Portrait : Horacio Coppola, photographe et cinéaste Argentin

Considéré comme l’un des photographes majeurs de l’histoire Argentine, Horacio Coppola fut un artiste avant-gardiste, qui a marqué le pays par ses clichés de Buenos Aires et de ses habitants. Il était également au cœur de la vie culturelle et artistique argentine, et ce jusqu’à son décès en 2012.

Photo : es.wikipedia.org

Biographie

Né le 31 juillet 1906 dans une famille aisée, Horacio Coppola est initié très tôt à la photographie par son frère aîné Armando. Après avoir abandonné des études de droit, il se consacre entièrement à cette passion et devient un des protagonistes de l’école moderne de photographie argentine.

Il réside pendant six ans en Europe (France, Allemagne, Espagne et Italie), de 1930 à 1935. En Allemagne, il étudie à Berlin, dans l’école d’art la Bahaus : c’est dans ce cadre qu’il rencontre Grete Stern, célèbre photographe Allemande qui deviendra sa femme. En 1935, ils rentrent tous deux en Argentine et ouvrent un studio de photographies. Proche de nombreux intellectuels et artistes du XXe siècle, il est également professeur de photo à Buenos Aires entre 1975 et 1982. Par la suite, il repart en voyage en Europe et dans toute l’Amérique, mais réside jusqu’à sa mort dans la capitale argentine qui l’a tant inspiré.

Ses œuvres

Avant et après son premier voyage en Europe, Horacio Coppola réalise de nombreux clichés de Buenos Aires. En 1931 et 1932, les premières photos sont publiées dans la revue Sur. A partir de 1935, le travail devient plus intense, les clichés plus approfondis et la technique maîtrisée à la perfection : cela débouche sur la publication en 1936 de Buenos Aires 1936, Visión Fotográfica, commandé et publié par la Municipalité de Buenos Aires dans le cadre des 400 ans de la fondation de la ville. Ce livre est considéré comme l’une des œuvres photographiques majeurs du XXe siècle.

Coppola est aussi l’auteur de courts-métrages et documentaires, dont le premier fut réalisé en Ardèche. De nombreuses expositions présentèrent son travail, au Musée des Beaux Arts de Buenos Aires, au MALBA (Museo de Arte Latinoamericano de Buenos Aires) pour ses 100 ans en 2011 mais également en Espagne, à Séville et Madrid. Il reçoit en 1985 le Grand Prix du Fond National des Arts, devient Ciuadadano Ilustre de Buenos Aires en 2003 et membre d’honneur de la Société Centrale des Architectes d’Argentine en 2011 (il est le premier a recevoir cette distinction sans être architecte).

Cette vie très riche a fait d’Horacio Coppola une figure historique de l’histoire des arts argentine, et de nombreux hommages lui ont été rendus après sa mort en 2012.

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *