à voir – à faire Mendoza : réserves naturelles protégeés

Si pour vous Mendoza n’est pas synonyme que de vins et de gastronomie argentines, alors cet article est fait pour vous! Argentine-Info vous propose en effet de découvrir la région d’une autre manière, ce qui ne vous empêche bien évidemment pas de satisfaire vos papilles entre deux visites de ces magnifiques sites protégés que nous vous présentons aujourd’hui. En effet l’équipe de Argentine-info vous a préparé une sélection de 8 sites naturels protégés dans la province de Mendoza. Plus précisément dans la région du Cuyo, dans le fameux Ouest Argentin.

Réserve Laguna de Llancanelo – Wikimédia

1) Réserve d’animaux Laguna de Llancanelo

La réserve de La Laguna de Llancanelo se situe dans le sud de la province de Mendoza. Plus précisément à 470 kilomètres de Mendoza et à 65 kilomètres à l’est de la ville de Malargüe. Cette magnifique réserve naturelle couvre plus de 60 000 hectares couvrant la sublime lagune qui donne son nom à la réserve et donne cette impression de miroir géant. De plus cette réserve démarque grâce à sa faune exceptionnelle. En effet la réserve possède une grande diversité d’oiseaux aquatiques. L’oiseau emblématique de ce parc est le flamant rose.  Il y a également une grande biodiversité d’espèces de mammifères et d’espèces végétales. Un lieu paradisiaque qui peut être visité toute l’année. Si vous voyagez en essayant de respecter l’environnement, c’est l’endroit parfait pour faire de l’écotourisme. Vous aurez aussi la possibilité de faire des  safaris photographiques uniques  et  d’observer des oiseaux.

2) Réserve Puente del Inca

Le fameux monument naturel de Puente del Inca est une zone naturelle protégée. Il se situe dans la province de Mendoza, près de la ville portant le même nom. Ce lieu d’une beauté mystique, se situe à 2700 mètres d’altitude. Ce monument est la conséquence d’une formation rocheuse qui forme un pont naturel qui surplombe la rivière Las Cuevas. Le Puente del Inca recouvre  les ruines d’anciens bains thermaux. Il fait désormais partie des sites touristiques exceptionnels en Argentine. De plus il est considéré comme une aire naturelle protégée provinciale. Cet étrange pont mesure environ 48 mètres de long, 28 mètres de large et plus de 8 mètres d’épaisseur. Il est juste impressionnant, de plus il est suspendu à plus de 27 mètres au dessus de la rivière. A savoir, lorsque vous traverserez ce sublime pont rempli d’une riche histoire sachez que ce pont était utilisé par les incas lors de la conquête des Espagnols.

3 ) Parc provincial Aconcagua

Le Parc Provincial de l’Aconcagua est situé dans le nord-ouest de la province de Mendoza, il se trouve à 165 km de la ville de Mendoza, et 75 km de Uspallata , par la RN 7. Dans ce parc trône le magnifique Cerro Aconcagua, 6960,8 m! Cette montagne recouverte de neige artificielle, est très connue puisqu’elle est le point culminant de la cordière des Andes et le plus haut sommet du continent Américain!! Il est surnommé : Le toit des Amériques ou Le Colosse de l’Amérique. De plus ce parc de renommée internationale est par ailleurs reconnu pour la beauté de ses glaciers, ses réserves d’eau douce et enfin les restes archéologiques présents sur le site. Pour ce qui est de la faune et de la flore, le parc regroupe plus de 60 espèces d’animaux en particulier des oiseaux qui sont incroyables! Pour la flore, dû aux conditions climatiques plutôt désertiques, vous y trouverez des cactus, des broussailles et quelques fleurs en particulier au printemps et en été !

4) Réserve Payunia

La réserve la Payunia également appelée Payùn ou Payén se situe au sud de la province de Mendoza. Plus précisément dans le département de Malargüe, qui fait partie de la Patagonie Mendocinienne. Cette réserve est  l’une des zones protégées d’Argentine. Elle a été déclarée aire protégée en 1988. La réserve couvre plus de 450 000 hectares de terrain. Cette immense réserve constitue une des plus importantes aires volcaniques de la planète, avec plus de 800 cratères. Tous uniques, ayant des tailles plus ou moins grandes, des formes différentes mais aussi des âges différents. Le volcan le plus important est Payún Matrú.  Lors de votre visite vous parcourrez et découvrirez des paysages étonnants. En effet le paysage est recouvert de couches de laves ou de rejets volcaniques, répartis sur le sol ce qui donne l’impression de se trouver sur une autre planète. Vous êtes passionné de géologie ? Alors vous êtes au bon endroit ! Découvrez ce parc géologique aux multiples volcans.

Réserve Payunia – Flickr

5) Réserve Castillos de Pincheira

La réserve naturelle Castillos de Pincheira se situe dans le département de Malargüe. Plus précisément à 28 kilomètres du chef-lieu du département. Cette réserve est une zone naturelle protégée recouvrant plus de 650 hectares de terre. Cependant ne cherchez pas un château de style moyenâgeux, vous n’en trouverez pas ! En revanche, vous pourrez apercevoir avec un peu d’imagination cette formation rocheuse à la forme d’un château. Effectivement ce monument naturel a été sculpté par des actions érosives, principalement grâce aux glaciers. Ce nom lui a été donné dû à sa forte ressemblance à un gigantesque château, avec ses tours entourées de cônes de matériaux sédimentaires, aux pieds desquels coule la rivière Malargüe et à quelques mètres d’un ruisseau cristallin. Fait de sédiments d’origine volcanique, ce petit château est un lieu de vie idéale pour la faune et la flore locales.

6) Réserve Ñacuñán

La réserve de Ñacuñán se situe dans la province de Mendoza, plus précisément à 180 kilomètres au sud de la ville de Mendoza dans le département de Santa Rosa.  La réserve a été déclarée  internationalement réserve de la biosphère en 1986. De plus la réserve protégée recouvre plus de 12.600 hectares de forêts. Elle abrite presque autant d’espèces animales  que  végétales. Elle constitue donc un terrain d’études idéal pour de nombreux scientifiques qui peuvent profiter des stations biologiques et météorologiques qu’abrite le site. A savoir l’objectif principal de la création de la Réserve Ñacuñán  était la protection des différents écosystèmes qui sont les forêts  plus précisément les caroubiers, ainsi que la faune et la flore du lieu.

7) Parc provincial du volcan Tupungato

Le parc provincial du Tupungato est un immense territoire d’environ 150 000 hectares protégés. Situé à 110 km de Mendoza, dans les départements de Tupungato de la Valle de Uco et de Luján de Cuyo, le parc abrite le sommet le plus haut de la Cordillère Centrale : le volcan Tupungato, avec ses 6 820 m d’altitude. Un parc à ne pas manquer pour tous les amoureux de la nature et des excursions au milieu de la montagne. Sa flore s’apparente à celle que l’on rencontre dans le parc provincial de l’Aconcagua. On y admire notamment les arbres leñosos (yaretas) caractéristiques de ce type d’écosystème et reconnus comme les plus grands du monde. De plus le parc est le lieu idéal pour tous les amoureux de trekking et d’escalade. En effet, de nombreuses excursions sont possibles et pour tous les niveaux.

