Selon un rapport, les glaces de la péninsule antarctique ont commencé à se former il y a 38 millions d’années,  ce qui en fait la péninsule la plus polaire de tout le continent et aussi la dernière à avoir cédé aux glaciers.

Aujourd’hui il s’agit de la péninsule la plus touchée par le réchauffement climatique et sa température moyenne annuelle augmente 6 fois plus vite que celle enregistrée au niveau mondial.

La dernière végétation ayant poussé dans le continent glacier fut un paysage de toundra il y a 12 millions d’années alors que 55 millions d’années plus tôt, la terre, alors plus chaude, abritait encore des forêts dans cette zone.

Glacier Pia. – Photo : L.A. Bernal Romero

La rapide diminution des glaciers au large de la péninsule a emmené les scientifiques à s’interroger sur l’état probable des futures couches de glace restantes du continent. «La meilleure façon de prédire les futurs changements climatiques sur les glaces et leurs influences sur le climat est de comprendre leurs évolutions dans le passé » a rapporté le géologue marin de l’Université Rice, John Anderson. Une enquête a été menée par les Universités de Rice et de Louisiane et sera publiée dans une revue.

Pour la mener à bien, les scientifiques ont utilisé différentes techniques afin d’ accéder aux couches d’argile enterrées en dessous de presque 100 mètres de roches sédimentaire denses.

En ce qui concerne la préparation de l’expédition, l’équipe de John Anderson a cherché pendant 10 ans les fonds financiers nécessaires, développant dans le même temps les équipements de perforation nécessaires pour traverser les roches.

Source : “La Antártida no tiene vegetación desde hace 12 millones de años”