Le Jardin Japonais de Buenos Aires

Il y a peu de lieux aussi apaisant que le Jardin Japonais à Buenos Aires. Et croyez-moi, lorsque l’on vit dans la mégapole, on est parfois bien content de se couper du flux incessant de voitures et de piétons ! Présentation du plus zen des jardins de la capitale !

Flickr mkreyness

Le Jardin

Le Jardín Japonés de Buenos Aires a été aménagé dans le Parque Tres de Febrero du quartier de Palermo en 1967, à l’occasion de la visite en Argentine du Prince héritier de l’époque Akihito, actuel Empereur du Japon, et de sa princesse. Ce sont d’ailleurs encore des japonais qui le gèrent, en accord avec la municipalité. L’entrée est payante, l’argent récolté devant servir à l’entretien du jardin. Le Jardin japonais de Buenos Aires comprend, outre son immense jardin, un édifice contenant un centre d’activités culturelles, un restaurant, un vivier, où l’on peut acheter des Bonsaïs et une boutique.

Le jardin en lui-même possède un grand lac qui contient de nombreuses carpes (cyprinidae) de couleurs variées. Il y a aussi un Pont Divin (symbolisant l’entrée au paradis), des plants d’herbes médicinales japonaises, une cloche japonaise de la paix, un Ishidoro (lanterne japonaise en pierre), et des sculptures granitiques.

En plus des arbres typiquement autochtones comme la Tipa et le Palo Borracho, on y trouve une grande variété de plantes japonaises, comme le Sakura, l’Acer palmatum et les azalées.

Flickr benontherun.com

Sur les jardins japonais

Au Japon, l’art du jardin équivaut à l’art de la calligraphie ou de la peinture : créer un jardin et en prendre soin, c’est comme peindre une toile. Le mot-clé, c’est souvent la miniaturisation : être capable de reproduire dans un espace restreint de nombreux paysages (lac, rivière, montagne, forêt…) en utilisant de nombreux artifices.

Ainsi, des jeux de perspectives sont créés, par exemple en plaçant les arbres plus petits à l’arrière, comme s’ils étaient vraiment éloignés. Ou en utilisant de nombreux arbustes pour compartimenter le jardin, le but étant que l’on puisse s’y perdre et que l’on ne puisse le découvrir depuis un seul emplacement, ce qui oblige à aller le visiter dans tous ses recoins. L’objectif est donc de donner une impression de grandeur et de dépaysement dans un espace restreint. Ces jardins s’inspirent de la géographie du Japon, où les hommes sont coincés entre les montagnes et la mer : vous ne trouverez jamais dans un jardin japonais de grands espaces dégagés comme au Jardin de Versailles.

Le grand lac du jardin – Wikipédia

Finalement, on vous recommande vivement la visite de ce jardin si vous passez par Palermo ! L’entrée est payante, cela peut décourager, mais le jardin procure un vrai dépaysement et est très plaisant à parcourir, particulièrement le printemps et l’été ! 

INFOS PRATIQUES :

Site officiel : ici
Quand : Tous les jours, 10h-18h
: CASARES AV. 3401 (Bosque de Palermo)
Prix : A partir de 32ARS

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *