Le salon de thé traditionnel Richmond, situé sur Florida dans le Centro, pourrait être remplacé par le plus grand magasin Nike de Buenos Aires dès le mois prochain.

Photo : caccamo

L’histoire du Richmond, ses illustres clients et sa réputation comme Bar Notable de Buenos Aires risquent de disparaître et d’être remplacés par des étals de baskets, de ballons de foot et autres accessoires de sport en tous genres. Cela fait quelques temps que le salon de thé connaît des problèmes et de nombreux licenciements ont eu lieu ces derniers mois. Depuis 1917, c’était un lieu de rencontres, un repère d’artistes. Peu à peu, il fut abandonné par ses clients. Il y a quelques années, le café comptait 50 employés, aujourd’hui ils sont 10. Le salon pour fumeurs et la salle de billard sont désormais fermés au public.

Beaucoup de cafés traditionnels de Buenos Aires sont menacés, à l’instar de las Violetas, El Molino et el Café Britanico. Il existe cependant la Loi 35 qui protège les bars, cafés et salles de billards et la Loi 2548 de Protection du Patrimoine, qui prévoit un projet de protection historique de toute la zone autour de Diagonal Norte. Mais sur le plan légal, Nike n’enfreint aucune règle puisque la marque de sport conservera la façade et l’infrastructure du lieu.

Le salon de thé continue pour le moment de fonctionner, et aucune date n’est fixée pour le début des travaux. Juste quelques indices sur le futur magasin qui fera 650 mètres carrés sur un seul étage et reprendra le design et l’agencement utilisés par Nike dans d’autres villes du monde…

Source : A la historia