Le journal espagnol El País a publié ce matin de nouveaux câbles secrets émanant de l’ambassade américaine en Argentine. On y apprend qu’en 2009, plusieurs leaders péronistes ( courant d´idées auquel se rattachent les Kirchner ) ont critiqué durement le couple présidentiel et leur politique.

Selon ces câbles, Carlos Reutemann, le sénateur de Santa Fe, aurait été particulièrement dur, décrivant l´Argentine comme un champs de mines, disant que Cristina Kirchner « n’était pas à la hauteur des attentes » et se montrait « très pessimiste » à propos du futur du pays.

Le Palais présidentiel – La casa rosada- Photo : Flikr

Le cas de l´ex vice-gouverneur de Buenos Aires est particulièrement révélateur de l’esprit des câbles. Avant son récent accident cérébral, en avril dernier, Balestrini faisait partie du cercle des proches des Kirchner, bénéficiant d’une absolue confiance de Nestor Kirchner.
Pourtant, on apprend grâce à Wikileaks qu’il aurait déclaré que les Kirchner étaient en concurrence pour la présidence et se rendaient compte que « leur étoile s’était éteinte ».
L’ essence de ces révélations tient dans cet exemple : même un puissant allié des Kirchner ne considérait pas le couple comme étant une force politique du futur. Les câbles Wikileaks n´ont pas fini de faire parler d’eux et de semer la zizanie au cœur des relations politiques nationales…

Source : Wikileaks: criticas de Reutemann, Schiaretti y Balestrini a lo Kirchner