8) Réserve Laguna del Diamante

La Laguna del Diamante, littéralement la lagune de diamant, est un lac situé à l’ouest de la province de Mendoza, dans les hautes Andes et à proximité de la frontière chilienne. Plus précisément dans le département de San Carlos de la province de Mendoza. C’est dans une antique chaîne de volcans à 3 250 mètres d’altitude que vous pourrez admirer cette petite merveille ! Avis à tous les passionnés de nature et de trekking, cet endroit est fait pour vous ! Ce site des Andes Centrales,  vous donnera la possibilité de voir le fameux volcan Maipú, ainsi qu’une belle lagune, principal réservoir d’eau douce de la province. De plus ce parc possède une riche faune, vous pourrez avoir l’opportunité d’observer de nombreuses races d’oiseaux, de mammifères ainsi que des reptiles.

Si vous êtes tentés par une excursion dans la province de Mendoza, n’hésitez pas à contacter notre Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine !


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Découvrez CLT argentina : Conservation Land Trust

Ce 7 juin 2018 a eu lieu un événement très important et désespérément attendu par l’Argentine : la naissance d’une nouvelle génération de Yaguaretés. La naissance de cette espèce en voie d’extinction est un miracle pour la faune argentine. Cette naissance  a pu avoir lieu grâce au remarquable travail de la CLT Argentina (the Conservation Land Trust). Aujourd’hui l’équipe d’ Argentine Info a décidé de vous en dire plus sur cette organisation qui fait tant pour le développement durable en Argentine.

CLT : Facebook

Qui sont -ils?

The Conservation Land Trust est une organisation qui a été fondée en 1992. Cette organisation a été créée dans le but de défendre et de protéger les espaces naturels d’Argentine, dont sa faune et sa flore ainsi que de sauvegarder les coutumes des populations de ces régions.  Le point principal de cette action est le développement durable sous toutes ses formes. Ils ont pour but de réintroduire des espèces qui avaient déserté leurs propres espaces naturels. Mais aussi de favoriser un tourisme responsable. Voici une partie de leur présentation traduit, car ils restent tout de même les mieux placés pour parler de leur vision de leur mouvement.

“Nous avons le grand rêve d’une nature vivante où toutes les sociétés humaines peuvent se développer pleinement. Valorisant la beauté, l’équité et la biodiversité. Nous travaillons pour un changement d’utilisation du territoire et une économie régionale à venir autour des parcs nationaux.”

Les valeurs

L’organisation the Conservation Land Trust tente de transmettre des valeurs basées sur une vision écologique et environnementale du monde en mettant en exergue les écosystèmes et les formes de vie qui les habitent, faune flore et humains. Leurs valeurs sont le respect de la terre et de ce qu’elle peut nous offrir. Plus précisément d’évoluer avec elle sans l’abîmer plus que ce qu’on a déjà fait. Nous éduquer sur notre impact en favorisant un tourisme éco-responsable. 

Leurs missions

Afin de pouvoir mettre en place cette vision utopique d’une nature renaissant de ses cendres, le CLT s’est fixé de nombreuses missions. Pour eux le but est de “Conserver la biodiversité par la création et la restauration de parcs nationaux.  En promouvant le développement et le bien-être des communautés rurales de leur environnement à travers une économie qui soutient l’ensemble des écosystèmes.”

Pour cela le CLT s’engage énormément et se consacre à la création et à l’expansion de parcs naturels. Ceux-ci peuvent être des parcs nationaux ou provinciaux. Ces parcs ont pour finalité d’assurer la pérennité du processus écologique. Dans le but que celui-ci se reforme au maximum et se conserve le mieux possible. 

Mais aussi le CLT finance de nombreux programmes. En effet ils soutiennent des programmes participant à la protection de la faune.  Prenons pour exemple la réintroduction d’espèces en voie d’extinction dans leurs espaces naturels. Il est important de noter que le CLT ne se préoccupe pas que de la faune, en effet ils s’engagent  et aident les programmes participant à restauration de paysages et également à des programmes développement local, généralement dans le domaine de l’écotourisme, de l’agroécologie et de l’éducation environnementale.

En outre, CLT désigne des fonds et résout la construction de l’accès public et de l’infrastructure dans le but de préparer les zones naturelles pour les dons aux gouvernements provinciaux ou nationaux.

CLT en quelques chiffres clés

  • Possède et protège plus de 9 parcs naturels, nationaux et régionaux
  • Ils ont restauré plus de 300 000 hectares de terre
  • Ils ont réussi à faire déclarer plus de 220 000 hectares d’aires marines protégées. A noter que ce sont les premiers à avoir créé et déclaré des aires marines protégées en Argentine.
  • Ils ont réintroduit plus de 6 espèces différentes qui étaient en voie de disparition.
  • Plus de 100 naissances naturelles ont eu lieu depuis la création de l’organisation.
  • Afin de développer un tourisme responsable plus de 200 kilomètres de randonnée ont été aménagés. Ainsi que 6 campings naturels et respectueux ont été créés.

 

 

Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

Parcs nationaux argentins : Prix des entrées !

L’Argentine est connue pour sa diversité naturelle. En effet au cours d’un voyage vous pouvez avoir l’opportunité d’admirer et de passer des paysages désertiques au nord aux immenses glaciers au sud.

L’Argentine compte au total 31 parcs nationaux , répartis sur tout le territoire argentin!

A Savoir :

♦ L’Argentine est le premier pays d’Amérique du Sud a avoir créé des Parc Nationaux en 1903 !
♦ Sur les 31 parcs nationaux, 4 sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Effectivement l’Argentine peut être fière de dire que les parcs nationaux : des glaciers, d’Iguazu, Ischigualasto et Talampaya, comptent parmi les 206 parcs naturels inscrits sur cette liste sélective.

Voici donc une liste des parcs incontournables à voir absolument si vous voyagez en Argentine, avec tous leurs tarifs !

Perito Moreno : Equinoxe, Ishigualasto : Wikimédia
Talampaya : Wikimédia , Iguazú : Equinoxe

Parcs du Nord de l’Argentine

Parc national de Talampaya :

Le Parc de Talampaya, a été fondé en 1975. Tout d’abord il faut savoir que ce parc est situé au centre-ouest de l’Argentine plus précisément dans la province de la Rioja. Ces 215.000 hectares de parc offrent un paysage exceptionnel d’une nature semi-désertique très protégée. C’est pour cela qu’en 2000 il a été classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l‘UNESCO. De plus, empreint d’une histoire géologique et culturelle exceptionnelle, lors de votre visite vous pourrez avec un peu de chance observer une flore et une faune exceptionnelles. En effet la flore et la faune y sont très riches. Vous pourrez admirer des guanacos, des lièvres, des vigognes, des pumas, des maras, des renards gris et des condors, entre autres. Ce site aux couleurs ocre est absolument remarquable !

Tarifs :

En premier temps il faut savoir que l’on ne peut pas se balader “librement” dans le parc. C’est à dire qu’ en plus de l’entrée du parc vous devrez prendre une excursion au choix (à pied, à vélo, minibus ou bien même en safari)

Entrée du parc :
Touristes : à partir de 300 ARS
Etudiants : à partir de 60 ARS
Mineurs de 6 à 12 ans : à partir de 70 ARS
Moins de 6 ans, plus de 65 ans : Gratuit

Plusieurs excursions sont possibles, pour plus d’informations cliquer ici !

Parc national Ischigualasto :

Le parc d’ Ischigualasto plus connu sous le nom de la “Vallée de la lune” se situe à l’extrême nord-est de la province de San Juan, à quelques kilomètres plus précisément 330 de la capitale provinciale San Juan. Situé au milieu du désert il se trouve à 1200 mètres d’altitude.
Il faut savoir qu’ Ischigualasto est un nom d’origine quechua, qui signifie, « endroit où se pose la lune ». C’est alors que le nom de Vallée de la lune lui fut donné par un Victorino de Jesús Herrera, membre de la famille propriétaire de la grande estancia Ischigualasto, dans les années 1940.

Cet endroit détient une atmosphère magique, dont vous ne pourrez garder que de bons souvenirs. En effet le site de 63.000 hectares abrite une faune et une flore inégalables. Le climat y est aride et semi-désertique, à cause de cela le paysage abrite quelques arbustes, des cactus, le panorama est principalement un paysage de désert minéral. Cependant lors de votre visite vous pourrez observer de nombreux types d’espèces animales comme des maras (gros lièvre typique de la région), des guanacos, des vigognes, des renards gris et pour les plus chanceux des pumas. Egalement lors de votre visite pensez à lever les yeux vers le ciel car avec un peu de chance vous pourrez admirer plusieurs types d’oiseaux comme la buse, le carancho ou bien même le nandou.

Comme vous pouvez le constater ce parc est exceptionnel c’est pour cela qu’il a été classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l‘UNESCO en 2000.

Tarifs :

Entrée :
Touristes : à partir de 300 ARS
Retraités : à partir de 150 ARS
Etudiants : à partir de 150 ARS
Moins de 6 ans : Gratuit

Plusieurs excursions sont possibles, pour plus d’informations cliquer ici !

Parc national d’Iguazú :

Les chutes d’Iguazú forment une frontière naturelle entre trois pays d’Amérique du sud, l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. Elles se situent au milieu de la forêt tropicale. Celles-ci ont été classées au patrimoine mondial de l‘UNESCO en 1984. Vous pouvez les observer du coté brésilien et argentin. En effet du coté brésilien vous pourrez les observer de plus prés au risque de ressortir un petit peu mouillé de votre visite, mais cela en vaut vraiment la peine. Tant dit que du coté argentin vous vous baladerez le long de passerelle aménagée qui se fond à merveille avec ce paysage tropical où vous aurez une vue d’ensemble de ces 275 chutes.

Tarifs côté Argentin :

Entrée :
Touristes : à partir de 600 ARS
Retraités : à partir de 60 ARS
Moins de 6 ans : Gratuit

Tarifs côté Brésilien :

Entrée :
Touristes : à partir de 62 REAL
Moins de 6 ans : à partir de 10 REAL

© PHOTO: BERTRAND MAHE<br /> LES CHUTES D'IGUAZU, AU NORD DE L'ARGENTINE ET AU SUD DU BRESIL.<br /> TOUCAN

Toucan : Equinoxe

Parc de la Quebrada del condorito :

Le parc national Quebrada del Condorito se trouve dans la province de Córdoba, au milieu des Sierras de Córdoba. La réserve naturelle s’étend sur plus de 150 000 hectares, mais le parc national lui n’en couvre que 37 000. Cette réserve profite d’une flore très développée. Effectivement lors de votre visite vous pourrez observer différents types de mousses, de fougères, de lichens ainsi que de nombreuses de variétés d’arbres. Le parc possède aussi une faune très riche et typique de cette région telle que des condors, des pumas, tatous, cerfs des pampas, renards, chinchillons, et bien d’autres.

Tarifs :
Entrée gratuite

Parcs de la Patagonie

Parc Punta Tombo : 

Punta Tombo est un parc naturel qui se trouve en Patagonie. Il se situe à 120 km de Trelew et 180 kms de Puerto Madryn au sein de la province de Chubut. Facilement accessible par une route fraîchement rénovée, Punta Tombo n’est pas une ville mais bien une immense réserve naturelle ! On y trouve l’une des plus grande colonie de manchots de Magellan au monde ! La meilleure période pour pouvoir observer ces petites bêtes dans leur élément naturel est de septembre à mars.

Tarifs :

Entrée :
Touristes : à partir de 400 ARS
Moins de 6 ans : à partir de 210 ARS

Parc de Péninsule de valdes :

La péninsule de Valdes est une aire protégée surnommée Área Natural Protegida Península Valdés créée par la province de Chubut. De plus la péninsule de Valdés est une presqu’île qui forme une portion de terre quasi-rectangulaire et est unie avec le continent Argentin par l’isthme Carlos Ameghino. Caractéristique des paysages de la Patagonie (steppe aride, paysages désertiques), la péninsule doit sa popularité à la faune terrestre et maritime qu’elle héberge (guanacos, lions de mer, manchots, orques, et baleines). Un spectacle exceptionnel au plus près des animaux marins ! Vous pouvez voir ces espèces marines quasiment toute l’année, pour plus d’informations afin de savoir qu’elle est la meilleure période pour les voir nous vous invitions à lire cet article !

Tarifs :

Entrée :
Touristes : jusqu’au 31 août à partir de 415 ARS ; après à partir de 520 ARS
Moins de 6 ans : jusqu’au 31 août à partir de 210 ARS ; après à partir de 265 ARS

 

Crédit : Equinoxe

Parc de Punta Loma :

Punta Loma est une réserve provinciale située sur la côte Argentine dans la région de Chubut à 15 kilomètres au sud de la ville de Puerto Madryn. Cette réserve naturelle offre une vue magnifique sur la baie de l‘océan Atlantique. Cet endroit merveilleux accueille chaque année des milliers de lobos marinos (lions de mer) situé tout près de Puerto Madryn !

Tarifs :

Entrée :
Touristes : jusqu’au 31 août à partir de 185 ARS ; après à partir de 230 ARS
Moins de 6 ans : jusqu’au 31 août à partir de 110 ARS ; après à partir de 140 ARS

Parc national des glaciers :

Le magnifique glacier Perito Moreno se trouve dans le Parc National Los Glaciares, créé en 1937 dans le but de conserver et préserver les espaces naturels de cette région. Grâce à sa forte richesse naturelle, le parc a été classé au Patrimoine mondial de l‘UNESCO. Sur place, vous pourrez ainsi emprunter des passerelles pour jouir de différents points de vue (2,5 km de front). Tendez l’oreille pour écouter le grondement sourd du glacier qui se déplace en permanence. Vous aurez probablement l’occasion d’observer d’immenses blocs de glace se détacher du glacier pour terminer dans le Lac Argentin. Mais également de nombreuses activités sont possibles autours du parc des glaciers, comme trekking, mini croisière en autres.

Tarifs :

Entrée :
Touristes : à partir de 600 ARS
De 6 à 12 ans : à partir de 150 ARS
Moins de 6 ans : Gratuit
Retraités : Gratuit

Parc de la Terre de feu :

Le Parc National de la Terre de Feu, unique parc national argentin à avoir une côte maritime, s’étire sur 63.000 hectares, surface sur laquelle coexistent des lengas (des arbres andins), des griottiers, des calafates et des notros (autres arbres typiques de la région). En effet le parc a été créé en 1960, dans le but de sauvegarder et de préserver un milieu naturel, sa faune et sa flore d’un territoire montagneux de type sub-antarctique. Le parc se situe au sud-ouest de la province argentine de Terre de Feu, au fin fond de la Patagonie, à environ 10 kilomètres à l’ouest du centre-ville d’Ushuaïa. Lors de votre visite de ce parc se trouvant au bout du monde vous découvrirez une nature reposante, une vaste étendue sauvage. Vous pourrez aussi apprécier la faune et la flore uniques de cette région, de nombreuses espèces d’oiseaux comme l’ibis à face noire, le condor des Andes ou bien encore le caracara huppé et bien d’autres types de mammifères comme le renard de Magellan par exemple.

Tarifs :

Entrée :
Touristes : à partir de 420 ARS
De 6 à 12 ans : à partir de 70 ARS
Moins de 6 ans : Gratuit
Retraités : Gratuit

 

Pour toutes questions n’hésitez pas à contacter l’agence Equinoxe spécialiste de l’Argentine !

 


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

La route 40, une traversée mythique de l’Argentine

La Route 40 est la route la plus longue du pays, sorte de colonne vertébrale de l’Argentine, sur plus de 5 000 kilomètres. Créée en 1935, elle va du sud au nord, de Cabo Virgenes (kilomètre zéro) à La Quiaca, et se situe aux pieds de la Cordillère des Andes. Elle donne accès à 5 des 9 merveilles naturelles argentines inscrites au patrimoine de l’UNESCO. Argentine-Info va vous faire découvrir cette route mythique de l’Argentine : la ruta 40 !

Ruta 40 – Bertrand Mahe

La route 40, une route légendaire en Argentine 

Alors que les Etats-Unis possèdent sa célèbre route 66, l’Argentine, elle, peut être fière de sa route 40 ! Mais qu’est ce qui rend cette route tant unique ?

Son histoire

Traverser la route 40, c’est découvrir l’histoire de l’Argentine. L’occasion idéale de découvrir les différents événements qui ont construit l’histoire du pays ! Entre batailles, explorateurs, colonisateurs espagnols, héros de l’indépendance… vous en apprendrez beaucoup en traversant la route 40 !

Des paysages naturels

Les amoureux de la nature et des paysages spectaculaires seront conquis par cette traversée ! En effet, la route 40 permet de découvrir les parcs nationaux et les réserves naturelles les plus célèbres du pays !

Une diversité riche

Traverser la route 40 c’est également découvrir les nombreux climats ainsi qu’une faune et flore très variées ! À cela s’ajoute la découverte des produits régionaux ainsi que de la gastronomie typique qui éveillera vos papilles !

Une route impressionnante

Non seulement la route 40 est la route la plus grande du pays mais elle possède également des lieux impressionnants ! L’endroit le plus haut est l’Abray de Acay à Salta (presque 5000 mètres d’altitude), ce qui est plus haut que le Mont Blanc !

Son héritage culturel

Parcourir la route 40, c’est également découvrir de nombreux monuments historiques nationaux, déclarés Patrimoine de l’humanité par l’Unesco !

Ruta 40  Wikimedia Commons

 

Des destinations incroyables

La route 40 dévoile de nombreux endroits spectaculaires tout au long de la traversée. Provinces magnifiques, régions mythiques, parcs naturels… ce sont des paysages à couper le souffle qui vous attendent !

11 provinces

Traverser la route 40 c’est parcourir 11 provinces ! Santa Cruz, Chubut, Rio Negro, Neuquen, Mendoza, San Juan, La rioja, Catamarca, Tucuman, Salta, Jujuy… Une traversée extraordinaire qui vous dévoilera des endroits uniques en Argentine ! Vous pourrez par exemple, depuis Chubut en Patagonie jusqu’à Salta, visiter de nombreux vignobles et bodegas. De plus, dans les vallées Calchaquies (Salta, Tucumán et Catamarca), l’itinéraire permet de s’approcher au plus près des populations locales, typiquement andines. Tout le long de la Cordillère des Andes, on peut également faire de belles balades à cheval, pour profiter autrement du paysage ou encore suivre les traces du héros, le Général José de San Martín, qui a traversé les Andes par Mendoza, San Juan et La Rioja.

Parmis les nombreux temps forts de la traversée de cette route mythique, on peut citer le col de Miranda à La Rioja, la Quebrada de las Flechas à Salta, la Puna à Jujuy, une partie de la Route des Lacs et l’immensité de Santa Cruz et ses fabuleux glaciers. On peut aussi pratiquer les sports d’aventure tout au long de la route : rafting, kayac, windsurf, navigation, pêche sportive, moto… Et bien sûr le trekking, près du Fitz Roy en particulier, qui est un site reconnu dans le monde entier par les amateurs de haute montagne.

4 régions

Traverser la route 40 c’est également parcourir 4 régions de l’Argentine. La Patagonie du sud, la région des lacs, Cuyo et le Nord-Ouest argentin. Durant la traversée, vous aurez l’occasion de vous rapprocher au plus près de la culture argentine. Ainsi, suivre la Route 40, c’est aussi goûter à différentes traditions culinaires argentines : entre les empanadas du nord, les vins de Cuyo ou encore l’agneau de Patagonie.

19 parcs nationaux

En traversant la route 40, vous pourrez profiter de la nature et de l’air frais de 19 parcs nationaux. Partez à la découverte des magnifiques cactus dans le Parque Nacional Los Cardonessitué dans les Vallées Calchaquies. Découvrez également dans la région des lacs une faune et flore incroyable dans le Parque Nacional Los ArrayanesL’Argentine c’est des paysages diversifiés dans un seul et unique pays, c’est pourquoi vous serez également émerveillé par les parcs nationaux dans la Patagonie du sud. Le Parque Nacional Los Glacieres, le Parque Nacional Monte Leon… et encore beaucoup d’autres endroits impressionnants !

Des destinations inscrites au Patrimoine de L’UNESCO

Enfin, parcourir la mythique route 40 c’est également découvrir des endroits spectaculaires classés au Patrimoine de l’UNESCO. La Quebrada de Humahuaca dans la province de Jujuy, Le Camino del Inca entre Mendoza et Jujuy, les Parques naturales de Talampaya et Ischigualasto dans les province de la Rioja et San Juan, le Parque Nacional Los Alerces dans la province de Chubut ou encore la Cueva de los Manos et le Parque Nacional Los Glaciares dans la province de Santa Cruz… Vous l’aurez compris, vous allez être émerveillé par tous ces paysages incroyables qui vous feront découvrir et apprécier l’Argentine !

 

Si vous avez envie de traverser la route 40 et de découvrir toute la richesse des paysages argentins,  contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste des voyages sur mesure en Argentine depuis 1990  !

 


Navigation sur le canal de Beagle

Situé à 150km du Cap Horn, le canal de Beagle fût découvert en 1830 par les britanniques. Ce détroit, séparant les îles de l’archipel de la Terre de Feu, affiche une profondeur maximum de 300 mètres et 240 kilomètres de longueur. Vous vous trouvez alors entre l’Argentine et le Chili, entre l’océan Atlantique et l’océan Pacifique. Pour profiter d’un panorama magnifique et contempler la faune et la flore, il n’y a rien de mieux que de naviguer sur les eaux gris vert du canal de Beagle. L’agence Equinoxe vous propose différentes options pour naviguer sur le Canal de Beagle, entre glaciers et îles rocheuses.

Ushuaïa depuis le canal de Beagle – Lauriane Him

Un peu d’histoire

« Le plus beau contraste jamais vu entre mer et glace »  Voilà comment Darwin qualifia cet endroit durant l’un de ses voyages. Ici, on entre en contact avec une faune marine surprenante ! Lions de mer, manchots et cormorans se sont d’ores et déjà bien habitués au contact de l’homme.

Le canal doit son nom au navire britannique HMS Beagle qui a réalisé deux expéditions de 1826 à 1836 sur les côtes méridionales de l’Amérique du Sud. Pendant la première expédition, le commandant du Beagle, Pringle Stokes, se suicide. Il sera remplacé par le célèbre capitaine Robert FitzRoy. Durant la seconde expédition, appelée Le voyage de Beagle, le commandant FitzRoy décide d’amener Darwin, le célèbre scientifique. Cette excursion lui a permis d’en apprendre beaucoup sur la faune et la flore.

Le canal de Beagle est connu pour être le plus grand cimetière de bateaux au monde. Que cela soit le bateau appelé le “Titanic du Sud” ou le “Logos”, de nombreuses épaves se trouvent échouées dans le canal.

Phare des éclaireurs – Lauriane Him

Naviguer sur le canal de Beagle

Naviguer sur le mythique Canal de Beagle est le rêve de beaucoup de personnes ! Réaliser une navigation sur le Canal c’est aussi découvrir une faune et des paysages extraordinaires de la terre de feu.

Une croisière sur le Canal de Beagle

Il existe de nombreuses options pour réaliser des croisières sur le Canal de Beagle. La compagnie Australis par exemple, réalise des expéditions de plusieurs jours vers Punta Arena, avec une descente jusqu’au mythique Cabo de Hornos (Cap Horn : partie la plus australe de l’archipel de Terre de Feu, au sud du Chili, considéré traditionnellement comme le point le plus méridional du continent Américain). Le parc national du Cap Horn a été déclaré Réserve de la Biosphère par l’UNESCO en 2005. A bord de la croisière Australis, vous pourrez profiter d’une vue sur les magnifiques fjords de Patagonie. Vous naviguerez dans les eaux chiliennes pour apprécier les paysages et la nature sauvage.

Une navigation à bord d’un catamaran

Sinon, évadez-vous à bord d’un catamaran à moteur silencieux d’une capacité de 200 personnes durant 2h30. La navigation vous offre une vue spectaculaire sur toute la baie d’Ushuaia pour admirer la ville la plus australe du monde. De plus, un passage par la Isla Pajaros est également au programme. La navigation se termine non loin de la Isla de los Lobos où vous vous approcherez au plus près des lions de mer (les cris de ces derniers vous surprendront !) et observer le mythique phase Les Eclaireurs, avant de rentrer au port.

En saison, vous pourrez également naviguer jusqu’à la Isla Martillo, repère des manchots de Magellan. En effet, d’octobre à avril, vous avez la possibilité de réaliser une navigation de 5 heures qui vous amènera à la réserve des manchots de Magellan. Une expérience unique qui vous rapprochera au plus près de la faune marine.

 

Isla de los Lobos – Lauriane Him

Une excursion à bord d’un yacht

Si vous disposez d’un peu plus de temps et de moyens, embarquez pour une excursion de 4 heures environs à bord d’un yacht d’une capacité de 28 personnes. Vous emprunterez le même chemin évoqué ci-dessus ! Cependant, le yacht vous emmènera également jusqu’au Îles Bridges ! Vous aurez l’opportunité de vous promener sur les Îles Bridges, un moment unique ! Durant la navigation, ouvrez bien grand les yeux et observez la vue imprenable sur Ushuaïa. Profitez également des paysages uniques : fjords, falaises… des endroits uniques au monde !

La navigation sur le canal de Beagle fait donc partie des excursions immanquables de la région ! Entre montagnes chiliennes et argentines, les différents navigations vous offrent une vue impressionnante sur le bout de monde !

Si vous avez envie de vivre un séjour incroyable dans la terre de feu et réaliser une navigation sur le canal de Beagle, n’hésitez pas à contacter l’Agence Equinoxe, spécialiste de l’Argentine pour y organiser votre séjour !


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

Immensités de Patagonie : randonnée et terre de Gauchos

Qui n’a pas un jour rêvé de visiter la Patagonie : cette terre qui fascine par ses grands espaces et sa nature ! Le saviez vous ? La Patagonie est un peu plus grande que la France. Cette immensité cache des paysages à couper le souffle ! Entre glaciers, réserves naturelles et paysages impressionnants, cette région est considérée comme l’une des plus belles du monde. Partez donc à la découverte des immensités de Patagonie pendant un voyage de 11 jours avec l’Agence Equinoxe.

Lago Argentino  – Pablo Nivon

 

El Calafate

Bienvenue en Patagonie ! Vous passerez les trois premiers jours à El Calafate : une petite ville de Patagonie qui se démarque par son ambiance chaleureuse. Ici, vous vous sentirez comme dans une station de ski des Alpes ! En effet, les nombreux chalets que composent la ville sauront vous séduire et apporteront un charme à El Calafate.

Avez-vous déjà entendu parler du Lago Argentino (le Lac Argentin) ? Situé dans le Parc National des Glaciers, il comprend des glaciers impressionnants plongeant directement dans ses eaux. Pour vous rapprocher au plus près des glaciers, nous vous proposons de partir à la découverte du grandiose Glacier Upsala, le plus long d’Amérique Latine. Montez à bord d’un catamaran qui vous vous permettra de vous rapprocher des glaciers. La navigation continue entre les différents icebergs du lac pour ensuite prendre le Canal Spegazzini ! Ce canal vous mènera au Glacier du même nom, un vrai spectacle naturel !

Découvrez durant le troisième jour le célèbre et impressionnant Perito Moreno ! Partez à la découverte de cet immense glacier qui vous laissera des souvenirs inoubliables ! Ouvrez bien grand les yeux et laissez-vous bercer par le grondement sourd du glacier. Ses couleurs bleutés et blanches sauront vous émerveiller ! Soyez attentif car vous pourrez observer des blocs de glaces tomber dans le lac argentin.

El Chaltén 

Votre séjour continue en direction de la capitale nationale du trekking : El Chaltén ! Ce petit village de montagne typique est un lieu de passage important pour accéder aux plus belles randonnées ainsi qu’aux plus beaux paysages du Parc National des Glaciers. C’est donc d’ici que vous partirez à la découverte des impressionnants glaciers, des montagnes enneigés ainsi que des magnifiques lacs de la région. La beauté exceptionnelle de ces différents endroits de la Patagonie des glaciers vous laisseront bouche bée !

Avis a tous les amoureux de la randonnée ! La région d’El Chaltén est faite pour vous ! Vous pourrez en effet profiter de votre cinquième journée pour découvrir les secrets cachés et les fabuleux paysages de la Patagonie du Sud. Entre glaciers, sommets enneigées et lacs turquoises, vous pourrez profitez de votre journée trekking libre pour découvrir ces magnifiques endroits à votre rythme.

Votre séjour à El Chaltén s’achève ! Vous pourrez profiter de votre dernière journée libre dans ce petit village avant de reprendre la route pour El Calafate.

Estancia El Condor  

Estancia El Condor 

Située à environ 5h de route au nord d’El Calafate, vous serez ensuite transféré à l’estancia El Condor. C’est une immersion en pleine nature qui vous attend à l’estancia El Condor. Située au bord du Lago San Martin, cette estancia vous offre un cadre paradisiaque où règne paix et détente ! Vous pourrez oublier le stress des grandes villes et profiter du calme de ces grands espaces.

Chaque jour, de nombreuses activités vous seront proposées. Que cela soit des balades à cheval ou à pied pour découvrir les lagunes, rivières ou autres paysages spectaculaires ou des excursions en voiture, vous trouverez bien une activité qui vous correspondra. Ces sorties sont autant d’occasions de découvrir des paysages somptueux ainsi qu’une faune unique dans un cadre idyllique. Les activités proposées dépendent du climat et des saisons. Vous pourrez également profiter de vos temps libre pour découvrir par vous même ces grands espaces naturels, un moment idéal pour vous ressourcer et vous détendre dans une ambiance calme et agréable.

Enfin, après avoir passé 2 nuits dans l’estancia El Condor, vous pourrez profiter de votre dixième jour de voyage en vous détendant dans la nature de la Patagonie argentine. Ce sont des paysages à couper le souffle que vous découvrirez tout au long de votre séjour. Durant le onzième jour, vous serez transféré jusqu’à l’aéroport d’El Calafate.

 

POUR DÉCOUVRIR LA PATAGONIE, N’HÉSITEZ PAS À VOUS RENDRE SUR LE SITE D’ÉQUINOXE POUR EN SAVOIR PLUS.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

La traversée légendaire de Saint Martin au cœur des Andes !

On le sait l’argentine regorge de lieux exceptionnels pour les activités sportives et particulièrement les randonnées. Si le trekking a beaucoup de succès, il le doit beaucoup à ses paysages variés et magnifiques qui ravissent chaque année des milliers de touristes. Mais depuis quelques temps certains férus d’histoire participent à des randonnées à cheval dans les Andes comme l’a fait un certain Saint Martin presque 200 ans plus tôt. Zoom sur ce grand moment d’histoire de celui qui a rendu indépendant l’Argentine !

Un aperçu de la traversée de Saint Martin dans les Andes – Flickr

Une traversée chargée d’histoire

Mendoza est une ville de 800 000 habitants au pied de la Cordillère des Andes et principalement réputée pour ses vignes, son industrie alimentaire et son traitement du pétrole. A proximité de Mendoza on trouve la ville d’Uspallata à environ 100 kilomètres à l’Ouest de Mendoza. Si cette ville ne vous dit probablement rien elle fut pourtant témoin d’un incroyable moment d’histoire.

C’est un lieu tout simplement exceptionnel puisque ce serait à Uspallata, ou du moins à proximité de cette ville que les troupes du Général San Martin (connu pour être le protagoniste de l’indépendance de l’Argentine) se seraient réunies pendant la guerre d’Indépendance de l’Argentine. Mais c’est surtout quelques années plus tard que San Martin écrira une page extraordinaire de l’histoire. En effet,  en Janvier 1817, San Martín a entrepris la démarche militaire la plus audacieuse de l’histoire de l’Argentine. En effet, il participa avec ses troupes à la traversée de la Cordillère des Andes à cheval pour contribuer à libérer le Chili, qui ne se trouve finalement qu’à quelques kilomètres d’Uspallata.

Les secrets de cet exploit

L’expédition aurait rassemblée pas moins de 5400 hommes, 9280 mules, 1600 chevaux et 16 pièces d’artillerie. Il faut bien remettre dans son contexte la véritable portée de cet exploit. La traversée aurait durer environ 17 jours pour atteindre la frontière chilienne et 2 jours supplémentaires pour rejoindre les troupes chiliennes d’O’Higgins pour combattre dans la bataille historique de Chacabuco. Une bataille qui a contribué un an plus tard à l’Indépendance chilienne.

De nos jours on considère encore que ce fut un des plus grand exploit de l’histoire militaire. En effet dans des conditions incroyables (température pouvant atteindre -20 degrés la nuit, forte altitude, les maladies le manque d’eau et de bois pour faire du feu. Tous les historiens s’accordent à dire que cet exploit n’aurait pas pu être possible sans le génie de Saint Martin.

Il est impossible de citer toutes ses idées ingénieuses et ses stratégies payantes mais Saint Martin avait tout penser dans cette traversée. Par exemple le choix de prendre des mules étaient très astucieux car il s’agit de bêtes qui résistent très bien à l’altitude et aux variétés de températures. De même, il savait que le bois aller manquer pour faire du fois, ainsi les mules transportaient des peaux de vache pour réchauffer la nuit tombée les soldats. Ou encore Saint Martin, avait prévu des civières pour les hommes atteints de maladie.

Malgré l’exploit de cette traversée et de la contribution exceptionnelle de Saint Martin et ses troupes, au Chili, le héros de l’Indépendance est le général Bernardo O’Higgins. San Martin n’aurait que “contribuer” à l’Indépendance chilienne.

Vignoble de Mendoza – Bertrand Mahé

Un lieu paradisiaque

On le sait les Andes sont la plus grosse chaîne de montagne au monde. Ainsi il n’est pas étonnant que certaines parties en sont magnifiques. Or la partie des Andes traversée par Saint-Martin est justement une des plus belles parties des Andes.

Par exemple, le début de l’expédition de Saint Martin et ses troupes débutaient de d’Uspallata. C’est une vallée qui se situe entre 1900 et 2500 mètres d’altitude environ. Celle-ci est traversée par le fleuve Mendoza et les rivières San Alberto et Uspallata. De même, concernant la flore de cette vallée, on trouve de très nombreux peupliers ainsi que des arbres et arbustes typiques de la haute montagne. De plus les paysages rocheux d’altitude procurent un sentiment de dépaysement intense. Tous ces différents reliefs donnent à ce lieu une saveur vraiment exceptionnelle.

Dans cette partie des Andes vous empruntez des vallées encaissées et des sentiers étroits. De même la faune y est très riche et variée avec des guanacos, des condors, des aigles, des renards ou encore des choiques. Et c’est également dans cette région des Andes que vous trouvez le plus haut sommet des Andes !

En effet le mont Aconcagua (presque 7000 mètres d’altitude), surplombe la vallée et fascine les nombreux voyageurs qui se rendent à Mendoza pour atteindre le sommet et suivre les traces de Saint Martin, 200 ans plus tard.

 DÉCOUVRIR MENDOZA VOUS INTÉRESSE ? N’HÉSITEZ PAS À CONTACTER l’AGENCE EQUINOXE ICI


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Les 14 villages argentins oubliés, classés patrimoine historique

Que ce soient d’anciennes colonies juives, d’anciens lieux miniers, des ruines jésuites ou encore d’anciennes estancias, ces villages (voir carte tout en bas pour mieux se repérer) ont tous le point commun d’être des villages classés “historique” par le pays. Ainsi ils vont tous connaître d’importants plans de rénovation. Un investissement de plus de 30 millions de pesos. Petit tour d’horizon sur ces villages malheureusement oubliés et parfois abandonnés qui vont connaître un coup de jeune dans les prochaines années à venir !

Village abandonné – Pixabay

1 – Concepción de Yaguareté Corá 

Ville située dans la Province de Corrientes et fondée par les missions jésuites, Concepción de Yaguareté Corá n’a conservé que quelques églises et constructions emblématiques de l’époque. Aujourd’hui la zone survit grâce à l’écotourisme et l’Ibera qui est la plus grande réserve aquifère d’Argentine (2ème plus importante au monde). Les travaux de rénovation se concentreront sur les maisons historiques entourant la place principale.

2 – Camarones

Parmi les villages classés historique, il s’agit du village situé le plus au sud du pays. Camarones était réputé pour son style typique de l’architecture de Patagonie. Dans ce village situé dans le Province de Chubut, les travaux se concentreront uniquement sur le “Faro Leones”. Il s’agit d’un phare abandonné depuis plus de 60 ans qui servait à l’Armada argentine.

3 – Gaiman

A quelques kilomètres plus au nord de Camarones, Gaiman était le lieu de l’immigration galloise en Argentine. Ils avaient fondé la ville en 1865 en apportant leur propre culture à Gaiman. Ainsi de nombreuses églises protestantes avaient été construites dans la région. Aujourd’hui elles vont être le sujet d’importants travaux de rénovation.

4 – Chamical

Dans une toute autre Province, Chamical, situé dans la Province de Salta est le reflet de l’architecture coloniale espagnole. La ville est aujourd’hui réputée pour conserver dans sa chapelle les cendres de nombreuses figures indépendantistes gauchos comme le plus connu Martin Miguel de Güemes. Ainsi l’Etat argentin entreprend de rénover cette chapelle.

5 – Medinas

Un peu plus au Sud, dans la Province de Tucumán, l’activité à Medinas était encore très importante il y a 100 ans. En effet on trouvait une bibliothèque municipale, une école publique ou encore un hôpital. Aujourd’hui la ville (ne comptant plus que 1500 habitants) est en perte d’activité. Le gouvernement participera à la rénovation des maisons historiques du centre-ville.

6 – Centro Histórico de Goya

Centre-ville historique de Goya – ellitorial

Il s’agit là d’une situation bien particulière pour la ville de Goya. Considéré comme le plus beau centre historique du pays, les habitants craignent qu’une rénovation de son centre-ville n’entraîne d’importants projets immobiliers pour touristes impliquant ainsi une démolition de la partie historique de la ville. Ceci dit, cela va sembler difficile pour la ville de conserver son patrimoine historique étant donné l’ancienneté de son centre. Par exemple le théâtre Solari datant de 1877, se trouvant à l’intérieur du quartier historique, est le plus vieux du pays.

7 – Isla Martín Garcia

C’est la seule île classée au patrimoine historique dans ce classement. Située entre l’Uruguay et l’Argentine, cette île a connu un important passé historique. Malheureusement aujourd’hui Martín Garcia ne compte plus que 170 habitants alors qu’avant, elle en comptait plus de 5000. Les travaux entrepris pour cette île se concentreront sur l’ancien théâtre et le phare.

8 – La Cumbre

Village situé dans la Province de Córdoba, La Cumbre est connu pour son centre historique et pour abriter la maison de Manuel Mujica Lainez où il mourra. Il s’agit d’un écrivain très réputé pour avoir par exemple traduit d’importants ouvrages de Shakespeare, Racine, Molière ou encore Marivaux. Les travaux auront pour but de rénover sa maison pour en faire une résidence pour artistes.

9 – Villa Tulumba

Toujours dans la Province de Córdoba, Villa Tumba est un des sites les plus anciens et pittoresques de la zone. Les travaux auront pour but de rénover les bâtiments historiques dont certains datent de 1585. Autant dire qu’il y a des travaux à faire !

10 – San Francisco de Alfarcito

San Francisco de Alfarcito fait partie des sublimes villages que constituent la Province de Jujuy. La particularité de San Francisco de Alfarcito est que son centre regorge de très nombreux édifices en argile. C’est pourquoi l’Etat a jugé bon d’entreprendre d’importants travaux pour préserver ce patrimoine historique.

11 – La Carolina

Comme beaucoup de lieux en Argentine, certains possèdent d’importantes ressources naturelles. C’était le cas de la ville de La Carolina dans la Province de San Luis. C’est ville s’enrichissait grâce à ses très nombreuses ressources en argile et surtout en or. Aujourd’hui la mine a été abandonnée et les seuls derniers habitants du village vivent de l’extraction d’or depuis la rivière qui passe dans la ville. Les travaux auront pour but de préserver les dernières maisons de La Carolina.

12 – Guanacache

Seul village de la région de Mendoza classé parmi les villages historiques, Guanacache possède une chapelle en argile considérée comme monument historique national. Les travaux auront pour but d’entreprendre la rénovation de la chapelle.

13 – Colonia Avigdor

La Province d’Entre Rios est une région qui a connu une énorme immigration au milieu du XIXème siècle. Par conséquent beaucoup de villages de cette province ont conservé une importante influence européenne (la majorité des immigrés venaient d’Europe dans cette Province). C’est le cas par exemple de la ville de Villaguay qui fut une ville où beaucoup de belges se sont retrouvés au XIXème siècle. Mais c’est aussi une Province qui a connu une très forte communauté juive . Par exemple le village de Colonia Avigdor garde encore de nombreux monuments construits pour cette communauté.

14 – Moises Ville

Situé en plein cœur de la Province de Santa Fé, il s’agit également d’une province qui a connu une très forte immigration lors du XIXème siècle. Cette région était par exemple très appréciée des Hollandais. Mais tout comme Colonia Avidgor de la Province d’Entre Rios il s’agit aussi d’une ville qui a connu une  importante communauté juive. C’est d’ailleurs la première colonie juive agricole indépendante de l’Argentine. Une communauté qui venait d’Ukraine. Par conséquent l’Etat entreprendra de faire des travaux de rénovations des synagogues et de la bibliothèque de la ville.

Si vous avez envie d’une expédition dépaysante dans un de ces villages, choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 27 ans, pour y organiser votre séjour !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Les 3 lieux rêvés pour faire du Kayak en Argentine

Ce n’est peut-être pas l’activité à laquelle on pense en premier lorsque l’on souhaite se rendre en Argentine et pourtant les lieux pour faire du kayak sur le sol argentin sont très nombreux et ravissants. Car faire du kayak est certes un sport mais c’est aussi un très bon moyen d’être en symbiose avec la nature et les paysages qui nous entourent ! Et quoi de mieux que de naviguer au beau milieu des blocs de glace sur le lac argentin ? Ou bien de pagayer au côté des lions de mer et au son des baleines ? Ou encore mieux, de participer à une expédition sur le “Río de las vueltas” avec une arrivée à El Chaltén et vue sur le Fitz Roy ? Cela vous fait rêver ? Nous aussi !

Kayak sur le lac argentin dans le canal Upsala

Kayakistes sur le lac argentin – Wikimédia Commons

Ce sera très certainement une de vos meilleurs expériences sportives que vous vivrez en Argentine. Imaginez que vous pagayez au beau milieu des glaciers sur le lac argentin, dans le canal Upsala. Vous pourrez observer de plus près l’immensité de ce glacier (le deuxième plus grand d’Argentine avec 60kms de long et 4kms de large). La surface émergée ne représente qu’1/8ème de la surface totale.

Outre l’immensité du glacier, vous serez également émerveillé par la couleur de l’eau qui peut prendre parfois d’étonnantes nuances de turquoise, caractéristiques de ces paysages de glace comme sortis d’un autre monde.

Ainsi, après environ 2h30 de bateau pour se rendre sur les lieux, vous pourrez pagayer dans ce décor de rêve pendant plus de 2h. Tout l’équipement nécessaire vous sera donné sur place. Guide professionnel. Kayak double. Age requis : 18ans minimum. Aucun niveau de kayak est requis. Attention, activité disponible seulement de Novembre à Avril.

Kayak sur la rivière de las Vueltas

 

Kayakistes sur la rivière de las Vueltas – Don Los Cerros Hotel

Il s’agit là d’une expérience bien différente de celle du lac argentin puisque cette fois vous pagayerez sur une rivière. La rivière de las Vueltas est située dans la Province de Santa Cruz. La seule ville que vous observerez le long de ce cours est El Chaltén, qui sera d’ailleurs votre point d’arrivée de votre navigation en kayak. Vous partirez d’un point en pleine nature pour ensuite terminer votre petit tour au sublime petit village traditionnel d’El Chaltén. Ce parcours vous permettra d’admirer les magnifiques paysages montagneux des alentours, avec bien entendu d’impressionnants points de vue sur le Fitz Roy.

Il faut avoir au moins 14 ans pour participer à cette activité. Il est nécessaire d’être en bonnes conditions physiques même si aucun niveau de kayak n’est requis. Compter environ 20kms de navigation.

Kayak au beau milieu de la faune et de la flore à la Péninsule de Valdés  

Kayakistes à Puerto Pirámides  – Commons Wikipédia

Si vous préférez privilégier une expédition avec un contact direct avec la faune marine, nulle doute qu’il faut vous rendre à la Péninsule de Valdés. En effet faire du kayak face aux magnifiques falaises immaculées de la Péninsule avec les lions de mer et la vue des baleines au loin est une expérience exceptionnelle pour les amoureux de la faune et de la flore.

Il y a plusieurs lieux exceptionnels pour faire du kayak à la Péninsule de Valdés. Les excursions sont très souvent effectuées à un rythme modéré et vous serez accompagné d’un guide. Attention il y a des périodes mieux que d’autres pour pouvoir admirer la faune marine à la Péninsule de Valdés. Pour connaître les meilleurs moments pour se rendre à la Péninsule de Valdés cliquez ici.

Donc, même si vous n’êtes pas un fan d’activités nautiques, le kayak reste un excellent moyen pour découvrir la nature qui nous entoure tout en pratiquant une activité sportive ! A vos pagaies ! Prêt ? Partez !

Vous souhaitez faire du kayak pendant votre voyage en Argentine ? Contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 1990 ! 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

La Péninsule de Valdés – Un voyage au beau milieu de la nature

Pendant 4 jours exceptionnels, allez à la découverte de la plus belle et la plus variée réserve naturelle d’Argentine. Venez en quête de dépaysement au bord de l’Atlantique pour mieux vous rendre compte de la richesse qu’offre cette région. Après un voyage au cœur de la faune et la flore de La Péninsule de Valdés, vous verrez la nature autrement, croyez-moi ! En plus cette année on a atteint un record historique du nombre de baleines avec pas moins de 788 baleines recensées ! Petit programme concocté par Equinoxe !

Péninsule de Valdés – Pablo Nivon

Le Sud de la Péninsule de Valdés 

Vous arriverez à Trelew mais vous serez emmené directement à Puerto Madryn à votre hôtel. Ce premier jour, vous pourrez profiter de tout le calme qu’offre cette ville. En effet Puerto Madryn est la porte d’entrée de la réserve naturelle de la Péninsule de Valdés. De Juin à mi-Décembre on peut d’ailleurs facilement observer les baleines franches australes depuis la plage. Approximativement 600 baleines longent les côtes chaque jour. Les plus grandes d’entre elles mesurant entre 13 et 15 mètres de long.

C’est depuis Puerto Madryn que vous louerez une voiture pour vous rendre ensuite à Puerto Pirámides.
Ancien port destiné au commerce du sel, Puerto Pirámides offre de superbes paysages avec ses falaises sablonneuses et son eau bleue. C’est une ville réputée pour être un repère de baleines mais outre les baleines, vous pourrez voir des éléphants de mer, des dauphins ou encore des otaries. Vous ferez le tour de la Péninsule Sud en passant par Punta Delgada où vous pourrez admirer une colonie d’éléphants de mer. La meilleure saison pour les voir est de Août à Mars. Pour avoir un superbe point de vue vous pourrez même vous rendre à El Faro, une hôtel rustique qui donne sur une plage privée. Caleta Valdés sera votre dernière étape avant de retourner le soir à Puerto Pirámides.

Un manchot – Pablo Nivon

Le Nord de la Péninsule de Valdés

C’est depuis Puerto Pirámides que vous partirez en voiture parcourir la partie Nord de la Péninsule de Valdés. Le point immanquable est bien entendu Punta Norte. C’est le lieu où vous verrez le plus facilement les lions de mer et les éléphants de mer. De plus il arrive parfois qu’ils soient attaqués par des orques qui n’hésitent pas à bondir de l’eau pour les attaquer. Vous pourrez admirer ce spectacle depuis les nombreuses plages de sable de la ville.

Puis retour à Puerto Madryn et profiter ensuite de votre dernière journée un peu plus au Sud de la Péninsule à Punta Tombo.

Punta Tombo : le paradis des manchots

Punta Tombo c’est tout simplement le plus grand site de nidification de manchots en Amérique du Sud. Plus de 500 000 manchots de Magellans s’y trouvent. Attention aux violents coups de becs des manchots ! Bien qu’un peu excentré de la Péninsule, il s’agit très souvent du meilleur souvenir de beaucoup de voyageurs! En plus des manchots, des goélands et cormorans viennent nidifier à Punto Tumbo. Voir toute cette colonie de manchots sur la côte est un spectacle incroyable !

Vous ne serez vraiment pas déçu, n’hésitez pas à lire le témoignage de Monique et Yves sur leur voyage à la Péninsule de Valdés.

Sachez que vous pouvez aussi personnaliser votre voyage avec Equinoxe et/ou rajouter une étape.

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ POUR FAIRE CE VOYAGE DE PLUSIEURS JOURS AVEC EQUINOXE DANS CETTE RÉGION? CLIQUEZ ICI.

Coucher de soleil sur la Péninsule de Valdés – Pablo Nivon


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet