San Ignacio : au coeur des missions jésuites

Vous cherchez une idée de destination pour un week-end prolongé ? Nous vous proposons de vous rendre à San Ignacio, ville totalement impregnée de l’héritage jésuite. D’ailleurs son nom fait référence à Ignacio de Loyola, fondateur des jésuites qui s’installèrent dans la région. Venez donc vivre une expérience pas comme les autres dans cette ville d’à peine 6 000 habitants.

San Ignacio

San Ignacio- Photo : Wikipédia

 

Histoire de la ville

L’histoire de la ville est intimement lié aux jésuites. En effet, les jésuites arrivèrent dans cette zone afin d’échapper aux attaques des portugais. Ces derniers voulaient attraper les indigènes pour en faire leurs escalves et ainsi les vendre. Par conséquent, ce sont 12 000 aborigènes qui s’installèrent d’abord aux alentours de la ville.

En 1817, San Ignacio fut incendiée et attaquée par des troupes paraguayennes. Les missions furent annexées et la région resta quasiment inhabitée jusqu’en 1870, lorsque des contingents humains s’y installèrent. Et en 1877, le centre urbain de la ville de San Ignacio fut clairement tracé et délimité. Et la nouvelle ville fut véritablement fondée le 18 janvier 1907 lorsque des colons arrivèrent.

Que faire à San Ignacio ?

Vous l’aurez compris, les principales attractions de cette ville sont les missions jésuites. La plus connue s’appelle San Ignacio Mini.  D’ailleurs elle est tellement particulière qu’elle a été classé au patrimoine mondial de l’Humanité à l’Unesco en 1984.

La visite des ruines démarre par un musée dans lequel on peut apprécier une maquette de la mission, telle qu’elle était à l’époque. A la sortie du musée, on débouche de plein pied dans l’enceinte du site. Celui-ci était organisé autour d’une place centrale, où se trouvaient le bâtiment administratif et la cathédrale aux dimensions imposantes. Tout autour de la place centrale se dressaient la maison des prêtres, l’école, le réfectoire, les ateliers et les entrepôts ainsi que le cimetière, les potagers et les demeures des Indiens. Dans un cadre superbe, avec la forêt tropicale en toile de fond, on découvre l’héritage guaraní à partir des dessins d’oiseaux et de fleurs de la région, gravés sur la pierre ocre du temple. Le portail à colonnades, sculpté par des artisans guaranís, est un véritable chef-d’oeuvre.

À faire également

Si vous n’êtes pas enchantés par l’héritage jésuite de la ville, ne vous inquiétez pas, vous pourrez quand même faire quelquechose de votre week-end.

Museo Provincial Horacio Quiroga : Ce musée est en fait la maison du fameux écrivain Horacio Quiroga. D’ailleurs, il convient plus de parler d’espace culturel que de musée. En effet, c’est l’endroit où Quiroga vivait et travaillait. Mais c’est aussi l’endroit qui a conservé les meubles, les photos, les outils, la vaisselle et les brouillons de l’écrivain. Nous recommandons si vous avez un peu de temps car la maison est très joli et le jardin y est très agréable.

Parque Provincial “Teyu Cuaré” : venez visiter ce parc assez extraordinaire tant par sa faune que par sa flore. N’hésitez pas à vous rapprocher des cavernes qui ont servi de refuges à de nombreuses espèces. C’est d’ailleurs ce site qui a beaucoup inspiré Horacio Quiroga. Un endroit idéal pour se relaxer et pour se balader en pleine nature.

San Ignacio

San Ignacio – Photo : Wikipédia

Bref, si vous souhaitez visiter San Ignacio et la région des missions Jésuites, n’hésitez pas à contacter l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *