Campo del cielo est une région du Chaco dans le nord de l’Argentine. C’est donc ici que l’on a trouvé l’une des plus grosses météorites découvertes à la surface de la terre, appelée elle aussi campo del cielo. Depuis plus de 5 siècles des légendes et mythes se transmettent à propos de ce “morceau de fer” tombé du ciel.

Parc naturel Piguën Parc naturel Piguën 

La région d’impact 

La zone est tachetée d’une vingtaine de cratères. Formés lorsque la météorite s’est écrasée sur la terre et s’est fragmentée en une multitude de morceaux. Tous réunis, ils pèsent plus de 100 tonnes et le plus gros fragment, de 37 tonnes, est classé comme la deuxième plus grosse météorite retrouvées sur terre. Le plus grand cratère mesure 115 mètres de long sur 91 mètres de large !

L’impact aurait eu lieu il y a environ 5000 ans et les premières traces écrites de la découverte de météorites remontent à 1576. Mais des légendes à ce propos existent depuis plus longtemps encore !

L’histoire de Campo del Cielo 

Les Indiens présents dans la zone utilisaient une masse de fer pour fabriquer leurs armes. Selon eux cette masse qu’ils appelaient Piguem Nonralta (traduit par Campo del cielo) était tombée du ciel. De plus, le site était pour eux une zone de culte. Leurs légendes disent que la Lune fut attaquée par des jaguars et perdit ainsi des fragments qui tombèrent en une pluie de feu sur la terre.

Ayant entendu ces légendes, le gouverneur d’une colonie espagnole non loin ordonna à ses hommes de trouver cette masse de fer. Il finirent par la trouver, la décrivant comme sortant du sol. Des échantillons furent alors prélevés et étudiés. Cependant, ces études furent oubliées.

Puis en 1774, Don Bartolome Fransisco de Maguna refait la découverte de la masse de fer qu’il nomme “la table de fer”. En 1783, ils dégagent la pierre à l’aide d’explosifs et découvrent alors sa taille impressionnante. Une nouvelle fois, des échantillons sont prélevés et envoyés à Londres où l’on découvre que cette pierre est bien tombée du ciel.

Le plus gros fragment de 37 tonnes ne sera découvert qu’en 1969 et baptisé “El Chaco”.

Aujourd’hui la réserve “Piguem N’Onaxa” peut être visitée. La meilleure période pour le climat est entre mai et octobre. Par ailleurs, tous les ans le premier week end de Septembre a lieu la fête des météorites. Durant laquelle on peut faire des visites guidées, assister à des conférences scientifiques ou même à des férias typiques.

Envie de voyager dans la région ? Contactez l’agence Equinoxe spécialiste de l’Argentine ! 

Cet article vous a plu ? Alors lisez en d’autres !