d’arts audiovisuels, un nouveau cycle de cinéma des films d’Eric Rohmer, en partenariat avec l’Alliance Francaise et l’Ambassade de France en Argentine. Voir la programmation.

Vous trouverez aussi, à l’étage une exposition mettant en scène des tas de riz qui représentent chacun une donnée concrète / le nombre de personnes présentes à telle finale de foot, la population de l’Argentine…

Source : Cien Años de Turismo Argentino