Caminos y sabores : une feria gastronomique dans Buenos Aires

La Feria Caminos y Sabores est une feria gastronomique d’aliments régionaux, de tourisme et d’artisanat qui a eu lieu pour la première fois en 2005 et qui est devenue le marché de produits régionaux le plus important d’Amérique Latine. Et voila que cette feria revient pour une 13ème édition : exposants et visiteurs préparez vous pour ce grand événement !

Feria Caminos y sabores – Source : Flickr par Mauricio Macri

Un événement exceptionnel

Cette feria est organisée par l’entreprise Exponenciar, une entreprise appartenant à Clarín et La Nación, les 2 médias les plus importants d’Argentine. Son but est de promouvoir le renforcement de l’identité régionale et la valeur ajoutée à l’origine des produits ainsi que la représentation culturelle d’autres espaces dans la capitale.

Quels sont les acteurs de cette feria ? Premièrement les milliers d’habitants de la ville ainsi que des alentours mais aussi les acheteurs de grandes chaines de retail, restaurants et enfin importateurs. Cette feria est organisée selon 9 chemins thématiques (Fromage, Viande, Tradition, Tourisme, Huile d’Olive et Épices, Boisson, Maté et thé, Fruits de la terre et douceurs). 400 exposants seront là pour vous faire découvrir ces produits des 23 provinces argentines.

Activités de la Feria

Cours de cuisine avec Macri – Source : Wikipedia

Lors de la feria, vous aurez accès à des cours de cuisine argentine ainsi que d’Amérique du Sud. Il y aura aussi un espace de dégustation, un concours “Experiencias del Sabor” durant lequel un groupe d’expert récompensera le meilleur fromage, dulce de leche, huile d’olive, maté ainsi que bière artisanale et enfin des tables rondes de négociation ! Le gagnant de l’édition aura son stand offert par l’organisation pour l’année suivante. Il bénéficiera ainsi d’une plus grande visibilité grâce à une signalisation différente des autres stands.

Une nouveauté de la feria ? Un mystérieux bracelet intelligent fait son apparition et il aide les exposants. Il offre un système de paiement, vous pouvez ainsi le recharger à volonté. Ce nouveau système a de nombreux avantages : il est plus simple, plus rapide, plus sécurisé et propre (hygiène concernant l’échange d’argent). Pour finir il offre une visibilité sur les réseaux sociaux plus importante !

Un succès incontestable

Au fur et à mesure de ses 11 éditions, la feria est devenue de plus en plus importante, développant ainsi en même temps les protagonistes de la feria. Lors de la dernière édition ce sont plus de 800 000 personnes qui ont participé à ce grand succès ! Combien serez vous cette année ?

Infos pratiques

Où ? La Rural, Av. Sarmiento 2704, Buenos Aires
Quand ? Du 6 au 9 juillet 2017 de 12h à 21h
Combien ? Entrée génerale à partir de 150 ARS
Plus d’infos : ici


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

Top des adresses pour boire de la bière à Buenos Aires !

Aussi rafraîchissante qu’enivrante, la cerveza (bière) est devenue la reine du comptoir des bars porteños. Entre ceux qui proposent des bières locales, artisanales ou étrangères ou encore ceux qui jouent la carte du service en garantissant un accueil chaleureux; pas évident de s’y retrouver !

Parmi ces multiples saveurs de cerveza, voici une sélection des bonnes adresses où déguster sa chope (25cl) ou sa pinta (50 cl) de bière à Buenos Aires.

Carte des cervecerías de Buenos Aires – Source : Candice Barkatz – Equinoxe

The temple Bar

Une bonne adresse pour boire de bonnes bières rafraîchissantesun large choix s’offre à vous! De la Belgian (blonde), à la Pale Ale (rousse), ainsi qu’à la Cream Stout (noire)…Il y en a pour tous les goûts! En effet plus de 60 références vous attendent ! Vous pourrez accompagner ce breuvage de pizza, tapas, assiette de frites, sandwichs…

Où ? Las Heras 1822 (Recoleta), Marcelo T. de Alvear 945 (Centro), Godoy Cruz 1853 (The House), Costa Rica 4677 (Palermo), Buenos Aires

Antares

Cerveza Antares – Source : Wikipedia

Installé initialement à Mar del Plata, puis dans les principales villes d’Argentine, ce pub est considéré comme la référence en matière de bières artisanales et locales. Il propose également quelques spécialités, parmi nos préférées on trouve : la Honey, Kolsch, Scotch et Porter.

Où ? Bolivar y Venezuela (San Telmo)Calle Armenia 1447 (Palermo), Av. Pedro Goyena 1064 (Caballito), Buenos Aires

The Beer House Experience

Située dans le quartier de San Telmo, cette maison est une vraie expérience ! En effet, non seulement vous pouvez boire une grande variété de bières mais la majorité des plats à la carte sont aussi élaborés avec de la bière. Ainsi, vous aurez une pizza faite avec une pâte à la bière Stout ou encore un Birrownie en dessert, brownie à la bière !

Où ? Humberto 775, San telmo, Buenos Aires
Quand ? Du lundi au dimanche à partir de 20h

Cervelar

Cerveza Artesanal – Source : Flickr par Enrique Dans

En plus d’être un endroit sympa pour sortir et prendre un verre, ce lieu offre aussi une proposition gastronomique intéressante ! Vous trouverez des bières à la vanille, à l’orange ainsi qu’au miel parmi tant d’autres ! Ce lieu est aussi l’occasion de trouver 30 marques artisanales qui viennent de tout le pays : depuis Salta jusqu’à Ushuaïa, vous pourrez ramener des souvenirs ou stocker des bonnes bières !

Où ? 5 succursales : Viamonte 336 (Microcentro), av. Elcano 3385 (Belgrano), Vuelta de Obligado 2391 (Belgrano C), Pedro Goyena 486 (Caballito) y Cabrera 4399 (Palermo), Buenos Aires
Quand ? Du lundi au jeudi de 18h à 3h et du vendredi au dimanche de 22h à 3h

Pulperia Quilapán

Cette ancienne maison de 1860 a été restaurée par un couple de français et possède de nombreuses curiosités comme par exemple le plus vieux mur de la ville de Buenos Aires. Entre les bières spéciales : celle de quinoa de “La Serena de San Luis” (100% organique) et la Strauss, de sorgo, une bière de céréale : vous aurez le choix ! La pulperia organise aussi des événements régulièrement comme par exemple des ateliers de bière artisanale afin de mieux connaître les produits.

Où ? Defensa 1344, San Telmo, Buenos Aires
Quand ? Du Mardi au Samedi de 9h à 1h, le dimanche de 9h à 20h

On Tap

Ce concept offre une excellente sélection de marques de jeunes microbrasseries comme par exemple Broeders. Vous trouverez plus de 20 bières artisanales de 12 producteurs, vous aurez donc toujours quelque chose de nouveau à goûter ! Nos préférées : les IPA ou encore la bière au blé !

Où ? Muñiz 1002 (Boedo),  Marcelo T de Alvear 834 (Retiro), Cuba 2491 (Belgrano), Av.Caseros 482 (San Telmo), Freire 1101 (Colegiales), Costa Rica 5527 (Palermo), Buenos Aires

Buller

Bière chez Buller – Source : Flickr par Jorge Gobbi

Cette maison réunit la connaissance de 3 générations dévouées à l’élaboration artisanale de la bière. Ils élaborent eux-mêmes 6 variétés de bière que sont : Light Lager, Cream Pale Ale, India Pale Ale, Oktoberfest, Honey Beer et Dry Stout. Un grand choix est donc disponible, accompagné d’une grande variété de plats !

Où ? Junin 1747 (Recoleta) et Paraguay 428 (Centro), Buenos Aires

Buena Birra Social Club

Le propriétaire de la maison, connu sous le nom de “Toti” est arrivé 2 fois champion dans un concours national de bière artisanale ! Cela s’annonce bien ! C’est le pub idéal pour retrouver des amis en buvant une des 6 variétés élaborées par la maison ! Avec en plus un happy hour de 18h à 21h !

Où ? Honduras 5143 (Palermo), Zapiola 1353 (Colegiales), Buenos Aires

Baum

Cet endroit est un des meilleurs pour les bières artisanales. Comme preuve, les nombreuses médailles récoltées lors par exemple de la South Beer Cup.  Proposant 6 références de bières : Blond Ale, Porter, Scottish, Honey, Old Ale et IPA, Baum a aussi élargit son offre en ajoutant de nombreux cocktails ainsi que de bons plats pour accompagner votre boisson : bruschettas, nachos, pizzas, salades,…

Où ? Honduras 5720 (Palermo), Buenos Aires
Quand ? Du lundi au vendredi à partir de 18h et les samedi et dimanches à partir de 19h

Barba Roja

Leur mission depuis 2001 : élaborer une bière de haute qualité, variété et combinaisons. Cette bière est donc une bière “premium” qui se distingue par une grande gamme de saveurs et de styles. Goûtez par exemple la bière “Floral” qui contient des extraits de fleurs naturelles.

Où ? Defensa 550 (San Telmo), Buenos Aires
Quand ? Du mardi au samedi à partir de 18h et le dimanche de 13h à 20h

Gibraltar

Gibraltar – Source : Flickr par Jennifer Morrow

Ici vous vous pourriez vous croire à Dublin ou encore à Londres ! Pour obtenir une bière il faut demander “beer” et pour du poulet “chicken”… Cet endroit tout en bois et décoré par d’anciennes publicités anglaises est un vrai rendez-vous nocturne pour les nombreux étrangers de Buenos Aires ainsi que les argentins ! La carte inclut de la cuisine internationale, thaïlandaise, indienne, chinoise ou encore mexicaine ! Un billard vous permettra aussi de montrer tous vos talents.

Où ? Perú 895 (San Telmo), Buenos Aires
Quand ? Tous les jours de 18h à 4h


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

Exposition : “Cerveza Belga” à Buenos Aires

L’ambassade de Belgique en Argentine propose à l’occasion du jour international des musées, le 18 mai prochain, une exposition sur la bière belge à travers des dessins d’artistes. Le thème de cette année pour cette journée internationale est : “Musées et histoires controversées : dire ce qu’il est impossible de dire dans des musées”. Voici le détail d’une proposition étonnante !

Bière belge – Source : Wikipedia

Entre bière belge et dessin

La bière belge est reconnue dans le monde entier et a ainsi été déclarée par l’Unesco le 30 novembre 2016 : Patrimoine culturel immatériel mondial. En effet, la principale raison est la variété et diversité dans l’art de la bière ainsi qu’un apport social et culturel de grande valeur. Cette exposition, à travers des dessins, rend hommage à la Belgique et donc à sa fameuse bière ! Ces dessins ont été réalisés par plusieurs artistes parmi les plus prestigieux de 40 pays. Des artistes comme Victor Bogorad (Russie), Ug Saginie (Italie) ou encore Mariano Luna (Argentine) y exposent leurs œuvres. Un total de 70 artistes ont ainsi répondu présent à l’appel afin de rendre hommage à cette boisson si particulière.

L’exposition

Ginger Beer – Source : Public Domain Pictures

Des dessins d’artistes seront donc le principal intérêt de cette exposition. Vous trouverez dans cette exposition une collection de cartes postales sur le thème de la brasserie belge mais aussi un hommage à l’illustrateur belge “Amédée Ernest Lynen” avec une série d’images “De ci De là à Bruxelles et en Brabant”.

Le petit plus du concept ? C’est une exposition itinérante qui commencera donc pour la journée internationale des musées. Ensuite, elle parcourra différents espaces culturels et brasseries d’Argentine pendant l’année 2017. Enfin elle prendra fin en Belgique. À la fin du parcours, un livre sera édité avec les dessins de l’exposition et sera donné au futur musée du Palais de la Bourse. Le palais de la Bourse recevra d’ailleurs en 2018 le “Belgium Beer Temple” (un ensemble composé d’un musée, de salles de dégustation, d’un bar, d’un restaurant,…). L’objectif de cette construction est d’en faire une des attractions attirant le plus de visiteurs en Belgique. Tout cela en modifiant les codes et en y créant un concept original autour de la bière.

Bourse de Bruxelles – Source : Wikimedia

Infos pratiques

Où ? Museo de Humor Gráfico Diógenes Taborda, Avenida Caseros 2739, Buenos Aires
Quand? Du 18 mai au 18 juin à partir de 19h
Combien? Entrée libre et gratuite


Cet article vous a plu ? Consultez également :


 

La découverte du maté argentin !

Le maté ou encore yerba mate est une boisson véritablement emblématique d’Argentine ! Cette boisson, très consommée l’est même plus que le café ou le thé en Argentine ! Boisson nationale, elle possède aussi des vertus thérapeutiques :  laxatives, diurétiques, antioxydantes et il paraît même qu’elle éviterait les caries ! Les Argentins consomment en moyenne 100L de maté par an et par personne. L’Argentine est donc le plus grand consommateur, producteur et exportateur, dominant ainsi le marché de la yerba mate !

Paquets de maté – Source : Wikipedia

Histoire et origine de la boisson

La yerba mate (herbe du maté) est née de la culture Guarani où elle servait de base à l’alimentation des Indiens. Elle avait déjà une fonction sociale importante, étant utilisée dans les cultes et rituels des tribus indiennes.

Lors de la colonisation espagnole, la culture du maté pût s’étendre dans tout le royaume de l’Alto Perú grâce au peuple Guarani. Le peuple partagea les savoirs de l’utilisation de l’herbe avec les conquistadors. Alors que cette plante était encore exploitée de manière naturelle, les grandes industries du XXe siècle rendirent sa production beaucoup plus importante. Aujourd’hui, la yerba mate reste produite dans la région du Nord-Est de l’Argentine, Sud du Paraguay et Nord-Ouest du Brésil, ses terres d’origines.

Info intéressante : c’est à la Posada Bemberg qu’a eu lieu la première expérimentation de plantation de yerba maté du pays ! Retrouvez notre article sur ce petit hôtel niché dans la forêt Misionera, à quelques kilomètres des chutes d’Iguazu !

Une boisson typique

Maté – Source : Wikipedia

Les argentins boivent le maté en permanence et à n’importe quelle heure de la journée : au petit déjeuner, à la pause ou encore avant de se coucher ! On vous proposera toujours de prendre du maté et de le partager ! En effet, les argentins partagent leur paille en métal appelée «bombilla» ainsi que leur maté. Chacun y aspire ainsi son compte et passe à son voisin !  Cette infusion est donc véritablement un moment de partage entre amis ou en famille, sa consommation s’étant maintenant ritualisée.

La route du maté en Argentine

Plantation de maté à Misiones – Source : Wikimedia

Il n’y a pas si longtemps sa production n’était que très peu connue. Pour promouvoir cet héritage culturel, le secrétaire du tourisme décida en 2010 de déclarer la « Ruta del Mate » (route du maté) comme intérêt culturel du pays. Grâce à cette initiative les producteurs d’herbe de maté ont pu ouvrir leurs portes au public. Ils partagent ainsi leurs connaissances et savoirs-faire en maté ! La « Ruta de la Yerba Mate » est un itinéraire touristique basé sur la découverte de cette culture autochtone. À travers les provinces de Corrientes et Misiones, vous partez en balade sur les sites de production où l’histoire et la culture de la région prendront tout leur sens ! 8 circuits ont été crées afin de découvrir cette herbe et de vivre sa préparation à travers le pays.

Sur la route du maté vous connaîtrez donc toute la chaîne de production de l’herbe de maté depuis sa plantation à sa mise en paquet en passant par son processus de récolte et de séchage. Vous apprendrez aussi à boire le maté ainsi que son histoire depuis hier jusqu’à aujourd’hui. Grâce aux 800 entreprises impliquées dans ce processus, le maté est ainsi à la portée de tous : prêt à livrer tous ses secrets !

Conseils d’hygiène

Tout d’abord, il faut savoir que la bombilla passe de bouche en bouche, donc cela semble évident, évitez de partager un maté si vous êtes malade !

Une fois le maté terminé, jetez l’herbe et nettoyer le récipient. Et surtout lorsque vous le faites, laissez-le séchez avec la partie ouverte tournée vers le haut. L’erreur que beaucoup font est de retourner le récipient pour le faire sécher, ce qui, avec l’humidité, est susceptible d’engendrer la formation de champignons sur la paroi.
En effet, si vous utilisez un récipient en calebasse, nettoyer le régulièrement. Laissez le reposer dans l’eau bouillante et raclez les parois pour retirer la peau noire qui peut s’y former. Très important, n’oubliez pas de nettoyer la bombilla ! Il vous est conseillé de la laisser reposer, au moins une fois par mois, dans l’eau bouillante pendant 30mn dans laquelle vous pouvez rajouter deux cuillérées de bicarbonate de soude pour un nettoyage en profondeur ; essayez également de nettoyer l’intérieur avec une petite brosse.

Mode d’emploi

Herbe de maté – Source : Wikipedia 

  • Prenez votre maté en main, récipient en forme de cône il peut être de toutes les couleurs et toutes les matières, on en trouve partout sur les ferias, marchés et même supermarchés.
  • Faîtes chauffer à feu doux assez d’eau pour remplir votre thermos qui gardera le liquide à bonne température durant tout le rituel du maté! L’eau ne doit surtout pas bouillir arrêter donc la bouilloire lorsque vous l’entendez siffler.
  • Pendant ce temps remplissez au 3/4 votre maté avec de la yerba (herbe), recouvrez avec la paume de la main votre maté et secouez-le afin que le polvo (résidu) de la yerba s’en enlève.
  • Introduisez alors votre bombilla (paille) dans le maté en l’inclinant légèrement vers vous. Puis versez doucement l’eau chaude à la base de la bombilla directement sur le métal.
  • Votre maté est prêt! Puisque c’est vous qui l’avez préparé vous devez boire le premier maté car ce n’est souvent pas le meilleur. Faîtes le passer tour à tour à vos camarades qui une fois fini (ils doivent boire le maté entièrement) devront vous le repasser car ce sera à vous en tant que préparateur d’ y remettre l’eau chaude à chaque fois.
  • Ne bougez surtout pas la bombilla et ne dîtes pas « Merci » lorsque l’on vous tend le maté, on comprendra que vous n’en voulez plus!
  • Ajoutez du sucre ou du miel si vous trouvez ça trop amer!

Un petit test pour tester vos connaissances !

C’est un aliment : VRAI. Le maté est un grand allié des régimes, mais c’est aussi un antioxydant, il aide à réduire le cholestérol et est un énergisant naturel !

Toutes les herbes à maté se valent : MYTHE. L’experte assure qu’élaborer l’herbe à maté est comme fabriquer un bon vin. On peut trouver des matés qui améliorent le système digestif, d’autres relaxants (avec moins de mateína) ou à l’inverse avec une composition élevée de cet élément pour rendre le maté particulièrement énergisant.

Il faut secouer le maté pour retirer les petites poussières : MYTHE. Le maté se secoue pour mélanger ses composants et révéler sa saveur. Ainsi, les feuilles épaisses restent au fond alors que les feuilles fines et la poudre restent dans la partie supérieure, ce qui évite que le maté se bouche.

La poudre est mauvaise : MYTHE. La poudre de l’herbe donne mousse et arôme à la boisson.

Il ne faut pas faire bouillir l’eau : VRAI. Bouillante, l’eau perd de son oxygène. Elle perd ses propriétés qui révèlent la saveur de l’herbe.

Le vrai maté se boit amer : VRAI. Le sucre et les édulcorants annihilent l’effet des composants du maté ( tout comme le café).

Comment reconnaître une bonne herbe maté : La couleur doit être verte avec des tonalités de jaune. Les différents niveaux des composants doivent être visibles à l’œil nu, de manière échelonnée (grandes feuilles et morceaux au fond, poudre sur la partie supérieure). Si vous apercevez des feuilles noires ou des tons marrons, il ne s’agit pas d’une bonne herbe maté.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


Les alentours de Córdoba !

Vous êtes dans la région de Córdoba et vous voulez découvrir les alentours ? Cet article est justement pour vous ! Vous allez vous rendre compte que cette région est remplie de petits villages typiques et de paysages incroyables. Voici donc une liste des petits lieux immanquables au sud de la capital de Córdoba !

Villa General Belgrano 

L’Europe vous manque ? Découvrez un village typiquement alpin avec ses maison en bois : Villa General Belgrano ! Cette ville a été fondée dans les années 30 par deux Allemands, Jorge Kappuhn et Paul Heintze. Leur objectif était de recréer un bout d’Allemagne en Argentine afin que leurs compatriotes viennent s’y installer. Ainsi de nombreux allemands s’y installèrent. Mais pas que ! Des italiens et des suisses ont également débarqué. C’est donc normal que cette ville ressemble plus à une ville alpine ! Les maisons sont majoritairement en bois et les jardins très colorés. Vous y trouverez donc bien évidemment de nombreuses spécialités allemandes, comme du fromage, du saucisson et bien sur de la bière !

Dans les années 60, à l’initiative des premiers habitants du village, la fête nationale de la bière fut instaurée. Au départ un char transportait les danseurs et l’orchestre jusqu’à la place centrale du village. Matías Calvo Ortega qui était le grand présentateur de la fête à l’époque a donné son nom à la scène principale. Au cours des années, l’industrie de la bière se développa de plus en plus et la fête attira des touristes de tout le pays. Aujourd’hui plus que jamais, la fête de la bière bat son plein chaque année.

Si vous vous y trouvez début octobre, vous aurez donc l’occasion de vous rendre à l’Oktoberfest argentin ! Vous pourrez y goûter les meilleurs bières argentines, mais aussi étrangères. Les producteurs de bière ont le droit à un stand depuis lequel ils présentent leurs différentes bières. Cependant, l’Oktoberfest ce n’est pas que la bière. Oui vous avez bien lu. On peut également retrouver différents producteurs de plats traditionnels allemands comme les saucisses de Francfort, la choucroute ou encore l’immanquable Leberwurst. Les desserts ne sont pas non plus en reste : ne passez pas à côté du Apfelstrudel !

Bref, si vous voulez découvrir l’Allemagne sans prendre l’avion, Villa General Belgrano est le lieu qu’il vous faut !

Villa General Belgrano – Wikimedia Commons

Mina Clavero

Mina Clavero, dans la vallée de Traslasierra, à deux heures de route (160km) à l’ouest de Córdoba, est une des petites villes agréables de la région. Traversée par deux cours d’eau et au pied des Sierras grandes, la ville est idéale pour découvrir les montagnes environnantes. La ville est le point de départ de très nombreuses balades. Vous pourrez gravir les montagnes alentours, admirer les variations du niveau d’eau depuis le barrage Dique la Viña, ou découvrir la cascade de 102 mètres de laquelle naît le fleuve Mina Clavero.

Vous pourrez également profiter de nombreuses activités sportives, comme de l’escalade, du parapente, des trekkings ou du kayac. Pour ceux qui aimeraient profiter d’un séjour plus calme, les immenses plages et balnearios (lieux de baignade) ou les nombreux musées et théâtres que compte la ville seront donc une bonne option !

À noter ! La ville a été élue destination préférée d’Argentine de 2016 selon le site Tripin Argentina ! Rien que ça ! En effet, les touristes sont tombés amoureux de cette petite ville de la région de Córdoba. C’est donc l’occasion pour vous d’aller découvrir ce lieu tant admiré par les argentins !  Vous pourrez en profiter pour découvrir ses paysages naturels, ses petites plages au bord de la rivière et même de ses activités nocturnes !

Mina Clavero – Tripin Travel

Villa Carlos Paz

La ville de Villa Carlos Paz est un point de passage presque obligé pour partir en excursion dans les sierras de la province. C’est aussi un point de chute à la mode pour les Cordobés qui veulent profiter d’une bouffée d’air dans cette station balnéaire au bord du lac Roque, à seulement une petite cinquantaine de kilomètres de la capitale.

Villa Carlos Paz est célèbre pour son coucou géant, une grande horloge en bois kitsch au milieu d’un rond-point. Vous ne pourrez pas rater non plus  son aerosilla (téléphérique). Il permet d’accéder aux premières collines de la Sierra et d’admirer la ville. De plus, vous pourrez même admirer l’impressionnant barrage San Roque ou vous baigner dans le lac San Roque.

Ces villes ne sont pas les seules à visiter dans la région. Si vous avez le temps, n’hésitez pas à passer une journée dans le petit village La Cumbrecita, où même à parcourir le Parque Nacional Quebrada del Condorito !

Envie de découvrir la région de Córdoba ou inclure cette destination dans un itinéraire sur mesure en Argentine ? N’hésitez pas à contacter Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 1990 ! 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

La Cumbrecita, village typique en pleine montagne

Petit village situé dans la vallée de las Sierras de Córdoba, à 1450 mètres d’altitude, la Cumbrecita saura vous ravir par ses paysages sauvages et vous laissera en totale harmonie avec la nature. Accessible seulement à pied, cette petite bourgade au milieu de la montagne va vous charmer avec ses petites maisons au style alpin.

Un peu d’histoire

Tout commence en 1932 lorsque le docteur allemand Helmut Cabjolsky voyage en Argentine avec sa famille. Après avoir parcouru la région, il tombe amoureux de ce petit coin de paradis et décide donc de l’acheter! Deux ans plus tard, il y envoie ses deux beaux-frères en mission afin de tracer le chemin d’accès au futur petit village. Federico y Enrique Behrend sont donc connus comme les pionniers de La Cumbrecita. Ce sont eux qui ont commencé la plantation de la forêt et construit la première maison. Rappelons que le village le plus proche, Los Reartes, est situé à 27 kilomètres de La Cumbrecita. Il a donc fallu aux deux frères pionners beaucoup d’abnégation et de courage pour développer ce qui allait devenir un village touristique très apprécié.

Rue principale de La Cumbrecita – Nuesto Pueblo

La Cumbrecita aujourd’hui

Le petit village se compose aujourd’hui de 1000 habitants. Toutefois, chaque année il accueille près de 360 000 personnes qui viennent découvrir le charme de ses maisons en pleine nature. La Cumbrecita est maintenant un petit refuge tranquille où l’homme et la nature ne font qu’un. Grâce aux efforts de chacun, le village et ses alentours ont été déclarés comme Réserve Naturelle. Il est donc au centre d’un écosysteme protégé. C’est pourquoi, La Cumbrecita est un village piéton et reste accessible seulement par de petits chemins pédestres. Ses petites maisons ont toutes été construites dans le style centre-européen, et ressemblent fortement aux chalets alpins.

À voir, à faire 

Trekking

Pour les partisans de l’écotourisme, vous trouverez à la Cumbrecita de nombreuses possibilités de randonnées et trekking. Du fait d’être un village piéton, il faut vous préparer avec de bonnes chaussures afin de parcourir le bourg et ses alentours. Vous pourrez découvrir alors la Olla, petit bassin d’eau dans lequel il est possible de se baigner sans trop d’encombre. Pour les plus motivés, vous pourrez vous balader jusqu’à la Cascada Grande pour admirer une chute d’eau de plus de 14 mètres de haut au milieu de la forêt. Enfin, pour les plus aventuriers, accompagnés de guide, venez parcourir les sentiers jusqu’au Cerro Wank qui culmine à plus de 1715 mètres d’altitude et d’où vous pourrez profiter d’une maginifique vue sur les alentours de la Cumbrecita.

Vue depuis le Cerro Wank – La Cumbrecita

Dégustation 

Après l’effort, le réconfort! La Cumbrecita, propose plus de 18 bars et restaurants et vous pouvez déguster de nombreuses spécialités. Vous aurez donc le choix entre parilla et autres empanadas pour les amoureux de la gastronomie argentine. Pour les autres, vous pourrez savourer les spécialités allemandes et suisses dans différents restaurants typiques. Bien-sûr de nombreux bars à bières vous proposent leurs bières traditionnelles, allemandes et argentines.  Il y en a donc pour tous les goûts!

Activités

La cumbrecita est le lieu idéal pour profiter de la nature et se lancer dans des activités extérieures. De ce fait, vous pourrez partir en expédition à cheval afin de découvrir de manière traditionnelle les magnifiques alentours. Pour les plus amoureux de sensations fortes, venez découvrir l’accrobranche au milieu de la forêt et lancez vous dans le vide grâce à des tyroliennes au dessus des cascades!

Si vous avez envie de découvrir la Cumbrecita et la région de Córdoba, n’hésitez plus. Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 26 ans, pour y organiser votre séjour !

 

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

La Quilmes, la bière typique des argentins !

Il y a deux types de connaisseurs à Buenos Aires: ceux qui connaissent Quilmes, la ville située à quelques kilomètres de la capitale fédérale; et les autres qui connaissent Quilmes grâce à une étiquette bleue entourant la bière nationale! Portrait d’une institution 100% Argentine.

Quilmes

Quilmes – Photo : Wikipédia

La naissance de la Quilmes

C’est un Allemand, Otto Bemberg, qui arrivé depuis peu en Argentine se lance dans la fabrication de cette belle mousse en 1888. Habitant à Quilmes, c’est donc en toute logique qu’il donnera ce nom à cette bière.
Au total, il lui aura fallu deux ans pour mettre au point les procédés de fabrication. Et pour lui conférer cette saveur que tant d’Argentins affectionnent. D’ailleurs, l’étiquette bleue et blanche reprend les couleurs du pays.

Son succès

C’est avec le développement de l’ère industrielle que l’entreprise se renforce et accélère sa production. En 1920, elle devient la bière la plus consommée du pays.

Depuis, la compagnie fut rachetée par une entreprise belgo-brésilienne : Anheuser-Busch Inven. Ensuite, elle lance son premier spot TV : “la espumita” qui fait de la bière l’incarnation de la sensualité. Puis c’est à la fin des années 70 que la compagnie décide de se lancer dans le merchandising et instaure des points de ventes à travers tout le pays. Sachez que vous pourrez trouver des brasseries typiques à Quilmes, Zárate, Tres Arroyos, Corrientes, Tucuman et Mendoza.

Devenant sponsor officiel de la sélection argentine de football au début des années 90, elle obtient enfin la reconnaissance nécessaire pour pouvoir s’exporter à l’étranger (Etats-Unis et Europe).

En 1993, elle lance sa première bière sans alcool “Lieber” et en 1997 la “light” en vue de toucher le public féminin.

Aujourd’hui, c’est plus de 25 millions d’hectolitres produits par an. Elle est la cinquième bière la plus consommée au monde. Par ailleurs, l’entreprise s’est vue attribuer pas plus tard qu’en avril dernier le prix du meilleur design de bouteille au monde par un jury international.

“El sabor del encuentro”

Voici le slogan plus que célèbre au pays de Maradona, comprenez “le goût d’une rencontre”. Et quelle rencontre ! Une fois goûtée, elle vous laissera un goût de “allez, reviens !”.

Voici la gamme : Quilmes Cristal (la leader et la plus répandue), Quilmes Bock (au goût de malte amer), Quilmes Stout (à l’arôme léger de chocolat/café), Quilmes Bajo cero (light), Quilmes Lieber (sans alcool) et la Quilmes Night (un peu plus intense, avec un peu plus d’alcool).

Quilmes

Quilmes – Photo : Rebecca T. Caro

Il ne vous reste plus qu’à décapsuler et déguster (avec modération évidemment) !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Le Fernet, la boisson mythique des argentins !

Tout ceux qui ont mis les pieds en Argentine sont passés par là. On va boire l’apéro pour la première fois, et dans notre effort de vivre l’expérience, ou juste parce qu’on a pas le choix (la plupart du temps parce qu’on a pas le choix), on se retrouve avec un Fernet. Et la première dégustation, ce n’est pas forcément un très bon moment à passer!

Fernet

Fernet Branca – Photo : Jesús Dehesa

Mais qu’est ce que le Fernet ?

Déjà, c’est pas Argentin, c’est Italien. Le Fernet, en terme de composition, c’est essentiellement des herbes. De la myrrhe, de la rhubarbe, de la camomille, de la cardamome et du safran, entre autres. Tout ça est macéré dans de la liqueur de raisin. Puis il est filtré et laissé dans des fûts pendant 6 à 12 mois. Donc pour une boisson casera, mieux vaut s’armer de patience…

La première fois, c’est pas très bon. C’est même pas bon du tout. Mais une étrange magie opère. Et au bout de quelques semaines, on a délaissé le vin, la bière, le Ricard pour les chanceux, enfin tous nos traditionnels compagnons de chouille pour ce truc qu’on a trouvé immonde au départ.

Et en plus, on a vaguement entendu dire qu’il  avait des vertus médicinales… Mais on en sait pas plus, alors voilà.

Quelles vertus exactement  ?

Alors au départ, c’est une boisson qui aide à la digestion, mais il sert à plein d’autres choses. En effet, les gastros, et même les désordres intestinaux des bébés (ne nous demandez pas pourquoi) … Par ailleurs, autrefois, il aidait contre les méfaits du choléra, contre les cauchemars, et toujours aujourd’hui contre la malaria.

Mais SURTOUT, vous qui avez tout essayé !  Le jaune d’œuf et le bicarbonate de soude, les 4 litres d’eau entre chaque verre, le smoothie, le jogging (ou la bière) au réveil… La grande guerre contre la gueule de bois est terminée ! En effetson vrai grand ennemi, son talon d’Achille, c’est le Fernet.

Fernet

Fernet Branca – Photo : Wikipedia

 

Avec quoi d’autre que le Coca ? 

Classique

Pour qui est soucieux de ne pas faire tout comme tout le monde, on peut le mélanger à autre chose que le Coca.
Le Menta : 1/3 Branca Menta, 2/3 Sprite
Le Clasico Martini : 1/3 Fernet, 1/3 Martini Rouge, 1/3 Campari
Le Vermouth : 2/10 Fernet, 6/10 Eau Gazeuse, 2/10 Vermouth
Le Ginger : 3/10 Fernet, 7/10 Ginger Ale
Le Gourmand : 1/3 Fernet et le reste de chantilly.

Chic

Cependant, il existe des alternatives chics à tous les cocktails précédemment cités. Faut-il encore que le barman soit au courant.

Des exemples chics ; le Sarvoy Corpse Reviver (Cognac, Crème de Menthe, Fernet), le Amber Dream (Chartreuse –allez trouver ça en Argentine-, Gin, Fernet) et le Grotesque (Gin, Jus de Citron, Fernet, Eau Gazeuse).

Quel Fernet ?

A priori, vous risquez de vous faire renvoyer chez vous si vous arrivez en soirée avec autre chose que du Branca. En effet c’est celui que tous les argentins boivent. La bouteille de 75 cl, si vous l’achetez au bon endroit au bon moment coûte aux alentours de 140 ARS.

Enfin, encore une fois, selon le contexte, le Branca a des alternatives. Son cousin encore acceptable, voire apprécié, c’est le 1882. Les options top budget, avec lesquelles vous aurez un peu mal au crâne, ce sont Lusera et Vitione. Sinon, Cinzano est l’option asado, et pour l’option moderne/hipster c’est Ramazzoti.

L’article vous a peut-être donné soif (il est quand même un peu tôt pour prendre l’apéritif) donc on vous le dit à l’avance:

Salud!


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Oktoberfest 2016 en Argentine ? Non vous ne rêvez pas !

Vous connaissez évidemment la fête de la bière de Munich, l’une des fêtes les plus importantes du monde ! Là où la bière coule à flots et les costumes traditionnels bavarois sont de sorties. Et bien, figurez vous qu’elle existe également à Villa General Belgrano, dans la province de Cordóba. En effet, du 1er au 10 octobre, la bière se fait reine dans cette ville et ce sont des milliers de pèlerins qui s’attroupent pour cet évènement !

Oktoberfest

Oktoberfest – Photo : Wikipedia

Villa General Belgrano

C’est tout sauf un hasard si la fête national de la bière se déroule dans cette ville. En effet, elle a été fondée dans les années 30 par deux Allemands, Jorge Kappuhn et Paul Heintze. Leur objectif était de recréer un bout d’Allemagne en Argentine afin que leurs compatriotes viennent s’y installer. Ainsi de nombreux allemands s’y installèrent. Mais pas que ! Des italiens et des suisses ont également débarqué. C’est donc nomal que cette ville ressemble plus à une ville alpine ! Les maisons sont majoritairement en bois et les jardins très colorés.

Dans les années 60, à l’initiative des premiers habitants du village, la fête nationale de la bière fut instaurée. Au départ un char transportait les danseurs et l’orchestre jusqu’à la place centrale du village. Matías Calvo Ortega qui était le grand présentateur de la fête à l’époque a donné son nom à la scène principale. Au cours des années l’industrie de la bière se développa de plus en plus et la fête attira des touristes de tout le pays. Aujourd’hui plus que jamais, la fête de la bière bat son plein chaque année.

Oktoberfest

Villa General Belgrano – Photo : Wikipedia

 

Qu’est-ce que c’est concrètement l’Oktoberfest ?

L’Oktoberfest c’est d’abord l’endroit où vous pouvez goûter les meilleurs bières argentines, mais aussi étrangères. Les producteurs de bière ont le droit à un stand depuis lequel ils présentent leurs différentes bières.

Cependant, l’Oktoberfest ce n’est pas que la bière. Oui vous avez bien lu. On peut également retrouver différents producteurs de plats tradtionnels allemands comme les saucisses de Francfort, la choucroute ou encore l’immanquable Leberwurst. Les desserts ne sont pas non plus en reste : ne passez pas à côté du Apfelstrudel !

Bref, la fête nationale de la bière c’est laisser place le temps d’une semaine à l’Allemagne et sa culture !

Oktoberfest

Oktoberfest – Photo : Wikipedia

Au programme de l’année 2016

Evidemment, l’année 2016 reprend les classiques des années précédentes. A savoir :

El espiche 

C’est ce qui marque le début des festivités avec l’ouverture du premier baril ! Il s’agit de l’agiter au maximum afin que le pression monte le plus possible et qu’il en sorte donc le plus de mousse!

L’élection de la Reine

Cela fait également partie des traditions d’Oktoberfest. Les candidates au titre défilent devant un jury et devant le public en général, avant que la nouvelle “Reine de la bière” soit élue.

Le défilé

C’est certainement la plus importante tradition de cette fête. Il emplit la rue principale de joie et de couleurs, alors que les groupes de danse et de musiques de tous les horizons animent les rues. En tête de la marche, le traditionnel “Monje Negro” (moine noir) est suivi par les collectivités allemande, suisse et italienne, l’orchestre local “Die Biermusikanten”, la Reine Nationale de la Bière, et bien d’autres…

Cependant cette année, on peut noter une grande nouveauté logistique qui ravira les visiteurs. En effet la ville a décidé de mettre en place le transport gratuit toute la journée entre le terminal, le centre et le parc. Cela facilitera la vie des visiteurs qui viennent en transports en communs mais aussi de ceux qui garent la voiture loin du festival.

En conclusion vous rêvez d’aller à la fête de la bière de Munich, mais vous habitez en Amérique du Sud ? Nous vous conseillons de vous rendre à Villa General Belgrano pour profiter de cette expérience inoubliable. Attention ne pensez pas que c’est une fête de la bière au rabais. Non, au contraire ! Il s’agit de découvrir un véritable bout d’Allemagne en Argentine.


Cet article vous a plu ? Consultez également :

 

Les meilleures bières de San Carlos de Bariloche

Le nord ouest de la Patagonie, dans la région dite des grands lacs, est réputé pour ses paysages à couper le souffle, pour son chocolat local… Mais pas seulement : c’est une région qui produit également beaucoup de bières artisanales ! Pour vous, Argentine-Info a fait une sélection des meilleurs bars à bières de Bariloche !

Bière artisanale - Bières

Bière artisanale – Photo: Miradas.com

Où déguster les meilleurs bières ?

Antares Bière artisanale

Dans ce bar réputé, on y boit de la bière artisanale. Idéal pour une soirée entre amis, ce lieu convivial vous fera vous sentir comme à la maison.
Où ? Elflein 47, Bariloche

South Bar

Venez déguster une bière artisanale en musique. En effet, des groupes se produisent sur la scène du bar assez fréquemment, et vous aurez la chance de pouvoir déguster un large choix de bières bondes ou brunes.
Où ? Juramento 30, Bariloche

Taberna de Pioneros

A quatre kilomètres du centre, venez gouter un large panel de bière une fois de plus artisanales. Servies avec des apéritifs faits maison, dont des pizzas spéciales, dans une ambiance chaleureuse vous ne risquez pas de manquer de quoi que ce soit !
Où ? Av de los Pioneros 4307, Bariloche

Manush

Un Pub qui bouge beaucoup ! En plus d’accueillir une clientèle très variée, le pub organise des évènements divers et variés comme des soirées à thèmes par exemple. Ainsi, il est possible de se restaurer en famille ou encore de boire des bières artisanales entre amis.
Où ? Neumeyer 20, Bariloche

Konna bar

Ce bar aux traditions anciennes est sans aucun doute l’un des bar les plus traditionnels et les plus attachés a la culture de la région. Une fierté qui se traduit dans les bières artisanales faites avec une délicatesse difficile à égaler.
Où ? Pje. Juramento 73, Bariloche

Berlina bariloche

Naturel : voici le maître mot de ce pub. Un respect de la nature hors du commun auquel s’ajoute une passion pour la bière artisanale. Ce pub qui sait comment mêler passion, culture et tradition est le coup de coeur des bars à bières de Bariloche d’Argentine-info.
Où ? Ruta 79 y F. Goye s/n – Colonia Suiza, Bariloche

Cerveceria Gilbert

Des professionnels de la bière artisanale de montagne à Bariloche. Vous y gouterez de délicieuses bières dans une ambiance traditionnelle. Dans ce lieu typique vous pourrez également venir vous restaurer en famille ou entre amis.
Où ? Circuito Chico Km 24 – Bariloche – Río Negro


Cet article vous a plu? Consutez également :