San Antonio de Areco, une ville située à une centaine de kilomètres de Buenos Aires est connue pour ses traditions “Gaucho” et sa culture Argentine bien encrée. Déclarée capitale nationale de la tradition en janvier 2015, la ville aux multiples estancias vaut en effet le détour. Aujourd’hui, Argentine-Info vous en dit plus sur cette province pas comme les autres !

 Areco

Gauchos- Photo : Wikipédia

Une tradition Gaucho

Le terme gaucho désigne à l’origine le peuple de gardiens de troupeaux de la campagne sud-américaine. L’étymologie de ce terme aurait pour origine la langue quechua huacchu (« orphelin, solitaire »). Vestimentairement parlant, le Gaucho est vêtu d’une large chemise, de bottes en cuir et ne sort jamais sans son chapeau. Il porte un poncho pour se protéger du froid l’hiver. On honore d’ailleurs la journée nationale du Gaucho le 6 décembre de chaque année

On appelle gaucha la compagne du gaucho. Aussi bonne cavalière que lui, c’est elle qui s’occupe de faire pousser les céréales, les pastèques, les oignons, de faire cuire le pain au four, et tisser les ponchos de son compagnon. Vestimentairement, on peut la reconnaître à la chemise qu’elle porte par-dessus un sous-vêtement, assortie d’une ample et longue robe à franges, ainsi qu’une écharpe de coton. Sa coiffure est le plus souvent faite de deux tresses.

Que faire à San Antonio de Areco ?

Prévoyez deux jours sur place afin de passer une nuit dans une estancia. Généralement, vous aurez l’occasion de goûter à un délicieux asado provenant directement de l’élevage de bovins de celui qui vous reçoit ! Par ailleurs, de très bons vins (particulièrement du Malbec) vous seront servis. Et puis ne refusez jamais une empanada, vous pourriez le regretter…

Et puis rendez vous au centre de la ville pour y visiter ses nombreux ateliers traditionnaux, ici on fait du très bon chocolat, du miel, des alfajores reconnus dans tous le pays, et beaucoup de picadas de fromages. Bref, une aventure culinaire qui vous séduira à coup sûr ! Si vous avez le temps, rendez vous dans la fabrique de chocolat de la ville: La Olla de Cobre qui produit les meilleurs alfajores et chocolats dit-on (calle Matheu 433). Et allez boire une bière artisanale accompagnée de charcuteries et fromages de la région à la Cervecería Brew Pub (calle Zapiola, 76).

Continuez votre journée par une navigation en kayak ou canoë sur le río Areco et laissez vous glisser sur ses eaux tranquilles. Pour les plus aventuriers, il est possible de camper le long des berges.

Les fiertés de la ville

La fête de la tradition

Chaque fin de semaine proche du 10 novembre a lieu la fête du Gaucho. Cette année elle aura lieu le week end du 7 et 8 novembre. C’est en réalité une fête de l’identité Gaucho qui perdure depuis de nombreuses années.
Les protagonistes de cet événement ne sont autres que les Gaucho, des peintres, danseurs etc. Fiers de défendre leur culture vous pourrez déguster un délicieux asado traditionnel.

Le musée Ricardo Güiraldes

On ne s’étonnera donc pas de découvrir que le musée relate l’histoire des gauchos argentins, les «cow-boy argentins». Le musée, qui porte le nom du célèbre écrivain et poète Argentin, expose des œuvres du poète : des huiles, des dessins, des aquarelles, des photographies, des manuscrits originaux mais également des documents officiels de Juan Manuel de Rosas, grand homme politique et militaire argentin. Vous verrez aussi des collections d’armes et de meubles antiques. Il y a été regroupé d’innombrables éléments et objets historiques qui représentent le passé et le présent du peuple argentin.


Cet article vous a plu ? Consultez également :