Le Wwoofing en Argentine : une expérience unique !

Que diriez vous de vivre une expérience unique en Argentine et découvrir des endroits hors des sentiers battus ? Découvrez le Wwoofing (World Wide Opportunites on Organic Farms) : une expérience humaine unique, qui permet d’allier parfaitement le voyage, l’agriculture et la culture ! En effet, c’est l’occasion idéale pour découvrir l’Argentine de manière plus authentique, de vous plonger au cœur de la culture argentine ! Grâce au Wwoofing, vous pouvez voyager en Argentine différemment ! Découvrez la vie locale de ce pays à moindre frais, qui plus est, en adoptant un comportement durable et en vous rendant utile.

Ferme – Pexels

Le Wwoofing en quelques mots

Le terme Wwoofing, apparu dans les années 70, repose sur un échange entre agriculteurs locaux et voyageurs souhaitant partir à l’étranger pour travailler au sein de fermes biologiques. C’est une grande opportunité pour découvrir les coutumes et modes de vie des locaux tout en voyageant de manière responsable ! Cette expérience est un vrai partage humain étant donné qu’en contrepartie, le “wwoofer” sera nourri et logé en échange de ses services pour la ferme.

De plus, vous avez même droit à des jours de repos ! L’occasion parfaite pour voyager et découvrir les alentours ! Que demander de plus ? Le Wwoofing vous permettra également de rencontrer des voyageurs du monde entier venus eux aussi tenter l’expérience ! Bref, le Wwoofing, c’est une manière de vivre en immersion avec une famille argentine en partageant les activités quotidiennes : repas et tâches agricoles. C’est une incroyable aventure humaine dont vous vous rappellerez toute votre vie !

Si vous faites des études en rapport avec l’agriculture, c’est l’idéal pour vous ! Il y a en effet beaucoup d’étudiants en agronomie ou/et de futurs agriculteurs qui viennent travailler quelques temps dans ces fermes. Si vous êtes novice, ne vous inquiétez pas vous apprendrez vite. Le but étant d’aider, d’apprendre, et non pas de s’acharner au travail du matin au soir !

Mouton – Pexels

Devenir Woofer

Pour pouvoir accéder à la liste des fermes en Argentine, vous devez d’abord adhérer à la communauté des wwoofers ! Pour cela vous devez vous inscrire sur le site de Wwoofing Argentina ! Cela vous coûtera à peine 40$ et vous aurez accès à plus de 70 fermes en Argentine ! Vous recevrez ensuite l’annuaire de toutes les fermes avec les numéros et les adresses mails ! Vous pourrez alors choisir librement la durée de votre séjour (de quelques semaines à un an) en vous mettant d’accord avec le propriétaire ! N’hésitez pas à consulter également les sites internet suivants : wwooflatinoamerica et wwoof.

Concernant le visa, il existe depuis Février 2011 un « Programme Vacances Travail » (PVT) entre l’Argentine et la France, qui vous permet de travailler en toute légalité. Il est conseillé de souscrire à une assurance pour toute la durée du séjour.  C’est souvent indispensable car beaucoup de fermiers n’acceptent pas les personnes non assurées.

Agriculture – Pexels

Quelques adresses 

Estancia Santa Thelma

Marc Antoine Calonne est un français qui a réalisé son rêve il y a quelques années : devenir un gaucho en Patagonie. Il a acheté deux fermes et possédait, en 2015, 2500 brebis et 70 chevaux. En plus de proposer des chambres traditionnelles dans son estancia, il accueille des wwoofers tout au long de l’année ! Rassemblement des vaches, tonte de moutons, marquage des veaux… Les journées de Marc Antoine Calonne sont bien remplies ! Il n’attend que vous pour l’aider au quotidien en vous faisant partager sa vie de gaucho  !

D’autres adresses

N’attendez plus et vivez votre expérience en tant que wwoofer ! N’hésitez plus : tentez l’aventure Wwoofing, une expérience unique qui vous connectera à l’Argentine de manière non conventionnelle et plus qu’authentique.

 


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

Jujuy : le premier train touristique à énergie solaire d’Amérique Latine

On ne vous présente plus San Salvador de Jujuy, la capitale provinciale la plus haute du pays. Considérée comme une des villes les plus indiennes d’Argentine, San Salvador de Jujuy saura vous séduire par son climat printanier et son ambiance sympathique. Que diriez-vous de passer un séjour unique dans la province de Jujuy ? En effet, il sera bientôt possible de monter à bord du premier train touristique à énergie solaire d’Amérique Latine.

Valle de la Luna (Jujuy)  – Lauriane Him

Une nouvelle expérience à bord du train de Quebrada

Le président de la province de Jujuy, Gerardo Morales a annoncé lors de la Foire Internationale du Tourisme à Madrid son projet de développer le premier train touristique à énergie solaire d’Amérique Latine. Déjà présent en Australie depuis le 16 décembre, cela serait donc le second au niveau mondial. Ce train touristique à énergie solaire renommé “Le train de Quebrada” commencerait son parcours de Volcán (à 40 km au nord de San Salvador de Jujuy) à Humahuaca. C´est donc un peu plus de 17 km qui seront construit en 2018.

Les voyageurs pourront profiter des gares à thème pour s’imprégner de la culture locale : gastronomie, carnaval, culture. L’occasion idéale pour mêler voyage et activités culturelles.

Le train touristique de Quebrada : un projet international

Mais, le voyage ne s’arrête pas seulement en Argentine. A partir de 2019, le train à énergie solaire pourrait vous mener de Humahuaca à La Quiaca. Depuis La Quiaca, un train en direction d’Uyuni serait également disponible : une bonne alternative pour visiter le Lac Titicaca en Bolivie.

Pour ceux qui désirent aller au Machu Picchu, Gerardo Morales a également pour projet d’établir une connexion jusqu’à Cusco qui mènerait au Machu Picchu.

Voyager à bord du train de Quebrada pourrait donc être l’occasion idéale pour réaliser un trajet incroyable mêlant diversité, couleur et immensité. Préparez-vous à en avoir plein les yeux tout au long du voyage d’environ 240 kilomètres au total. C’est donc un trajet entre 4 et 5 heures qui vous attend : un moment parfait pour se poser et contempler des paysages majestueux.

Purmamarca dans la province de Jujuy – Gaëtan Flipo

L’Argentine : un pays sur la voie du développement écologique

Grâce à ce projet, l’Argentine témoigne encore d’une volonté de préserver l’environnement tout en favorisant le tourisme et en montrant les richesses de ce pays. En effet, l’Argentine a redoublé d’efforts pour devenir un pays davantage écologique en 2017. Que cela soit par la protection de ses nombreux parcs nationaux ou par des lois pour protéger l’environnement, l’Argentine est sur la bonne voie d’un développement écologique.

Mais, c’est sans compter sur la province de Jujuy ! La région a déjà fait des efforts au niveau environnemental en octobre 2017 après avoir annoncé l’ouverture de la plus grande centrale solaire d’Amérique du Sud. La province de Jujuy semble donc montrer l’exemple par ses nombreux engagements pour protéger l’environnement.

L’Argentine poursuit donc son chemin vers un développement environnemental et se met au vert !

 

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ POUR FAIRE UN VOYAGE DE PLUSIEURS JOURS AVEC EQUINOXE DANS LA PROVINCE DE JUJUY ? CLIQUEZ ICI.


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

L’Argentine, le futur Eldorado du lithium !

Vous êtes-vous déjà demandé comment fonctionnaient nos téléphones portables ? De même savez-vous de quoi ils sont constitués et d’où viennent les matériaux qui servent à les fabriquer ? Et enfin savez-vous pourquoi l’achat d’un portable est si cher alors que la plupart des pièces sont peu coûteuses ? La réponse à toutes ces questions ne tient qu’en un seul mot : le lithium. Peut-être que vous n’avez jamais entendu parler de ce petit métal léger et pourtant il pourrait bien devenir une des principales sources de richesse dans les prochaines années en Amérique du Sud et principalement en Argentine.

Le lithium – Commons Wikipédia

Le lithium, qu’est ce que c’est ? 

En effet le lithium, que l’on peut définir comme étant un élément chimique appartenant à la famille des métaux légers, est l’élément essentiel de la constitution des batteries que l’on trouve dans nos ordinateurs, téléphones portables ou encore voitures électriques.

Préféré au nickel et au cadmium pour sa capacité bien plus forte à stocker de l’énergie, la demande de lithium connait une augmentation sans précédent. En effet, le lithium est l’élément le plus utilisé dans les batteries de dernière génération et les hausses de production de voitures électriques (de 50 000 en 2015 à plus de 500 000 en 2020 rien que pour l’entreprise TESLA, soit une multiplication par 10 en seulement 5 ans) laissent présager de beaux jours au lithium.

On produit actuellement environ 25000 tonnes de lithium par an et on prévoit que chaque année la production augmentera d’environ 25%. Cette augmentation de la demande s’accompagne d’une importante hausse du prix puisqu’ on est passé, de 2003 à 2008, de 310$ à plus de 3000$ la tonne ! Une augmentation considérable !

Les acteurs clefs dans le marché mondial du lithium

En plus d’être le 3ème producteur mondial de viande bovine, 5ème producteur de vin, 1er exportateur de biodiesel et le 1er producteur de gaz en Amérique latine, l’Argentine semble bénéficier une nouvelle fois d’une ressource rare et précieuse.

Ceci étant, de nos jours, l’Argentine exploite très peu ses ressources de lithium présentes sur son territoire. Au niveau de la production, elle ne représente que 11,5% du marché mondial. C’est loin derrière les deux mastodontes que sont le Chili (35%) et l’Australie (34%). Mais cela ne reflète pas qui sont les détenteurs de lithium dans le monde. Si l’Australie et la Chine ont déjà exploité la très grande majorité de leurs réserves, c’est loin d’être le cas des pays d’Amérique du Sud. Ces derniers détiennent plus de 70% des réserves mondiales connues de lithium, présentes principalement en Bolivie et en Argentine.

La cordillère des Andes où se trouve une importante quantité de lithium – Agence Equinoxe

Le lithium est-il une ressource viable sur le long terme en Argentine ?

Bien que son extraction ait un impact très fort sur l’environnement (elle nécessite du carburant et la calcination du carbonate de lithium libère du Co2), il semblerait toutefois que le lithium soit la nouvelle ressource de demain pour nos appareils électriques fonctionnant avec batterie, d’autant plus que les techniques pour le recycler semblent être de plus en plus efficaces (de nombreuses entreprises s’y sont penchées telles que Recupyl en France).

De même, l’extraction de lithium sur les plateaux andins est désormais maîtrisée. Etant donné que les gisements de lithium sont très éloignés des principaux constructeurs de batteries (Corée de Sud, Chine, Etats-Unis), nul doute que dans les années à venir, une migration massive d’entreprises sud-coréennes ou Américaines au pied de la Cordillère des Andes s’opère.

C’est par ailleurs ce que Tesla a déjà fait sur le continent américain il y a moins de 5 mois ! En effet Tesla a été à l’origine de la construction de la plus grande usine de batteries au monde. Cela devrait réduire de 30% leur coût de production. Et cela n’est pas près de s’arrêter ! En effet de nos jours beaucoup de chercheurs estiment que la cordillère des Andes (dont un tiers se situe en Argentine) regorge de très nombreuses réserves de lithium encore insoupçonnées.

Ainsi, l’Argentine semble encore avoir de beaux jours devant lui en matière énergétique !


 

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Le Riachuelo – Le fleuve de la honte

Bien que les sujets environnementaux ne cessent de préoccuper le gouvernement argentin, il reste toutefois encore beaucoup de travail à faire pour être considéré comme un bon élève en matière d’écologie. Et l’un des sujets encore très délicat est le cas du fleuve Riachuelo. En effet ce fleuve est considéré comme un des fleuves les plus pollués au monde et reste le déclencheur d’importantes maladies. La question du fleuve Riachuelo qui a refait surface il y a peu, suite à une étude qui a prouvé que 80% de la pollution du fleuve provenait des égouts de la ville.

Une partie du fleuve Ríachuelo à Villa 21/24 – Wikimédia Commons

Pourquoi  est-ce un fleuve pollué ?

Il ne vous aura pas échappé que la pollution est un problème de taille pour le gouvernement porteño. Le Matanza-Riachuelo est un fleuve long de 64 kms qui passe par les quartiers sud de la capitale ainsi que par les villes de Ezeiza, Avellaneda, Cañuelas ou encore San Vicente. Il se jette ensuite dans le Rio de la Plata. Une des raisons de sa forte pollution est en partie due au fait qu’il longe la Villa 21/24. Le quartier le plus misérable de la banlieue de la capitale… Cela peut expliquer le fait que l’on retrouve aujourd’hui dans le fleuve des dizaines de voitures volées ou désassemblées. Après avoir retiré 64 épaves de bateaux, le gouvernement s’est attaqué aux carcasses de voitures et a récemment annoncé en avoir retirées plus de 50. 

Car le fleuve est toujours un marqueur de la pauvreté de masse qui touche cette partie de la ville. En plus des carcasses de voitures et des navires en décomposition, il n’est pas rare de retrouver des cadavres au milieu des eaux.  Beaucoup de mercure, plomb ou encore zinc à un taux 50 fois supérieur à la normal. Ceci est explicable par une très forte présence industrielle. En effet on dénombre pas moins de 15 000 industries aux abords du fleuve dont 1500 qui sont directement responsables de la pollution du fleuve.

 

Le fleuve Ríachuelo dans le quartier de la Boca – Commons Wikipédia

Les mesures mises en oeuvre par l’Etat

Un important effort de dépollution des eaux et des rives a été entrepris depuis plusieurs années par la municipalité, et le Riachuelo commence doucement à retrouver une forme acceptable, du moins sur certains segments. Il faut reconnaître que depuis 2012 l’Etat a retiré une importante quantité de voitures, métaux et objets nocifs du fleuve. Ainsi l’air y est enfin devenu plus respirable. Mais la route est encore longue…

L’autre problème à régler pour l’Etat c’est de régler la pauvreté permanente des quartiers bordants le fleuve. En effet des familles ont bâti des habitations sommaires en bois en prenant comme fondation les tas de déchets qui se sont formés au bord du fleuve. En nettoyant le Río Riachuelo de ces ordures, l’Etat a détruit de nombreuses habitations. Mais il s’était engagé à reloger ces personnes. Pour  le moment, seul 412 des 1836 (!) familles vivant sur ces ordures ont été relogées.

Si l’on peut saluer cette initiative publique qui vise à redorer l’image de ce fleuve et à le rendre plus fréquentable, reste la question de l’entretien après le nettoyage : il faudra éviter un nouveau cycle de pollution, et cela passera sans surprise par le combat contre la pauvreté et l’insalubrité de Villa 21-24, qui reste encore aujourd’hui une zone de quasi non-droit.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

La plus grande centrale solaire d’Amérique du Sud dans la Province de Jujuy !

Alors que les sujets environnementaux et énergétiques sont au cœur de la stratégie du gouvernement Macri, l’Argentine semble avoir fait un grand pas en avant ses derniers jours. En effet, le vendredi 6 Octobre 2017 a été inauguré, lors d’une cérémonie officielle, les travaux d’une centrale solaire. Plus de précisions sur ce qui s’apprête à être la plus grande centrale d’énergie solaire d’Amérique du Sud.

Province de Jujuy – Lauriane Him 

Ce projet en quelques chiffres

Le but n’est pas de vous bombarder de chiffres en tout genre qui parfois sont difficiles à interpréter. Ainsi, on va vous donner quelques chiffres concrets de ce que représente ce projet. Tout d’abord au niveau financement, la construction de ce parc devrait coûter pas moins de 400 millions de dollars. Une somme principalement financée par des fonds d’investissement chinois. L’usine sera à la charge de la société chinoise Shangai Electric Power Construction.

Au niveau production, il faut compter 1,2 millions de panneaux construits sur 6oo hectares (soit la superficie équivalente à la moitié de la ville de Buenos Aires). Le parc sera capable d’alimenter 100 000 nouveaux logements. Cette production saine d’énergie permettra d’éviter l’émission de 325 000 tonnes de CO2.

Une centrale solaire en plein désert – Wikimédia Commons

 Les enjeux de cette centrale 

La particularité de ce grand parc solaire est qu’il se situera très en altitude (plus de 4000 mètres d’altitude) sur une zone relativement désertique de la Province. Une zone qui est très fortement exposée au soleil d’où l’intérêt de construire une centrale solaire dans cette région.  Beaucoup de projets similaires en cours pourraient avoir lieu dans le Sahara (zone également ayant un fort taux d’ensoleillement).

Ce parc permettra de créer de très nombreux emplois. En effet on estime à 600 le nombres d’emplois directs crées et 1000 indirects. Ce n’est pas négligeable étant donné que l’Argentine a un taux de chômage actuel de 8,7 % d’après l’Insee. 

Mais cette centrale envoie également un message fort à ses voisins qui sont eux également à la recherche d’une production énergétique plus saine. En effet, le Brésil par exemple a annoncé que la superficie irriguée sur son territoire augmentera de 45% d’ici 2030. Au Chili, 8 nouveaux parcs nationaux ont été créés au cours des 50 dernières années. Il s’agit par ailleurs du pays au monde qui a augmenté le plus sa superficie pour de nouveaux parcs nationaux depuis 1967.

Et concernant la part des énergies renouvelables sur les énergies totales l’Argentine a encore du chemin à faire. Un objectif de 8% a été fixé pour l’année 2017. Un objectif qui ne devrait pas être atteint si l’on en croit les chiffres actuels. D’autres chiffres plus ambitieux ont été fixés pour les prochaines années. Ainsi l’Argentine doit prouver qu’elle est capable de relever le nouveau défi énergétique qui l’attend.

Au-delà des nombreux lieux touristiques qu’offrent le Nord-Ouest argentin, il s’agit également d’une région qui semble montrer la voie d’une nouvelle phase énergétique pour l’Argentine.

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ POUR FAIRE UN VOYAGE DE PLUSIEURS JOURS AVEC EQUINOXE DANS LA PROVINCE DE JUJUY ? CLIQUEZ ICI.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

L’Argentine, un pays davantage écologique en 2017?

L’Argentine est-il un pays prenant le chemin d’un développement écologique ou bien au contraire la voie d’un pays soumis à la pollution et aux énergies fossiles? Il est difficile de répondre entièrement oui ou entièrement non à cette question. Toutefois nous pouvons donner quelques éléments de réponse et il se trouve que la situation actuelle prête à être optimiste pour la suite.

Bariloche – Agence Equinoxe

Les faits actuels

Depuis plusieurs années, Buenos Aires s’est vantée d’être une capitale bien plus écologique et surtout bien moins polluée que ses voisines. En effet, Asunción (au Paraguay), Santiago (au Chili), Caracas (au Venezuela) ou surtout la Paz (en Bolivie) sont des villes considérées comme bien plus polluées que Buenos Aires selon l’OMS. Attention, cela n’est pas nécessairement la cause du comportement des citoyens ou des décisions environnementales des Etats concernés. En effet il s’agit très souvent de la conséquence d’aléas géologiques et environnementaux. C’est par exemple le cas de la ville de La Paz, connue pour être la capitale la plus en altitude au monde (plus de 3600 mètres). Selon l’OMS, la différence de pollution d’une ville à une autre peut jouer énormément. On parle d’un écart allant jusqu’à 3ans sur l’espérance de vie moyenne. Pas étonnant que l’Argentine semble davantage soucieuse à ces questions environnementales.

En effet les efforts argentins en matière de rejets énergétiques par exemple se font quelques peu ressentir depuis quelques années. L’Etat argentin a réussi à faire diminuer de plus de 2% la part des énergies fossiles sur le total des énergies utilisées depuis 2011. De même pour le méthane. Concernant les rejets de CO2 on constate une augmentation globale de celle-ci. Toutefois on constate une baisse des émissions de CO2 par habitants.

Ceci étant, un point noir reste présent sur l’exploitation des ressources en Argentine. Une part beaucoup trop faible de la part des énergies renouvelables dans les énergies totales. En effet les chiffres parlent d’environ 8,6% pour l’Argentine soit deux fois moins que la France (environ 15%) et  7 fois moins que le meilleur élève de la classe suédois (environ 52%). Cela peut s’expliquer en grande partie par une importante réserve de ressources naturelles sur le territoire argentin (fer, cuivre, argent, lithium…).

Les mesures concrètes 

Le gouvernement argentin souhaite montrer à la planète entière qu’elle fait des efforts environnementaux. Tout d’abord l’Argentine dispose de plus de 29 parcs nationaux tous très bien entretenus et protégés. De même les forêts et les plages méridionales bénéficient également d’importantes mesures de protection et de financement par l’Etat. Par exemple, en 2016 l’Etat argentin n’avait pas hésité à débourser des millions de pesos pour la protection des forêts dans la région de Misiones entre le Paraguay et le Brésil).

De même, de nombreux organismes et lois sont en action pour protéger l’environnement argentin. C’est le cas par exemple de la “Ley General de Ambiente”, toujours en vigueur depuis 2002. Elle a pour but de fournir des budgets et donner des responsabilités environnementales aux entreprises. La question écologique y est donc parfaitement et efficacement traitée.

De plus, chaque année le Congrès El COFEMA a pour objectif de traiter et régler les problèmes environnementaux en Argentine. Ses objectifs sont divers tels que coordonner et organiser des stratégies sur l’environnement, instaurer des programmes sur l’environnement à l’école ou encore gérer le financement international de projets environnementaux.

Et si beaucoup de voyants sont au vert sur la question écologique c’est aussi en grande partie au très atypique ministre de l’environnement Sergio Bergman. Et pourtant sa nomination en avait surpris plus d’un car il était principalement connu pour être rabbin et proche du pape François. Il s’était fait à nouveau remarqué fin Août 2017 lors de la 7ème édition du festival du cinéma et de l’environnement en se présentant en costume fait de feuilles. ‘Je suis un homme qui travaille pour une Argentine verte‘ avait-il déclaré fièrement. Pas de doute, l’Argentine est sur la bonne voie!

Sergio Bergman déguisé en buisson- Wikipédia

Donc n’ayez crainte pour votre prochain séjour en Argentine si vous êtes soucieux des problématiques écologiques, l’Argentine est au vert!

 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Province de Misiones : Une balade dans la réserve de Yaboty

Située dans le centre-est de la province de Misiones, partons aujourd’hui découvrir la Réserve de la Biosphère Yaboty.  Ce nom très étrange signifie “tortue” en guarani. La réserve compte deux parcs provinciaux : le Parc Provincial Moconá et le Parc Provincial Esmeralda. Le but principal de cette réserve est le développement des ressources forestières de la région afin d’en sauvegarder l’ensemble de l’écosystème. Non loin des fameuses Chutes d’Iguazu, cette réserve est connue pour être l’un des plus jolis endroits de la région. C’est donc le lieu parfait pour les personnes désirant entrer en contact avec la nature !

Découvrez les terres rouges de Misiones ! – Wikipedia 

Les Réserves de la Biosphère

Les Réserves de la Biosphère sont des “zones d’écosystèmes” reconnues par le programme MAB (Man and Biosphere) de l’Unesco. Elles ont pour rôle d’engager la région dans lesquelles elles se trouvent dans le développement durable. Les populations locales ont donc un rôle important dans la sauvegarde de ces terres, qui peut se révéler quelque peu difficile dès lors qu’un endroit attire les touristes. Le but de ces réserves est donc de réussir à créer, et surtout à maintenir, un équilibre entre la population qui s’y développe et s’y modernise et la nature qui doit être protégée.

La Réserve de la Biosphère Yaboty

Située dans les municipalités de San Pedro et El Soberbio de la province de Misiones, la réserve représente une superficie de 253 773 hectares !  Elle compte une faune et une flore très riche au beau milieu de la forêt subtropicale. Vous y découvrirez donc des plantes telles que le pin du parana, le laurier noir ou encore les fougères arborescentes en tout genre. Prenez aussi le temps d’observer les animaux de la zone sauvage.  Vous y rencontrerez en effet, des tapirs, pumas, jaguars, singes, ou même des loutres à longue queue. Levez les yeux au ciel, vous aurez alors la chance d’apercevoir une multitude de perroquets de toutes les couleurs ! La réserve Yaboty est donc parfaite pour les amoureux de la nature !

Le Parc Provincial Moconá

C’est dans ce parc que se situent les fameuses Chutes de Moconá. Nous vous conseillons d’ailleurs vivement d’aller les visiter. Ces chutes se différencient des autres car elles sont sur la longueur du fleuve non sur la largeur, comme à l’accoutumée. A certains endroits, elles atteignent 19 mètres de haut et se déploient sur 3 kilomètres ! Vous accéderez à ce parc par la Route Provinciale 21. N’hésitez pas à faire l’excursion en bateau au pied des chutes de Moconá ! Attention, vous allez en prendre plein les yeux ! Ce sera l’occasion pour vous aussi de partir en randonnée pour la journée et admirer ces chutes en plein milieu de la forêt !

Les fameuses chutes de Mocona – Wikipedia

Le Mocona Lodge

Qui n’a jamais fait de cabane dans les arbres quand il était petit, pour y cacher son trésor et a rêvé d’y dormir? Alors réalisez votre rêve et allez dormir quelques nuits dans le Mocona Lodge ! Vous logerez ainsi dans des cabanes en bois situées au beau milieu d’une foret dans la réserve Yaboti Biosphère. En contact direct avec la nature, vous profiterez pleinement de la somptueuse jungle de Misiones et donc de son environnement paradisiaque ! De plus, le Mocona Lodge vous propose des activités pour profiter pleinement de la jungle des alentours. Une escapade immanquable !

Le Parc Provincial Esmeralda

Découvrez dans ce parc toute la richesse naturelle de la région et de la réserve Yaboty. Situé à 70 km de San Pedro, ce parc vous impressionnera par sa forêt dense et par ses nombreux cours d’eau. Plongez-vous donc au milieu de cette forêt encore sauvage et admirez sa faune et flore. En effet, dans ce parc, vous pourrez avec un peu de chance apercevoir de nombreuses espèces de félins comme le yaguareté et le puma ! Son côté encore sauvage rend ce parc difficile d’accès, surtout par temps de pluie ! Pour cela, on vous conseille, avant de prendre la route, de vous renseigner sur l’état de la piste à San Pedro.

Le fameux yaguarete ! – Wikipedia

Vous avez envie de découvrir la réserve de Yaboty et la Province de Misiones ? Alors n’hésitez pas !  Contactez de suite l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure en Argentine depuis 27 ans.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

À la découverte des oiseaux d’Argentine !

Si dans le monde il existe plus de 10 000 espèces d’oiseaux, il faut savoir que plus de 1000 se trouvent en Argentine ! Et oui, 1 espèce d’oiseau sur 10 est présente sur le territoire argentin ! Voilà de quoi rendre fous les amoureux d’ornithologie ! L’Argentine possède en effet toute sorte d’habitat naturel que recherchent les oiseaux : forêt, déserts, montagnes, mer… De nombreux territoires sont propices à l’épanouissement des oiseaux ! Partons tout de suite à la rencontre de ces oiseaux qui parcourent le ciel argentin !

Le fameux condor des Andes ! – Wikipedia commons

Les oiseaux en Argentine

À tous les enthousiastes d’ornithologie, l’Argentine offrira d’infinies possibilités et opportunités. Tout d’abord, sa diversité géographique héberge tous les habitats ; de la selva humide à la pampa, en passant par le froid austral et la sécheresse andine, elle est le foyer d’innombrables espèces, sur terre et dans le ciel. La vie sauvage et les espèces autochtones font le patrimoine de l’Argentine, qui se mobilise pour la conservation des habitats et écosystèmes.

L’Argentine se positionne en effet aujourd’hui comme défenseur des réserves naturelles et la protection des oiseaux. C’est pourquoi, en 2014 un programme a été lancé pour permettre le développement du tourisme d’observation des oiseaux. En effet, cet écotourisme va permettre la protection des oiseaux, de l’environnement ainsi que la sensibilisation de tous sur l’importance de la faune en général.

Dans la selva tropicale…

Les merveilleuses chutes d’Iguazú accueillent d’innombrables espèces d’oiseaux rares. Toucans, perroquets, martinets, colibris, motmots, moucherolles, trogons font leur nid sous les imposantes cascades. La selva tropicale est l’endroit rêvé pour les aficionados d’avifaune. N’hésitez pas à faire un tour au « Parc aux oiseaux » où vous pourrez observer de près une multitudes d’oiseaux couleurs arc-en-ciel et de papillons virevoltant autour de vos têtes !

Dans la région de Misiones, vous retrouverez tous les oiseaux de type tropical tel que les toucans, perroquets, aras. Aussi, dans la province de Corrientes, les Esteros del Iberá sont le royaume des oiseaux et toute autre espèce animale. Le Parc National Mburucuya, grâce à son immensité accueil en effet plus de 150 espèces d’oiseaux ! N’hésitez pas à le visiter pour découvrir cette diversité naturelle.

Toucan à Iguazu – Wikimedia Commons

…En Patagonie et dans la pampa…

Bien plus au Sud, presque au bout du monde, là où deux océans se rencontrent et font gronder la mer, les oiseaux ont fait de la Patagonie australe leur royaume. Parmi les plus notoires, le fameux manchot de Magellan, les gorfous sauteurs et dorés, mais aussi pétrels, prions, condors, urubus… Dans la liste des oiseaux marins, n’hésitez pas à aller voir les manchots dans la péninsule de Valdés !

