Ricardo Darín, l’acteur porteño, ne cesse de faire parler de lui depuis des années. D’ailleurs, il n’est pas seulement acteur. Le bellâtre est aussi réalisateur et scénariste. Ses rôles dans des films tels que Nueve Reinas (Les Neuf Reines), El Secreto de sus Ojos (Dans ses yeux, Oscar du meilleur film en langue étrangère), ou encore Luna de Avellaneda l’ont propulsé parmi les acteurs argentins les plus bankables. Plus récemment, vous l’avez sans doute remarqué à l’affiche du très bon Relatos Salvajes, où il incarne un père de famille dans l’une des histoires courtes.

Photo : Casa de América

Petite biographie de Ricardo Darín

Né à Buenos Aires le 16 janvier 1957, Ricardo grandit dans une famille très attirée par le milieu artistique et du spectacle. Il commence au théâtre jeune, à l’âge de 10 ans, sans ne jamais avoir pris de cours. Mais le petit a travaillé dur! Par la suite, l’acteur gagne en notoriété grâce à ses rôle dans des telenovelas argentines. Mais il semble qu’il préfère l’univers du théâtre à celui de la télévision et fait partie de groupe des “Galancitos“, bande de jeunes qui sont passés des telenovelas au théâtre. Ce groupe de jeunes artistes connaît une gloire sans nom dans tout le pays. Il retourne à la télé par la suite, sans jamais arrêter le théâtre.

Le bellâtre argentin se fait petit à petit une place dans l’univers du cinéma, en apparaissant dans des films destinés au jeune public. Le Ricardo Darín que l’on connaît plus en France, l’acteur de cinéma argentin connu à travers le monde, naît grâce à Juan José Campanella, metteur en scène argentin. En effet, cette collaboration entre les deux personnages leur va bien : Darín voit sa popularité exploser suite au film El mismo amor, la misma lluvia (Le même amour, la même pluie). C’est en 2000 que la carrière de l’acteur atteint des sommets, suite à son rôle dans le fameux film Nueve Reinas. Il a aussi la nationalité espagnole, par naturalisation, depuis 2006. C’est un prix d’Espagne pour les personnes démontrant un don ou un mérite particulier dans un domaine.

Ricardo Darín (à droite) dans El secreto de sus ojos – hispacindie

Des rôles à la chaine

Dans Nueve Reinas (2000), il joue le rôle de Marcos, un petit arnaqueur sans envergure, qui travaille de paire avec Juan. Les deux compères se rencontrent alors qu’ils essayent de faire le même braquage, et décident de travailler ensemble pour voler une planche de neuf timbres rares, les “nueve reinas“.

Dans El hijo de la novia (Le fils de la mariée), sorti en 2004, il joue le rôle du héro, Rafael Belvedere, qui se retrouve dépassé par les événements lorsqu’il reprend le restaurant de son père Nino. Sa vie sentimentale a peu de sens : après s’être fait quitter par sa femme, il se demande s’il doit s’engager avec sa nouvelle petite amie. Ce film sera nominé dans la catégorie Meilleur film étranger aux Oscars de 2012.

En 2009, il obtient le rôle principal dans El Secreto de sus Ojos (Dans ses yeux), drame dans lequel il incarne un inspecteur de police, Benjamin Esposito, dans une affaire qui n’aura jamais été résolue et classée : le violent meurtre d’une jeune femme à Buenos Aires. 25 ans après que le crime ait été commis, il décide d’en écrire un roman, obsédé par cette affaire. Ce film remportera l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

En 2011, on le voit à l’affiche de Un cuento chino (El Chino), comédie à succès. Il y joue le rôle d’un argentin, Roberto, quincailler maniaque et grincheux, qui recueille un chinois, Juan, débarqué fraîchement en Argentine et qui ne connaît pas un mot d’espagnol. Ce film est un enchainement de coïncidences et sitations absurdes.

En 2012, il incarne le rôle de Julián dans Elefante Blanco. Le film se passe dans le “bidonville de la Vierge”, dans la banlieue de Buenos Aires. Julián et Nicolas, deux prêtres et amis ont pour but d’aider les plus défavorisés. Ils décident de superviser la construction d’un hôpital, qui sera bloquée par le ministère. Avec des tensions grandissantes entre les cartels, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase…

En 2014, il joue le rôle d’un père de famille à qui il arrive une succession de poisses dans une des histoires courtes de Relatos Salvajes, de Damián Szifron. 

Ricardo et  les principaux protagonistes de Relatos Salvajes – radiorock.uy

Une reconnaissance nationale et internationale

Ricardo Darín a été nommé Citoyen illustre de la ville de Buenos Aires en 2011. Il a été élu meilleur acteur principal dans de nombreux films, tels que El mismo amor, la misma lluvia, Nueve Reinas, El secreto de sus ojos et El aura. Il s’est également vu récompensé du Prix Konex d’argent et d’or du Meilleur acteur de cinéma de la décennie (2001 – 2010) en 2011. Il a aussi été nominé pour le Prix Goya de la Meilleure interprétation masculine dans El secreto de sus ojos (2009). Il a remporté de nombreux autres prix relevant du monde du cinéma. Il a aussi sû se distinguer au théâtre, la preuve en est de l’ACE Award du Meilleur Acteur qui lui a été décerné en 1996 et le Prix du Meilleur comédien dramatique Carlos Paz pour “Art” de Yasmina Reza (2001).

Et vous, quel film avez-vous préféré de Ricardo Darín?

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet