Los Laureles : Un bodegón pour redécouvrir le tango

Vous souhaitez danser le tango ou profiter d’un show typique sans pour autant tomber dans les pièges à touristes et payer cher une soirée peu authentique? Découvrez sans plus attendre le bar Los Laureles : un bar chargé d’histoire, qui vous transportera hors du temps…

Bar El Chino- Source : Laurena Pajares

Pourquoi préferer les milongas du sud de Buenos Aires? 

A la fin du XIXème siècle, une épidémie de fièvre jaune accabla la ville de Buenos Aires. Plus de 15000 porteños disparurent en seulement quelques mois en 1871 ! Les familles les plus riches abandonnèrent donc le sud de la capitale, et les ouvriers immigrés d’Espagne ou d’Italie continuèrent de travailler dans cette zone.  Dans cette ambiance prolétaire et multiculturelle, où créoles et immigrants européens cohabitèrent, naquit le tango argentin.

Le tango est donc beaucoup plus préservé aujourd’hui dans le sud de Buenos aires, que dans d’autres lieux comme San Telmo et la Boca. En effet, les milongas de ces quartiers du Nord de la ville font souvent parti d’un circuit commercial bien engraissé. Il faut donc aller plus dans le sud, pour découvrir un tango plus authentique, semblable au tango de la fin du XIXème siècle. Il faut s’aventurer à Barracas ou Nueva Pompeya, en dehors des cartes pour touristes !

Dans quels bars peut-on aller ? 

Vous avez peut être entendu parler du film El Chino? Ce long-métrage porte le nom d’un célèbre bar de Nueva Pompeya, où les clients pouvaient danser le tango ou simplement écouter et regarder des musiciens et chanteurs professionnels. Malheureusement ce bar mythique est actuellement fermé, mais on retrouve le même esprit dans un bar de Barracas : Los Laureles !

Los Laureles est un bar-restaurant, inauguré en 1893 à l’époque où le quartier était encore à peu près vaillant économiquement. Dans les premières décennies qui suivirent l’ouverture du bar,  de nombreuses figures légendaires du tango comme Ángel Vargas, Enrique Cadícamo ou encore Eduardo Arolas fréquentèrent régulièrement les lieux ! Mais rapidement le quartier devint plus dangereux, il s’appauvrit, et les bars à tango se développèrent dans d’autres endroits de la ville. Los Laureles est l’unique bar traditionnel de Barracas qui a réussi à survivre, et aujourd’hui beaucoup d’interprètes font vivre le tango dans ce bar historique !

Quartier de Barracas – Source : Wally Gobetz

Et la programmation du bar ?

Le bar ouvre du mercredi au dimanche à partir de 20h. Tous ces jours-ci, vous pouvez danser le tango ! Le Jeudi et le dimanche, il y a des musiciens en live. Le samedi venez danser des « milongas » (danses populaires) sur les airs de tango traditionnels de plus de 1000 vinyles ! Les propriétaires ont en effet hérité de la collection de la Radio Nacional. Le vendredi, n’importe quel client peut venir chanter quelques chansons accompagnées par les guitaristes du bar. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas un karaoké à deux balles ! Ceux qui viennent chanter sont vraiment très bons !

Los Laureles fait aussi restaurant. Venez déguster la cuisine typique des bodegones, combinaison de traditions culinaires typiquement espagnoles, italiennes et créoles. Les plats (pâtes, viandes, polenta) sont consistants et savoureux. En plus, ils sont très bon marchés, vous n’en aurez pas pour plus de 10 euros !

Horaires d’ouverture : Lundi, Mardi : de 12h à 15h. Du mercredi au vendredi, de 12h à 15h puis à partir de 20h. Le samedi, à partir de 20h.

Partez découvrir le tango authentique dans un lieu peuplé de porteños de souche! Allez vite faire un tour au bodegón Los Laureles !

Bar Los Laureles
Av. Gral. Iriarte 2290, Buenos Aires
011 4303-3393
barloslaureles.com.ar


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

>La Catedral : la milonga porteña par excellence
>La Milonga Andariega
>Cinq adresses de milongas à Buenos Aires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *