L’ombú est originaire de la pampa où il constitue la seule espèce d’arbres présente. Lors de la floraison, il donne des fleurs roses ou blanches, en forme de tasse et sans pétale, et de baies violettes (ses baies sont toxiques et peuvent être fatales).

Tree Near Recoleta Cemetery

Source : Flickr – David

Ombú

Le mot Ombú provient de la langue guaranis et signifie ombre ou silhouette obscure. Il s’agit du Belombra ou Raisinier dioïque.

Bien qu’il soit pourvu d’un large tronc qui peut mesurer entre dix et quinze mètres et qui possède de grandes racines apparentes, plusieurs scientifiques s’opposent sur sa classification en tant qu’arbre, arbuste ou encore herbe géante. Ceux qui estiment qu’il s’agit d’une herbe géante, le tronc est en quelque sorte une tige qui ne possède pas d’écorce en soi et qui est humide.

Le bois de ce tronc est assez spongieux et ses fibres humides ne peuvent servir de combustible. Il contient d’importantes quantités d’eau, ce qui lui permet de survivre au climat sec de la Pampa. Il pousse rapidement et résiste facilement aux insectes qui attaquent les plantes de la pampa avec leur sève toxique.

Végétation de la pampa

La végétation de la pampa se limite souvent à une herbe drue et rase. Le seul arbre natif de la pampa est l’ombú. Il avait pour seule utilité d’offrir de l’ombre aux gauchos qui se reposaient sous ses branches en sirotant un maté. Aujourd’hui, de nombreuses plantes ont fait leur apparition dans la région de la pampa.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet :