La province de Tucumán est une de 23 provinces que comprend la République d’Argentine. Elle est située dans le nord ouest argentin et est délimitée au nord par la région de Salta, à l’est par la région de Santiago del Estero et enfin à l’ouest par Catamarca. La province a comme capitale San Miguel de Tucumán. Même si cette province est la plus petite du pays, elle vous permettra de changer d’air grâce à ses paysages pleins de montagnes et de vallées verdoyantes ainsi qu’une capitale au fort passé historique !


Casa Independencia – Source : Wikimedia

La capitale : San Miguel de Tucumán

La capitale San Miguel de Tucumán est connue pour avoir été le lieu symbole de l’indépendance de l’Argentine. En effet, le 9 juillet 1816 a été signé  l’acte d’indépendance. Voici quelques idées de visite dans la capitale !

Casa de Gobierno – Source : Wikimedia

La Casa de Gobierno

De style art nouveau, cette casa de Gobierno est actuellement le siège du gouvernement de la province de Tucumán. Son style est un mélange d’influences internationales  : un peu de baroque français avec également des touches italiennes et des décorations art nouveau. Elle a été construite au tout début du XXème siècle afin de remplacer l’ancien “cabildo” (mairie) des temps coloniaux. Venez admirer ce beau monument historique national ! Sachez que la ville propose des visites guidées !

La basilique de San Francisco

Dans le centre historique de la ville, cette basilique a été le siège de la première école franciscaine. Vous avez notamment à l’intérieur de ses murs la table où a été signé l’acte d’indépendance d’Argentine ou encore le premier drapeau argentin brandi sur le territoire.

Casa de la Independencia

Cette jolie maison est une maison coloniale, repérable par sa couleur blanche. Ici a été déclaré l’indépendance de l’Argentine en 1816 et la maison regorge également d’objets propres à l’histoire de l’indépendance.

Les activités de la province

Parc national : Campo de los Alisos

A 100 kilomètres de la capitale de Tucumán, partez à la découverte de la Yunga argentine, vallée forestière qui s’étend sur plus de 10 000 hectares. La nature est très présente dans ce parc entre la forêt et les bois dans la montagne. La faune et la flore du parc font de lui un véritable patrimoine naturel.

Ruines de Quilmes

Ruines de Quilmes – Source : Wikimedia

Cette cité sacrée a été construite par le peuple indien Quilmes au 11 ème siècle. Aujourd’hui le site se visite et les touristes peuvent emprunter les sentiers des ruines afin de découvrir comment vivait le peuple à l’époque. L’architecture du lieu est remarquable ! Montez notamment jusqu’au sommet du Cerro Alto del Rey afin de profiter également du panorama sur toute la vallée.

La ville de Tafí del valle

La vallée de Tafí – Source : Flickr par Miguel Vieira

Cette ville est enclavée dans les montagnes à 2000 mètres d’altitude. Beaucoup d’activités sont à la disposition des voyageurs. Entre autres : promenades dans les collines, kayak dans la dique de la Angostura, vélo dans les sentiers de terre, dégustation de produits typiques ou également visite de la ville de Tafí.

La Quebradita

Ce sentier fait 10 kilomètres et permet de faire des balades par exemple. Au bord du chemin, des estancias proposent aussi d’en apprendre plus sur le processus de fabrication du fromage ainsi que des dégustations.

Reserve archéologique des menhires

Ce site est impressionnant par les menhirs monumentaux composés de pierres de granite qui se dressent au milieu de la nature. Ils furent transportés il y a plus de 2 000 ans par les habitants de la région.

Petit + : Si vous êtes dans la région en Septembre ne ratez pas la fête nationale des empanadas qui a lieu a Famaillá, dans la province de Tucumán.

Pour découvrir les richesses de la province de Tucuman, faites appel à l’agence Equinoxe, spécialiste du voyage sur mesure en Argentine.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

La fête nationale de l’empanada se prépare à Tucumán
Ruines de Quilmes : à la découverte d’un site sacré
A voir dans le nord ouest argentin : San Miguel de Tucumán