L’Argentine est l’un des pays du continent américain qui compte le plus grand nombre de tatoueurs. Les Argentins respirent les tatouages jusque dans leurs veines. Aujourd’hui, à l’occasion du salon du tatouage à Buenos Aires, Argentine-info vous dit tout sur la culture du body-art en Argentine !

File:1st Tattoo Show in Singapore (3187084548).jpg ...

Tatoueur – Wikimedia

L’histoire du tatouage en Amérique du Sud

Dans le sud de l’Amérique, les premiers tatouages viendraient des Mayas. Ils avaient pour coutume de se tatouer en signe de courage. Aussi bien les femmes que les hommes, tous deux portaient des tatouages jusqu’à la taille. Seuls les prêtres Mayas se recouvraient intégralement le corps de tatouages pensant ainsi quitter leur statut d’humain et pouvoir se rapprocher des Dieux.

Plus tard, chez les Aztèques ces marquages eurent une signification sacrée. Effectuées lors de cérémonies rituelles, elles ne présentaient aucune valeur esthétique. De nombreux tatouages furent en l’honneur des différents dieux.

Au Pérou des momies tatouées appartenant à la tribu des Chimu datant du XIème siècle ont été retrouvées. Les tatouages étaient réalisés à l’aide d’arêtes de poisson, de plumes de perroquet ou même de coquillages épineux. Les chercheurs estimèrent qu’un tiers de la population Chimu portait un tatouage.

Contrairement aux peuples évoqués précédemment, les Incas refusaient le tatouage. Ils concevaient leur corps comme l’œuvre parfaite du Soleil, leur Dieu.

La place du tatouage en Argentine

Ces dernières années, le tatouage est devenu une tendance forte dans le monde entier. En Argentine, le nombre de personnes qui ont gravé leur corps à l’encre a augmenté de façon exponentielle, dans une fourchette d’âge allant de 18 à 70 ans. “Aujourd’hui, vous êtes étrange si vous n’en avez pas”, dit Mariano Antonio à Télam Tendencias.

L’Argentine est un pays sans égal, bien qu’il soit considéré comme l’un des paradis de l’art du tatouage en Amérique latine. Il est aussi l’un des rares pays à avoir établi une loi pour protéger les tatoueurs et les perceurs, ainsi pour ceux qui parient sur le dessin sur leur peau.

Cette loi a été créée en décembre 2005. Elle se nomme loi 1897 du code d’habilitation sur les modifications corporelles en vertu des dispositions légales de la ville autonome de Buenos Aires. Elle définit les concepts de tatouages, de piercings, de tatoueurs et de perceurs. Cette loi décrit ensuite les mesures des locaux, les encres, les matériaux avec lesquels les murs doivent être décorés et les restrictions concernant le fait de manger, de fumer dans les lieux ou encore de tatouer des personnes en état d’ivresse ou présentant des signes de toxicomanie.

Affiche du salon du tatouage 2015 et 2016 à Buenos Aires – Reuniendoletras

Les salons les plus réputés d’après Tatuajes Geniales

On dit que le meilleur est toujours dans la capitale, et c’est vrai aussi pour le pays d’Amérique du Sud. Les meilleurs tatoueurs d’Argentine se trouvent, en effet, à Buenos Aires, bien qu’il y en ait d’autres très bons dans le reste du pays.

La galerie de la rue Bond à Buenos Aires serait la Mecque du tatouage. Vous pouvez y trouver les tatoueurs les plus célèbres mais aussi des pierceurs ou des magasins de vinyle. Situé sur l’avenue Santa Fe à Recoletta, il existe des dizaines d’espaces pour se faire tatouer. Certains travaillent même 24 heures sur 24, mais le plus célèbre est sans aucun doute American Tattoo qui travaille sous l’égide de Mariano Antonio et de 15 autres tatoueurs.

Il existe d’excellents salons dans d’autres régions d’Argentine qui sont également connus au niveau international. Par exemple, à Mar del Plata travaille Roberto López, créateur de certains des tatouages utilisés par Leonel Messi et Neymar. À Salta, il y a le Vintage Hall avec Nicolás Madrazo, spécialiste des tatouages de personnages de jeux vidéo, de séries, de livres ou de bandes dessinées. À Mendoza, il y a le studio de Biohazart, dans la rue Rivadavia. Mauricio Partida est considéré comme l’un des 25 meilleurs tatoueurs d’Amérique latine. À La Plata, on trouve Liu Dragón Azul, avec des lignes très épurées.

Le salon du tatouage

À La Rurale de Palermo, a lieu le Salon du Tatouage, qui, selon les organisateurs et les participants, est la plus grande rencontre entre les artistes et le public en Argentine. Il suffit de dire que 800 tatoueurs de pays aussi divers que l’Italie, l’Uruguay, le Paraguay, le Chili, la Nouvelle-Zélande, l’Allemagne, la France, le Mexique, les États-Unis, le Canada, la Colombie, plus ceux du patio, seront présents.

Dans le cadre de la convention, Miss Tattoo Argentina 2020 sera sélectionnée. Les participants auront également l’occasion d’échanger avec ceux qui effectuent des modifications corporelles par piercing.

Avec plus de 250 stands, c’est sans aucun doute l’événement à ne pas manquer pour tous les amateurs de tatouage !

Cet article vous a plu ? Vous aimeriez aussi…