Quant aux immenses plaines de la Pampa, elles nous réservent d’autres surprises encore ; on peut y voir le spectacle des rossignols et des cardinaux rouges. De par la steppe patagonne courent les nandous (sorte d’autruche), et dans les lacs couleur émeraude nagent les canards. Quant aux Sierras de los Comechingones, qui s’étendent sur les provinces de San Luis et Córdoba, elles voient voler carouges à capuchon, sittelles, falcos et tout en haut, le majestueux condor.

… Et même à Buenos Aires!

Et même Buenos Aires réserve aux passionnés d’ornithologie de grandes surprises! Des centaines d’espèces se partagent le ciel de la grande ville. Juste derrière Puerto Madero, dans la Réserve Écologique, toutes ces espèces offriront aux intéressés un spectacle sans pareil. Ses 350 hectares protégées sont le foyer plus de 300 espèces d’oiseaux. Les amoureux d’ornithologie peuvent s’y rendre chaque deuxième vendredi du mois pour profiter d’une observation des oiseaux de la réserve !

Benteveos à la Réserve Écologique – Wikimedia Commons

Où que vous vous trouviez en Argentine, les espèces d’oiseaux les plus rares ne sont pas loin… Pour organiser votre voyage, faites appel à l’Agence Equinoxe, spécialiste du voyage sur mesure en Argentine.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

Découvrez El Chaltén avec le Laguna Condor !

Vous avez envie de vous relaxer au beau milieu de la nature? Alors n’attendez plus! Découvrez le Laguna Condor et immergez-vous dans le magnifique Parc des Glaciers de Patagonie ! Un grand bol d’air frais vous attend au pied du Fitz Roy entre le Lago Viedma et la réserve naturelle Viedma. Vous pourrez vous plonger en effet au milieu d’un paysage merveilleux entre lacs et montagnes. Vous aurez l’occasion de vous ressourcer dans une cabane de montagne qui est en plus en total accord avec l’environnement et qui s’insère totalement dans le paysage.

Une petite cabane au milieu de la nature ! – Laguna Condor

Le Laguna Condor

Vous avez envie de vous retrouver au milieu de la nature ? Le Laguna Condor vous propose de loger à quelques pas du Fitz Roy dans des petites cabanes de montagne. Le camp se compose de seulement 8 cabanes, ce qui vous permet de vivre une expérience unique et très personnelle ! De plus, ces logements combinent écologie et grand confort. En effet, ces petits refuges sont pensés pour consommer le moins d’énergie possible. De plus, l’énergie électrique est générée par une turbine hydroélectrique qui fonctionne grâce à un petit cours d’eau ! On vous l’a dit, vous allez vivre une expérience en totale immersion avec la nature !

Pour autant, ces habitations vous offrent un certain confort. Vous retrouvez en effet dans ces cabanes tout le nécessaire pour profiter un maximum de votre expérience : lits confortables, chauffage, et salle de bain privée sont à disposition dans chacune des cabanes. Elles sont éparpillées dans le camp, et vous aurez donc l’impression d’être tout seul au milieu de ces paysages merveilleux ! Le refuge dispose aussi d’une salle commune, avec un restaurant qui vous propose de goûter de délicieux plats traditionnels. Et en prime, vous aurez une vue sur le magnifique mont Fitz Roy !

Asado avec vue sur le Fitz Roy ! – Laguna Condor

Activités physiques

Pour les motivés et amoureux de la nature, vous allez pouvoir participer à de nombreuses activités sportives tout en profitant des magnifiques paysages aux alentours ! Voici des exemples d’activités sportives proposées par le Laguna Condor :

Le Mountain Bike : Envie de découvrir le paysage à vélo ? Ce sera l’occasion pour vous de tester la résistance de vos mollets ! En effet, le Laguna Condor a mis en place un programme pour vous faire profiter des meilleures vues de la région, tout en pédalant. Vous parcourrez donc des chemins sinueux qui traverse la foret andine et ses lacs! Le circuit longe la rivière Las Vueltas et permet de faire plusieurs arrêts pour profiter des vues les plus belles. Ainsi, vous pourrez contempler les chutes d’eau, la verdure typique de la région ainsi que découvrir sa faune!

Le trekking : Le Laguna Condor vous propose aussi de partir à l’aventure au milieu de la montagne ! Chaussures de randonnée aux pieds, préparez-vous à gravir les montagnes pour découvrir le paysage vue d’en haut ! Un des trek apprécié est celui du “Loma del Diablo”. Vous partez en effet à l’ascension de ce somment pour découvrir d’en haut le mont Fitz Roy. Une des plus belles vues de la prestigieuse montagne !


Découvrez le mythique Mont Fitz Roy ! – Laguna Condor

Activités relaxantes

Pour autant, il est bien évidemment possible de profiter de la nature et des paysages magnifiques sans transpirer ! Voilà pourquoi Le Laguna Condor vous propose des activités plus tranquilles et reposantes pour admirer la nature et se relaxer !

Sortie Kayak : Profitez de la tranquillité du Lac Condor pour admirer les paysages montagneux des alentours. Armés d’une pagaye, installez-vous dans des petits kayaks confortables et naviguez sur le relaxant lac Condor. Pas besoin d’expérience ! Laissez-vous porter, et glisser sur l’eau pour profiter d’une magnifique vue sur le Fitz Roy !

Hot Tube : Nouveauté cette année : le Hot Tube ! Le refuge dispose maintenant d’un jacuzzi extérieur pour se relaxer au milieu de la nature ! Quoi de mieux en rentrant d’une excursion, que de se relaxer dans ce jacuzzi ? Et attention : avec vue sur le Fitz Roy ! On vous l’a dit : vous serez en parfaite harmonie avec la nature !

 

Si vous avez envie d’un séjour paisible dans ce magnifique refuge, n’hésitez plus. Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 27 ans, pour y organiser votre séjour !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

La Posada Puerto Bemberg : Un paradis près d’Iguazu !

Vous voulez faire en sorte que votre voyage dans la région d’Iguazu soit unique ? Vous voulez découvrir un petit bout de paradis au milieu de la forêt ? Découvrez la Posada Puerto Bemberg, un petit hôtel niché dans la forêt Misionera. À quelques kilomètres des chutes d’Iguazu, c’est l’endroit idéal pour se ressourcer, et pouvoir vivre quelques jours en harmonie avec la nature. Situé dans un cadre paradisiaque à l’état pure, ce petit lieu cosy va vous émerveiller !

Puerto Bemberg au milieu de la jungle ! – Puerto Bemberg

Une histoire d’amour avec la nature

La posada Puerto Bemberg a été construite dans les années 1850 par Otto Bemberg. Cet allemand est arrivé en Argentine et en est tombé amoureux. Il décide donc de créer un écosystème dans la forêt de Misiones. Cette réserve naturelle privée de plus de 400 hectares détient une végétation impressionnante. En effet, ce passionné de nature fait tout pour garder la faune et flore du parc à l’état sauvage. C’est pourquoi, cette posada, nichée au milieu de la nature a fait l’objet de nombreuses expérience.

En effet, sa réputation de petite maison au milieu de la jungle a permis à de nombreux naturalistes de venir y loger pour pouvoir réaliser leurs expériences. Le grand naturaliste franco-argentin Carlos Thays a pu par exemple profiter de cette incroyable écosystème. C’est donc dans la posada Bemberg qu’a eu lieu la première expérimentation de plantation de yerba maté du pays ! Rien que ça ! Aujourd’hui, la posada est toujours protégée et occupée par la famille Bemberg. Mais attention, nous en sommes à la 5ème génération !

Vivez dans un écosystème 

Vous cherchez le paradis ? Vous allez le trouver à la Posada Puerto Bemberg ! Imaginez un peu. Réveillez vous au milieu de la forêt, par le chant des nombreux oiseaux qui vivent dans les alentours. Au petit-déjeuner, vous aurez le choix entre les fruits et légumes du coin. Les jus sont frais, et proviennent des fruits tout justes cueillis des arbres de la forêt ! Pour en profiter, passez par la petite passerelle en bois, et rendez-vous sur la petite terrasse mirador. D’ici, vous aurez une vue imprenable sur la forêt misionera, et sur le fleuve Paraná ! Que demander de plus ? On vous l’a dit, c’est un petit bout de paradis !

La posada est un exemple d’écosystème en Amérique. En effet, elle participe à de nombreux programme de reforestation, de plantes et végétation de la région ! Vous y trouverez donc des petits viviers de plantations d’arbustes et de fleurs de la région en voie de disparition ! L’objectif numéro 1 de cet endroit sauvage, est la cohabitation avec la faune et la flore des alentours. Amoureux de la nature ? Cet endroit est fait pour vous !

Profitez de la piscine – Puerto Bemberg

La posada Puerto Bemberg

Découvrez cette posada au style coloniale nichée au milieu de la nature. Elle est composée de seulement 14 chambres, ce qui vous permet de vivre une expérience rien que pour vous. Vous aurez l’occasion de profiter de la piscine au milieu de la jungle pour vous relaxer et profiter de cet endroit merveilleux. Puerto Bemberg dispose aussi d’une petite chapelle, dans laquelle, auparavant des messes étaient suivies par les fidèles depuis leur barque sur le fleuve ! Aujourd’hui, pour les privilégiés, il est possible de se marier dans cette chapelle !

Si vous franchissez la porte du restaurant, vous aurez la chance de goûter à des petits plats gastronomique. Toujours dans le but de protéger l’écosystème, les plats sont fait avec des ingrédients de saison et principalement provenant des plantations de la posada ! Vous voulez goûter du vin argentin ? Ne vous en faite pas, la posada dispose d’une magnifique cave. Au style colonial, elle vous propose plus de 1500 bouteilles de vin, principalement argentins.

Si vous avez envie d’un séjour paisible dans la posada Puerto Bemberg, n’hésitez plus. Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 27 ans, pour y organiser votre séjour !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet