Les bonnes adresses pour manger français à Buenos Aires

La capitale porteña propose une offre culinaire et gastronomique très variée. La cuisine française, si on ne la trouve pas au premier coup d’œil, est néanmoins bien présente. Les porteños pensent souvent que la cuisine française, ayant la réputation d’être sophistiquée et élaborée, est inabordable pour la majorité des budgets. Cependant, il existe plusieurs restaurants et brasseries dans la capitale qui proposent des plats régionaux français, de bon rapport qualité-prix. Argentine-Info vous propose aujourd’hui quelques adresses françaises !

La Bourgogne – Source : Facebook

La Bourgogne 

Situé dans le magnifique hôtel Alvear Palace à Recoleta, le Restaurant La Bourgogne régale ses invités avec des créations gastronomiques issues du Grand Chef Relais & Chateaux Jean Paul Bondoux. Dédié a la haute gastronomie française, le restaurant dispose de techniques françaises réalisées par une équipe professionnelle ! L’excellence et la qualité sont privilégiés chez La Bourgogne ! La Bourgogne réalise également les événements spéciaux tels que Noël ou la Saint-Valentin !

Où ? Avenida Alvear 1891, (Recoleta), Buenos Aires
Quand ? De lundi à samedi de 19h30 à minuit.

Un, dos, crêpes…

Découvrez Un, Dos, Crêpes, la première crêperie française de Buenos Aires ! Que vous soyez plus sucré ou salé, il y en a pour tous les goûts ! Entre des crêpes végétariennes ou plutôt façon hamburger pour les amoureux de la viande, la traditionnelle complète, des crêpes au saumon… vous avez l’embarras du choix ! Mais c’est sans compter sur les crêpes sucrées et ses nombreux accompagnements ! Un, Dos, Crêpes possède deux locaux : un à Monserrat pour commander à emporter et un dans le marché de San Telmo où vous pourrez manger sur place !

Où ? Perú 424, (Monserrat ) et Bolivar 970 (San Telmo) Buenos Aires
Quand ? De lundi à vendredi de 9h à 17h et de mercredi à dimanche de 10h à 20h (mercredi à 19h).

Frenchie

Frenchie est un restaurant français situé dans le centre de Buenos Aires ! Le restaurant propose des petit-déjeuners et déjeuners ! Avec des produits typiques de la cuisine française ainsi que des pâtisseries traditionnelles, Frenchie propose une gastronomie unique à Buenos Aires ! Entre sandwiches, quiches, salades, plats du jours… vous pourrez savourer de nombreux plats pour le plaisir de tous !

Où ? San Martín 687, (Microcentro ), Buenos Aires
Quand ? De lundi à vendredi de 9h à 17h 

Brasserie Pétanque – Source : Facebook

Pétanque

Découvrez la brasserie Pétanque à Buenos Aires, un authentique et original concept français. Elle se caractérise par une cuisine simple et traditionnelle au prix abordable ! Vous pouvez également accompagner votre repas par une bonne bière ou un délicieux vin ! Aux fourneaux, le chef Pascal Meyer, fils de français ! A tester absolument : la soupe à l’oignon et le bœuf bourguignon.

Où ? Defensa 596 (esq. México), (Microcentro),Buenos Aires
Quand ? Du mardi au dimanche de 12h30 à 15h30 et de 20h30 à 24h00.

Le Moulin de la Fleur

Le Moulin de la Fleur est une boulangerie et pâtisserie française à Buenos Aires. Au comptoir, tous répondent à l’appel : les pains au chocolat, les croissants, les pains aux raisins, brioches, croissants aux amandes… Côté salé, des sandwiches et de la vraie baguette, des pains de campagne, pains aux céréales ! Et naturellement, on s’attendait à ce que le propriétaire soit français. Et non, et c’est tout à son honneur, Iván est bien Argentin.

Où ? Talcahuano 888 (Microcentro), Avenida Pueyrredon 1824 (Recoleta), Vicente López y Rodríguez Peña (Recoleta), Buenos Aires
Quand ? Du lundi à dimanche de 9h00 à 21h

Le Blé

Découvrez Le Blé, une boulangerie pâtisserie qui propose de la cuisine de tradition ! La carte y change tous les 4 mois. Parmi les spécialités, on note notamment la soupe à l’oignon avec baguette et gruyère. Le Blé dispose de plusieurs locaux. Retrouvez tous les locaux ici.

Où ? Retrouvez tous les locaux ici.
Quand ? Retrouvez les horaires de chaque locaux ici.

Croque Madame

Le croque madame est un produit typique de la gastronomie française et est servi dans dans de nombreux endroits en France. Découvrez Croque Madame, un café restaurant ! Au menu : des petits déjeuners, des plats faits maisons et évidemment des croque madame !  Avec ses nombreux locaux, le Croque Madame n’est jamais très loin de chez vous !

Où ? Retrouvez tous les locaux ici.
Quand ? Retrouvez les horaires de chaque locaux ici.

L’Épi – Source : Facebook

L’Épi

L’histoire commence lorsque deux Français, Bruno et Olivier, décident de produire du pain et des viennoiseries, principalement pour les restaurants et hôtels porteños. Suite à cela, ils décident d’ouvrir leur première boutique en 2007. Aujourd’hui, ce sont trois boutiques ouvertes dans lesquelles vous pourrez retrouver vos spécialités françaises préférées.

Où ? Roseti 1769 (Villa Ortúzar), Montevideo 1567 (Recoleta) ou Cramer 2439 (Belgrano)
Quand ? Du mardi au samedi de 07h30 à 19h30 (dimanche de 9h00 à 13h00) pour Roseti, de 08h00 à 20h00 (dimanche de 9h00 à 13h00) pour Montevideo et de 07h30 à 20h (dimanche de 9h00 à 13h00) pour Cramer. Les dimanches de 9h00 à 13h00.

Co-Pain

Co-Pain est une boulangerie-pâtisserie française artisanale ! Dès que vous entrerez dans la boulangerie, vous serez directement enivré par l’odeur de la baguette tout juste sortie de fou. Que cela soit le pain, les viennoiseries ou les pâtisseries… Elles sont toutes élaborées selon les méthodes traditionnelles françaises pour le plaisir de tous !

Où ? Ambrosetti 901, esquina de Franklin (Villa Crespo)
Quand ? Lundi de 8h à 18h30, de mardi à samedi de 7h30 à 19h30 et dimanche et jours fériés de 8h00 à 18h30.

Pulpería Quilapan

Offrir la meilleure cuisine typique argentine en collaborant avec les producteurs de la région : voici le défi de cette Pulpería, un mix entre épicerie et bar situé dans le quartier historique de San Telmo. Pulperia renvoie à un bar ancien, un club social. C’est donc dans cette ambiance que vous aurez l’occasion de déguster de nombreux plats !

Où ? Defensa 1344, (San Telmo), Buenos Aires
Quand ? De mercredi à dimanche de 12h à minuit.

Paris Burger

Découvrez Paris Burger, un véritable atelier du burger crée par la chef Français Christophe ArrighiPour tous les français amoureux de fromage et les amoureux de vrai bon burger, ceci est votre paradis ! Burger, frites et limonade faite maison, bière française artisanale … Qu’attendez- vous ? Le restaurant est classé parmi les 3 meilleurs burgers de la capitale et ça donne vraiment envie !

Où ? Suipacha 180 (Microcentro), Buenos Aires
Quand ? Lundi à vendredi de 11h45 à 15h30.

OuiOui

Découvrez le restaurant OuiOui ! L’endroit idéal pour bruncher ! Vous pouvez également prendre votre petit déjeuner ou même déjeuner ! Les plats variés vous donneront l’eau à la bouche ! Vous ne rêvez pas d’un bon croissant avec un verre de jus d’orange tout juste pressé ? Alors ne réfléchissez plus et go chez Oui-Oui !

Où ? Nicaragua 6068 et 6099 (Colegiales)
Quand ? De lundi à dimanche de 8h à 21h.

 


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

Interview : Un Dos Crêpes, la crèperie française à Buenos Aires

L’équipe d’Argentine-Info a rencontré Ludovic Casrouge dans sa crêperie Un, Dos Crêpes… dans le nouveau local en plein cœur de San Telmo, à Buenos Aires.

Un, Dos, Crêpes – Page Facebook Un, Dos, Crêpes

UNE CRÊPERIE A BUENOS AIRES

Ludovic ne se doutait pas du tout qu’il allait ouvrir une crêperie lorsqu’il travaillait dans la finance en France. Mais c’est après un voyage en Amérique du Sud pendant 9 mois qu’il a eu envie d’y retourner et qu’il s’est dit « pourquoi pas ne pas monter une crêperie ?». Étant donné qu’il n’était pas du tout dans le domaine de la gastronomie, il s’est d’abord formé en Bretagne, en France, dans une école de crêperie à Pont-l’Abbé. En effet, il connaissait quand même bien ce domaine, après avoir vécu dans la région des crêpes plusieurs années. Après avoir fait quelques saisons dans des crêperies en France, il s’est lancé à Buenos Aires.

Mais pourquoi la capitale de l’Argentine ? Et bien, c’est son cœur qui a parlé ! C’est sa femme, rencontré en Colombie, qui l’a convaincue de venir s’installer à Buenos Aires. Arrivé dans la capitale du tango en octobre 2010, il lance sa première crêperie en août 2011 dans le quartier de Montserrat (Perú 424). Lors de ce lancement, il peut compter sur l’aide précieuse de sa femme et de sa belle sœur.

UNE CREPERIE AVEC DES PRODUITS ARGENTINS

“Il faut avouer qu’au tout début, ça n’a pas été forcément facile” nous confie Ludovic ! A l’époque, les argentins ne connaissaient pas les crêpes et il n’y avait plus de crêperies malgré quelques tentatives d’ouvertures. La crêpe n’était pas réellement intégrée dans la culture des argentins. En effet, ils connaissaient seulement la crêpe sucrée mais surtout le « pancake » américain. Les crêpes salées, quant à elles, ne faisaient pas partie de leurs habitudes alimentaires. C’est pourquoi il a fallu intéresser les argentins à ce nouveau produit ! Un défi difficile pour les amoureux de la milanesa et du dulce de leche !

Mais qui dit crêpes, dit sarrasin et autres produits que l’on trouve beaucoup en Bretagne ! Ludovic s’est donc beaucoup remis en question au début ! En effet, il travaillait dans une crêperie en France avec des produits régionaux tels que les Andouilles de Guémenés ou les saucisses Henaff. Et tous ces produits n’existent bien évidemment pas en Argentine ! C’est donc une des raisons pour laquelle les argentins ne portent pas un grand intérêt aux crêpes ! Le grand défi ? Refaire la carte et l’adapter aux goûts locaux ! Même le sel ou le poivre ici n’ont pas le même goût !

De plus, Ludovic n’importe pas de produits alimentaires car il est très difficile d’importer dans le pays à cette période. “Pendant de nombreuses années, je ne faisais pas de crêpes au sarrasin car il était compliqué d’en trouver” nous avoue-t-il ! Aujourd’hui, après avoir trouvé un fournisseur argentin, il a incorporé la farine de sarrasin à toutes ses crêpes salées depuis le 1er janvier. Il est également difficile de trouver du cidre qui ressemble au cidre français ! En effet, ici les argentins ont plutôt l’habitude de boire du cidre espagnol qui est beaucoup plus sucré.

Un, Dos, Crêpes – Page Facebook Un, Dos, Crêpes

UNE CARTE POUR TOUS LES GOUTS

Mais que pouvons nous retrouver dans la carte ? Et bien de nombreuses saveurs appétissantes ! Entre des crêpes végétariennes ou plutôt façon hamburger pour les amoureux de la viande, la traditionnelle complète, des crêpes au saumon… vous avez l’embarras du choix ! En effet, il est difficile de faire sans viande en Argentine ! Alors pour satisfaire les argentins, il était évident d’en inclure dans la carte ! Mais c’est sans compter sur les crêpes sucrées et ses nombreux accompagnements !

Et si vous hésitez entre les deux, pourquoi ne pas opter pour une crêpe sucrée-salée ? Même si ce n’était pas facile au début d’incorporer les crêpes sucrées-salées à la carte car ce n’était pas dans les habitudes alimentaires des argentins, les goûts ont évolué ! Au contraire, les crêpes au saumon fumé sont devenues très appréciées et se sont installées dans la consommation courante !

UNE NOUVELLE CREPERIE AU MERCADO DE SAN TELMO

Il y a 6 mois de cela, un nouveau local a été ouvert au mercado de San Telmo ! L’idée de cette nouvelle crêperie ?  Créer une crêperie à la française où les gens peuvent réserver pour venir manger ! Ici, les gens prennent le temps de manger ! Le local se situant dans le mercado de San Telmo, un lieu très touristique, la majorité des clients sont des touristes ! Vous pouvez vous asseoir et également vous désaltérer avec une bonne bière artisanale ou du cidre.

Alors que dans le 1er local (Perú 424), la majorité des clients sont des argentins qui profitent de leur pause déjeuner pour manger rapidement ! “La carte dans la crêperie de Montserrat comprend également des wraps et des salades qui rappellent cette ambiance pause déjeuner”, ajoute-t-il. Il est quand même possible de manger sur place mais le concept premier de cette crêperie est le « à emporter ».

 

 

Crêpes super burger – Page Facebook Un, Dos, Crêpes

DES PROJETS FUTURS ?

“Il est vrai qu’au début, je rêvais d’ouvrir de nombreuses crêperies” nous raconte-t-il ! Mais cela prend beaucoup de temps et cela nécessite beaucoup d’organisation ! De plus, il est difficile de former des crêpiers et faire des crêpes est un vrai savoir-faire. En effet, cela prend au moins trois mois pour former quelqu’un en tant que crêpier. Et Ludovic a un emploi du temps bien chargé ! En plus de ces deux crêperies, il fait également des événements comme les ferias mais aussi des événements privés : anniversaires, mariages, baptêmes, communions etc.

DES CONSEILS POUR OUVRIR UN COMMERCE A BUENOS AIRES ?

Persévérance et détermination ! Voici les qualités qui, selon Ludovic, sont indispensables pour ouvrir un commerce ! Cependant, il faut savoir que ce n’est pas facile. “Mais ce que j’apprécie particulièrement à Buenos Aires c’est que l’on ne s’ennuie jamais !”, nous avoue-t-il. A titre d’exemple, au niveau économique, l’inflation est très forte. C’est pourquoi il faut toujours revoir ses prix et négocier ses achats ! De plus, il arrive très souvent qu’il y ait des coupures d’électricité ! La qualité des installations électriques, de gaz et d’eau ne sont pas les mêmes. Enfin, les relations humaines ne sont pas forcement les mêmes qu’en France. Mais ce sont toutes ces choses qui lui ont fait aimer l’Argentine et son travail !

Si cette interview vous a donné l’eau à la bouche, retrouvez Un, Dos, Crêpes… du lundi au vendredi de 9h à 17h dans le quartier de Montserrat (Perú 424 – nº de téléphone : 4331 3132) et du mercredi au dimanche de 12h à 20h dans le quartier de San Telmo (Bolivar 970 – nº de téléphone : 4300 4165). Vous pouvez également les retrouver sur Facebook.

 


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

Pigüé, le village français en pleine Pampa argentine

On le sait, l’Argentine a connu une très forte vague d’immigration européenne au milieu du XIXème siècle dont les plus connues sont celles italiennes et espagnoles . Mais si vous êtes des habitués du blog, vous avez remarqué que nous avions également parlé, il y a quelque temps, de l’immigration belge dans la Province d’Entre-Rios et de l’immigration galloise dans le village de Gaiman. Ainsi aujourd’hui nous allons vous expliquer les débuts de l’immigration française sur le sol argentin. Et pas n’importe où puisque l’immigration française a débuté au beau milieu de la Pampa dans le village de Pigüé !

Village de Pigüé – Commons Wikipédia

Les débuts de l’immigration française

1884 c’est l’année décisive pour l’immigration française en Argentine ! Même s’il y avait déjà avant des Français en Argentine (on en comptait pas moins de 4286 français avant 1884), l’immigration française en Argentine a connu un véritable boom en 1884. Mais que s’est-il donc passé lors de cette année là ? En fait, il faut remonter même plus précisément 3 ans plus tôt. En effet en 1881, Clément Cabanettes, jeune paysan de l’Aveyron, réussit en 1881 à convaincre 40 familles venues d’Espalion, Saint-Geniez d’Olt, Gabriac, Aurelle, Naucelle et d’autres communes d’Aveyron de s’installer dans la Pampa.

Ainsi, le 23 octobre 1884, les familles quittent Rodez par train et embarquent le 24 octobre sur le Belgrano, qui part de Bordeaux en direction de l’Amérique du Sud. Ils atteignent le Nouveau Monde et Buenos Aires le 30 novembre, puis Pigüé les 3 et 4 décembre. La Colonie des Aveyronnais a su devenir, malgré un départ difficile, l’une des plus prospères de la Pampa.

Les raisons de ce départ ont été principalement politiques, économiques et sociales. En effet, la France connaissait à la fin du XIXème un certain déclin des idées libérales ; des idées qu’on retrouve en Argentine à la fin du XIXème siècle. De même, au niveau économique beaucoup de français de zones rurales souffraient au niveau économique. Poussés par la misère et/ou animés d’un solide esprit d‘entreprise, ils sont partis à la fin du XIXème siècle pour l’Argentine où ils ont fondé Pigüé, petit village en pleine Pampa argentine dans la Province de Buenos Aires.

Gare de Pigüé d’où sont arrivés les premiers francais – Wikimédia Commons

Qu’en est-il de Pigüé aujourd’hui ?

Aujourd’hui la ville de Pigüé compte pas moins de 13 800 habitants. Elle a gardé une très importante empreinte de cette immigration française. En effet, on considère que 30 à 40% de la population a des origines languedociennes.
De nombreuses rues ont gardé des noms de la région de l’Aveyron comme la rue Rodez. De même, de nombreux habitants actuels de Pigüé continuent de parler et de comprendre l’occitan. A noter que le français est toujours enseigné dans les établissements à l’image du néerlandais dans certaines écoles de Villaguay (cf article “La Belgique et le rêve argentin“).

Par ailleurs chaque année une fête célébrée le 4 Décembre rend hommage à la diaspora aveyronnaise. Pigüé est la seule ville d’argentine fondée par des Français et ce fut la première à instaurer le service militaire dans le pays. Au fil des ans la colonie fut enrichie par l’arrivée de colons de toute l’Europe, pour en faire aujourd´hui une ville pleine de mélanges et riche en culture.

Si vous voulez visiter la Pampa Argentine, n’hésitez pas à contacter l’agence de voyages Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Vivi Francia, un air de la France dans les rues argentines

Peu importe où vous serez les prochaines semaines en Argentine, vous aurez du mal à ne pas entendre parler de la France et de sa culture. Puisque, comme c’est le cas maintenant depuis 9 ans, la chambre de commerce et d’industrie française s’apprête a organiser son fameux Vivi Francia. Un événement ayant pour but de promouvoir et faire partager la culture française. Et cela aussi bien pour les Argentins que pour les voyageurs désireux d’en connaitre plus sur celle-ci.

Et pour sa neuvième édition de Vivi Francia, la Chambre de commerce et d’industrie française a placé la barre très haute.

Source – Photo : Dave Lonsdale

Au programme de Vivi Francia

Que vous soyez féru de théâtre, de musique, de sculpture, de cinéma, de cuisine, de visite guidée, de cours de langues ou encore de spectacle, vous allez être servi. A Buenos Aires, les festivités auront lieu du 16 au 23 Septembre, pour ensuite laisser place aux célébrations a Cordoba (du 2 au 8 Octobre) puis a Mendoza (du 7 au 15 Octobre). La programmation est encore inconnue pour Cordoba et Mendoza. Pendant cette longue semaine d’animations, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Vous pourrez assister a des spectacles et pièces de théâtres tous les jours dans la capitale. Par exemple le spectacle ‘baile’ chorégraphié par Mathilde Monnier et Alan Pauls. Il sera représenté tous les jours du 14 au 30 Septembre au Théâtre Saint Martin a 20h (Avenue Corrientes 1530).

Vous n’êtes pas fan de spectacles et vous préférez vous instruire tout en découvrant Buenos Aires ? J’ai cela pour vous ! Venez faire une visite guidée en plein centre du quartier touristique San Telmo. Ainsi vous pourrez contempler le style art déco (très significatif des villes françaises touchées par la première guerre mondiale).

Source Photo : Claire Peridy – Equinoxe

De même vous avez l’occasion de visiter l’Ambassade de France, lors des journées du patrimoine, samedi (16 Septembre) et dimanche (17 Septembre) prochain pour admirer la richesse architecturale du bâtiment situé à Cerrito 1399.

La liste des activités est vraiment longue et variée. Je vous invite donc à consulter le programme des activités disponible sur le site de la CCI. Vous pourrez donc vous concocter votre petit programme.

Les immanquables

  • La soirée de lancement le 12 Septembre dans un décor somptueux au Palais Piccaluga (Marcelo T de Alvear 1560)
  • Les visites guidées au musée de Bellas Arte (Avenida del Libertador 1473) de Buenos Aires pour admirer les collections d’œuvres signées Degas, Bouguereau, Gauguin et surtout Rodin (dont on fête les 100ans cette année)
  • La visite de l’ambassade francaise ce week-end. Mais aussi de son marché pour pouvoir savourer les petites spécialités françaises  (Cerrito 1399).
  • Le concert de clôture de Jean Pierre Noher le mardi 26 Septembre a 20h (Sarmiento 1560)

Une semaine dans l’année, beaucoup d’animations….profitons-en!

Comme le rappelle Liliana Hidalgo (directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie franco-argentine) :
« La CCIFA est une des plus anciennes chambres de commerce françaises a l’étranger. Elle propose donc une gamme complète de services ayant pour but l’organisation d’événements favorisant les contacts dont le plus riche : le forum d’entreprises Franco-Argentin ayant lieu au milieu de la semaine francaise Vivi Francia ».

Car c’est aussi cela le but de cette semaine, découvrir et partager un bon moment au contact de la culture francaise . Et c’est également, pour les expatriés et touristes nostalgiques de la culture française, l’occasion de redécouvrir les petits plaisirs gustatifs et culturels français. Et oui même a plus de 11000 kms de distance , vous n’avez pas encore fini d’entendre parler de la France.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Cuisine et Liberté : la cuisine française à l’honneur pour le 14 juillet !

À l’occasion de la Fête Nationale française du 14 juillet, l’association française de gastronomie organise un événement du 10 au 16 juillet : Cuisine et Liberté. Une invitation qui permet ainsi au public de découvrir et de profiter de la gastronomie française. Tout cela dans des restaurants, boulangeries, pulpería mais également crêperies de la ville de Buenos Aires. À cette occasion, les restaurants offrent notamment des menus exclusifs. Il organisent également des visites guidées avec entrée gratuite dans la boulangerie Le Blé. Enfin, ils font des promotions sur des produits typiques pour fêter culinairement la prise de la Bastille !

Affiche de l’événement – Source : Lucullus

La Route du Pain

Les boulangeries à la française sont de plus en plus représentées dans la capitale. C’est pour cela que Lucullus inaugure cette année la Route du Pain. C’est un chemin gourmet autour des pâtisseries et boulangeries françaises. Dans différents quartiers de la ville, vous pourrez donc découvrir une sélection de boutiques où un produit phare sera indiqué. Vous ne serez ainsi pas perdu dans toutes ces propositions gastronomiques. 8 lieux vous accompagnent cette année depuis le quartier de Microcentro jusqu’à Belgrano en passant par Recoleta, Retiro ou encore Palermo. L’occasion de goûter de nouvelles choses comme les délicieuses viennoiseries, les fameux macarons ou encore des douceurs moins connues comme la fougasse ou la galette à la frangipane .

La Carte gastronomique

Si vous ne savez pas quel délice français est le plus proche de chez vous, on a ce qu’il faut : la carte culinaire française de Buenos Aires. Elle regroupe les enseignes participantes par quartier. Chacun offre des menus spéciaux pour l’occasion, de nouveaux produits, des cours de cuisine pour les petits, réductions…

Carte des événements – Source : Lucullus

1) Paris Burger propose à cette occasion le Burger Rivoli pour fêter le fête de la Patrie française du 10 au 15 juillet

2) Un, dos, Crêpes présente un menu “Révolution française” du 10 à 14 juillet composé entre autre d’une crêpe au poulet à la plancha

3) La Pulpería Quilapán, un charmant restaurant dans San Telmo propose à l’occasion de “Cuisine et Liberté” une table de fromage et un verre de vin

4) Villa Ocampo vous fera découvrir son menu pour déjeuner avec par exemple une mousse de foie au Porto ou encore un Saint Honoré

5) Fleur de Sel propose du 10 au 16 juillet un menu comprenant un plat original : la chartreuse de faisan

6) Le Bistrot Batacazo propose quant à lui un magret de canard au miel et en dessert un Paris Brest

7) Le Sud offre des propositions intéressantes avec de la truite ou encore des calamars et la fameuse tatin en dessert

8) La Bourgogne vous fera goûter à des spécialités très classiques comme le boeuf au vin et nombreux fromages de France

9) Hotel Club Francés donne à ses clients l’occasion de manger la Bouillabaisse ou l’Opéra en dessert

10) Gourmand Food Hall fait goûter un menu qui comprend une soupe à l’oignon et un dôme de chocolat

11) Frenchie propose dans son menu une petite salade de chèvre chaud au miel de Romarin ou encore un saint-honoré

Le Marché

L’événement se clôture par une note festive et familiale avec le Marché le samedi 15 et dimanche 16 juillet. En plein Recoleta, cette feria recrée un vrai petit espace français avec des chefs de Lucullus (association de gastronomie française) ainsi que leurs invités ! Parmi les spécialités françaises les plus connues, vous trouverez des crêpes, fondues, macarons, croissants et bœuf bourguignon… Il y aura aussi des espaces pour les producteurs et les produits importés. Camembert ou encore moutarde et confitures vous attendent !

Pour ceux qui ont le mal du pays ou ceux qui découvrent : il y a toujours une bonne raison pour manger ! Bon appétit !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

La semaine de la Francophonie 2017 à Buenos Aires !

En mars, l’Alliance Française célèbre la diversité culturelle francophone ! Dans le cadre de la semaine de la Francophonie, du 13 au 23 mars 2017, l’Alliance Française organise, avec l’Ambassade de France et d’autres ambassades des pays francophones, une série d’activités culturelles et artistiques. Cette année, la Francophonie célèbre l’intégration de l’Argentine comme membre observateur de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie).

Francophonie

Francophonie – Photo : Wikipédia

La Francophonie

La Francophonie est l’une des principales communautés linguistiques à travers le monde. Elle ne se limite pas à un langage commun, mais à un partage de valeurs humanistes transmises par les Français. Ce sont les deux piliers de la Francophonie! L’Organisation internationale de la francophonie (OIF), à été fondée en 1970, elle regroupe 80 États ou gouvernements soit une population de 1 milliard de personnes dont 274 millions parlent le français. L’OIF veut contribuer à la prévention des conflits au sein de l’espace francophone, favoriser la consolidation de l’état de droit et de la démocratie, et agir pour la promotion et l’effectivité des droits de l’homme dans l’espace francophone! Elle a la volonté de promouvoir la diversité culturelle, elle est au service de l’éducation et elle est aussi au service de l’économie et du développement !

Programme culturel

Cinéma

       Au siège central de l’Alliance Française
  • Lundi 13 mars à 19h30 – Entre la tierra – Costa Rica – Dir: Sofía Quirós Ubeda
  • Lundi 13 mars à 20h – Oncle Bernard, l’anti-leçon d’économie – Canada – Dir: Richard Brouillette
  • Mardi 14 nars à 18h30 – Melody – Belgique – Dir: Bernard Bellefroid
  • Mardi 14 mars à 20h30 – Subiela, El Mago – Mexique – Dir: Jimena Colunga Gascón
  • Mercredi 15 mars à 20h – La mirada del hijo – Roumanie – Dir: Calin Peter Netzer
  • Vendredi 17 mars à 19h – Millefeuille – Tunisie – Dir: Nouri Bouzid
  • Lundi 20 mars à 19h30 – Tapis Rouge – Suisse – Dir: Frédéric Baillif et Kantarama Gahigiri
  • Mardi 21 mars à 19h30 – Hope – France – Dir: Boris Lojkin
  • Jeudi 23 mars à 19h45 – ¿Y ahora, a dónde vamos? – Liban – Dir: Nadine Labaki
      Au Centro Flores
  • Vendredi 17 mars à 18h30 – Quai d’Orsay – France – Dir: Bertrand Tavernier

Conférences

       Au siège central de l’Alliance Française
  • Jeudi 16 mars à 19h – “Droits humains, le caractère absolu de l’interdiction de la torture”, conférence en français avec traduction en simultanée
  • Vendredi 17 mars à 19h – “Conflits religieux au XVIème siècle en France et en Europe”
  • Lundi 20 mars à 19h – “La Suisse française ou la minorité francophone dans la confédération suisse”
  • Mardi 21 mars à 19h – “La francophonie : entre universalisme et pluriversalisme”
       Au Centre Flores
  • Mardi 14 nars à 18h30 – “Jacques Brel, l’immensité de la poésie mise en musique”, conférence en français
       Au Centre Belgrano
  • Jeudi 16 mars à 18h30 – “L’évolution de la représentation de la France dans le discours des francophones du Canada”, conférence en français

Arts et spectacles

       Au siège central de l’Alliance Française
  • Mercredi 22 mars à 19h30 – Okinum – Canada – De Emilie Monnet
  • Jeudi 23 mars à 19h30 – Arabian Dance Company – Liban
      Au centre Palermo
  • Du 1er au 30 mars – Inauguration de l’exposition “Par humour de la francophonie”
       A l’Ambassade de France
  • Lundi 6 mars – Exposition “Femmes de la francophonie” – De Titouan Lamazou
       Au centre Palermo
  • Vendredi 17 mars à 20h30 – Gala lyrique “Roméo et Juliette” – Dir: Gounod

Atelier pour enfants au siège central de l’Alliance Française

  • Le 18 mars, 1er, 22 et 29 avril et le 13 et 20 mai de 11h30 à 13h – Atelier de dessins et illustrations – A partir de 200 ARS

Rencontre gastronomique à l’Ambassade de France

  • Lundi 20 mars de 9h à 12h – Itinéraire de saveurs

Cet article vous a plu ? Consultez également :

La Noche de las Ideas débarque en Argentine !

Après son succès sur Paris en 2016, la deuxième édition de la Noche de las Ideas débarque en Argentine ! C’est un évènement culturel unique organisé par l’ambassade de France en Argentine qui réunit des intellectuels, scientifiques, écrivains, artistes, poètes, orateur et musiciens. Il y a aussi la présence exceptionnelle de 6 experts français de haut niveau.

Ils sont regroupés afin de réfléchir en commun sur une thématique particulière. Chacun ayant un point de vue, les échanges sont intéressant et enrichissant. La Noche de las Ideas se tiendra les 26 et 27 janvier prochain mais aussi dans 40 pays simultanément !

Institut fr arg

Institut Français Argentine – Photo : Wikipedia

Particularités de cette édition

Le thème choisi pour cette édition est “Un mundo común : (ex) playarse sobre la playa”. Considérant que c’est l’été en Argentine, les organisateurs ont choisi un lieu d’exception qui est le Viejo Hotel Ostende. Ce lieu n’est pas le fruit du hasard. Situé à environ 400 kilomètres de Buenos Aires dans la ville d’Ostende, c’est “l’hôtel le plus littéraire de la côte”.

Fondé en 1913, ce lieu est idéal pour les amoureux de la littérature et des livres. Tout d’abord, par son architecture et sa vue sur la mer mais aussi par son côté historique. L’hôtel reçoit chaque été les principaux acteurs de la vie culturelle et intellectuelle de l’Argentine. Nous pouvons par exemple citer Antoine de Saint-Exupéry, Silvina Ocampo et Adolfo Bioy Casares. Enfin, lors de ces rencontres, vous pourrez assistez gratuitement à des conférences, des tables rondes, des projections de films, des lectures de contes et de poésies. Tout comme à des concerts pour vous divertir de 17h jusqu’après minuit.

La programmation

Pour vous montrer la diversité culturelle et intellectuelle de cette rencontre, voici les différentes activités et discussions auquels vous allez pouvoir profiter :

  • Ecrivains et narrateurs seront présent afin de s’exprimer sur la relation de la littérature avec la plage et la mer.
  • Des historiens français et argentins seront réunis pour disserter sur l’évolution des représentations et des pratiques de l’univers de la plage et des thermes à travers de la musique ou encore de la photographie.
  • Philosophe et anthropologue réfléchiront sur la place qu’occupe la plage dans notre société actuelle.
  • Biologistes et géographes se plongeront dans l’univers océanique pour nous faire découvrir la mer et le monde sous-marin.
  • La question des thermes dans le futur et de leur durabilité est aussi posé avec la présence du maire de Deauville, du créateur du concept “Paris-plage”, et bien d’autres.
  • Des concerts de jazz gitan avec Los Caravana ou bien des chansons françaises avec Arthur Des Radis.
  • Niveau cinéma, la programmation du cinéma de la ville reste la même, mais des séances de film sur la plage vous sont proposés des réalisateurs Jaco Van Dormael et Daniel Burman.
  • Gastronomiquement vous serez bien servis ! Les chefs de l’association gastronomique française Lucullus vous propose les meilleurs spécialités culinaires françaises. De quoi vous régaler !
  • L’exposition “Mar remoto” de l’artiste Emilio Reato est aussi disponible. L’imaginaire et la réalité y sont comme suspendu …
  • Une bibliothèque ambulante sera sur place avec des livres en libre accès.
  • Un jeu Trivial Pursuit sera organisé. Donc, le public aura l’occasion de tester leurs connaissances en littérature, cinéma, histoire et musique afin de gagner des prix littéraires !

Pour conclure, la Noche de las Ideas vous permettera de partager un moment unique, mémorable et magique en famille ou entre amis. Et vous serez dans un cadre exceptionnel face à la mer, pourquoi ne vous laisseriez-vous pas tenter ?


Cet article vous a plu ? Consultez également :

MyFrenchFilmFestival est de retour !

MyFrenchFilmFestival revient pour une 7ème édition avec encore plus de nouveaux long-métrages et court-métrages à vous proposer ! L’an dernier le festival a compté plus de 6,5 millions de visionnage à travers 206 pays. Sa particularité ? Il est le premier festival complètement dématérialisé, bienvenue dans le futur les amis ! Le festival se tiendra du 13 janvier au 13 février prochain.

Clap

Clap de cinéma – Photo : Wikipédia

De quoi ça parle ?

Premièrement, pour ceux qui ne connaissent pas, ce festival met en avant de jeunes cinéastes français. Il permet aux internautes de partager leur amour pour le cinéma français tous ensemble. Vous pouvez en vous rendant sur le site officiel du festival, rien qu’en vous connectant, visualiser, noter et commenter la sélection gratuitement dans toute l’Amérique Latine.

De plus, certaines salles de cinéma diffuseront aussi le festival, peut-être le cinéma proche de chez vous, renseignez-vous. Donc, aucune excuse pour le louper, car même en plein vol certaines compagnies d’avions mettront à votre disponibilité les films pendant 1 an. De quoi vous faire découvrir les cinéastes et acteurs prometteurs de demain !

La sélection

La sélection en compétition se compose cette année de 10 long-métrages et de 10 court-métrages réparti dans plusieurs catégories que voici :

  • Coming of Age, dans celle-ci vous retrouverez des films qui traitent du voyage initiatique d’adolescents entre fantasme et transgression.
  • We are family, traite des familles en (re)composition. Cette catégorie est chérie par de nombreux réalisateurs français tel que François Ozon, Jean-Luc Godard ou encore François Truffaut. Elle est ici à l’honneur où le moindre évènement peut tout faire éclater, voire vous faire passer des rires aux larmes en un instant.
  • Love & friendship, que l’on appellerait le “sentimentalisme à la française”, dans cette catégorie, au fil des rencontres des relations vont se nouer ou se dénouer et des décisions vont être prise en conséquence …
  • Psycho, comme l’indique le nom de cette catégorie, vous retrouverez l’imaginaire de personnages torturés, en quête de vengeance ou de rédemption.
  • A Woman’s life, ici, vous retrouverez le fameux mythe de la femme française, celle qui est audacieuse et raffinée. Devant ou derrière la caméra, elle sera bien présente et bien représentée dans cette catégorie.

Le jury de cette année

Comme tous les ans, un jury d’exception a été choisi pour le festival.

Tout d’abord, le président, Pablo Trapero. Il est considéré comme l’un des plus grands réalisateurs d’Amérique Latine avec notamment le film Clan réalisé l’année dernière. A ses côtés, vous pourrez retrouver le français Bertrand Bonello connu pour avoir réalisé Saint Laurent. C’est un film qui a reçu 7 prix au niveau international. Une femme est dans le jury, Rebecca Zlotowski. Son film Planetarium a fait la première mondiale du Festival International du Film de Toronto (TIFF). Le jury compte aussi sur la présence du gagnant du festival de 2016, Fabrice du Welz. Et pour terminer, Shlomi Elkabetz qui est connu pour avoir réalisé une trilogie en collaboration avec sa soeur.

L’hommage et les prix

Pour les 50 ans de la disparition de l’actrice Françoise Dorléac, le festival lui rend hommage. Ils diffusent un extrait du film 4XD datant de 1964. Un bijoux tout juste ressorti des archives qui vous est proposé sur le site !

Enfin, lors de la clôture du festival fin février, 3 prix seront décernés : le prix des Cinéastes, le prix Lacoste du public et le  prix de la presse internationale.


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Les meilleurs restaurants Argentins à Paris

L’Argentine vous manque ? La mélancolie vous guette ? … Pas de panique, la capitale française a de quoi vous offrir un retour aux saveurs du pays. Retrouvez ses vins, sa viande, son dulce de leche et ses empanadas… Au service de la gastronomie argentine, ces restaurants vous permettront donc de passer un moment en Argentine le temps d’une petite soirée !

Restaurants width=

Empanadas – Crédit photo : Wikipedia

Clasico Argentino

Deux dans le Marais, un à Pigalle et bien d’autres…  En effet, ce sont pas moins de 6 restaurants pour un choix d’empanadas originales et de glaces maisons. La déco y est agréable, et pour ceux qui préféreraient rester chez eux, ils livrent aussi ! En revanche, on est bien loin de l’empanada à 20 pesos, puisque c’est à 4 euros qu’on le paie… Mais la nostalgie, ça n’a pas de prix!

Toutes les adresses ici

La Pulperia

En plein coeur du XIème, ce petit bistrot typiquement parisien offre une carte qui flirte entre la France et l’Argentine. Un bistrot sublimé par un chef Argentin. Par ailleurs, et surtout, la viande y est excellente, comme vous pourrez la trouver dans la pampa.
Où ? 11 rue Richard Lenoir, Paris XIème
Quand ? Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 20h à 23h

Unico

Une table cotée dans la gastronomique rue Paul Bert, pas trop de surprises. Sauf quand elle est Argentine et qu’elle tient ses promesses… La déco n’a rien à voir, mais la bande son rattrape le tout et surtout, on y mange comme ici. Un voyage un peu onéreux cependant, et il faut réserver ! En face, l’épicerie est une alternative au restaurant souvent plein… On y achète de la vraie viande à emporter ou on s’y assoit pour un apéro, juste histoire d’un verre de vin 100% Argentin.
Où ? 15 rue Paul Bert, Paris XIème ou 10 rue Amélie, Paris VIIème
Pour réserver, rendez-vous ici

La Recoleta au Manoir

Une belle hybridation entre le restaurant parisien typique et le bar porteño, dans le haut XXème. Bref, parfait pour se réchauffer à l’ambiance latine, pas assez argentine cependant pour perdre pied. Par ailleurs, on peut y boire et y manger, le midi et le soir, et ce n’est pas hors de prix (la formule du midi est à partir de 12 euros).
Où ? 220, avenue Gambetta, Paris XXème.
Quand ? Du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30

Volver

Une formule généreuse, la viande tout droit venue de la pampa, la Quilmes à table, l’accueil chaleureux ainsi que du vin de bodega… Rien ne manque à l’appel. Pour le coup beaucoup plus Argentine qu’autre chose, cette adresse ne manquera pas de vous faire voyager. Attention cependant au mal du pays en sortant…
Où ? 34, rue Keller, Paris XIème ou 18 rue Dauphine, Paris VIème

Anahi

Difficile d’imaginer une boucherie se convertir en lieu préféré du tout Paris, et en plus à la sauce d’ici. Hype mais classique, c’est un peu cher mais ça les vaut, particulièrement pour celui qui aime voir et être vu.
Où ? 49 rue Volta, Paris IIIème
Quand ? Du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h30 à 00h – les samedis et dimanche de 19h30 à 00h

Le Progrès

En plein coeur des Batignolles, c’est pas cher, c’est bon et l’ambiance y est caliente, surtout le week-end et les soirs de matchs (de l’Argentine, bien sûr) où tout s’enflamme.
Où ? 62, rue Legendre, Paris XVIIème
Quand ? Le lundi de 17h à 2h – du mardi au vendredi de 8h30 à 2h – le samedi de 17h à 2h


Cet article vous a plu ? Consultez également :

L’écrivain Michel Houellebeck débarque à Buenos Aires !

À partir de jeudi, c’est l’écrivain Michel Houellebecq qui débarque à Buenos Aires, a annoncé l’embassade de France. En effet, le fameux écrivain français participera du 10 au 13 novembre à divers activités gratuites et ouvertes à tous. D’ailleurs ce n’est pas étonnant de le voir se rendre en Argentine car l’écrivain a connu de nombreux succès dans ce pays. Pour vous, nous vous détaillons le programme de ces activités !

Michel Houellebecq

Michel Houellebecq – Crédit photo : Wikipedia

Qui est Michel Houellebecq ?

Michel Houellebecq, né le 26 février 1956, est un écrivain, poète et essayiste français. Il est, depuis la fin des années 1960, l’un des auteurs français les plus traduits dans le monde. Et notamment en Argentine ! Il s’est révélé par les romans “Extension du domaine de lutte” et surtout “Les Particules élémentaires”. C’est ce dernier qui l’a fait connaitre au grand public. Ce dernier roman, et son livre suivant Plateforme, sont considérés comme précurseurs dans la littérature française, notamment pour leur description de la misère affective et sexuelle de l’homme occidental dans les années 1990 et 2000. Avec La Carte et le Territoire, Michel Houellebecq reçoit le prix Goncourt en 2010, après avoir été plusieurs fois pressenti pour ce prix.

Le programme de sa venue

Jeudi 10 novembre

Sa présentation officielle se fera à 20h au Cultural San Martin. Il dialoguera alors avec l’écrivain Gonzalo Garcés. Puis il présentera au public ses oeuvres majeures. On parle ici d’une présentation détendue auxquelles quelques 600 personnes pourront assister. Pensez donc à retirer votre place deux heures avant !
Où ? Sarmiento 1551

Samedi 12 novembre

Cette fois Michel Houellebecq vous donnera rendez-vous au Pole Cientifique Technologique. Il offrira une conférence intitulée ” Les intellectuels abandonnent la gauche”. L’entrée est également libre et gratuite.
Où ? Godoy Cruz 2320

Dimanche 13 novembre

À 15h30, l’auteur français se livrera à une séance de dédicaces à la librairie Borges, dans le quartier de Palermo
Où ? Borges 1975

Puis à 17h30, pour sa dernière apparition dans la capitale, il participera à un dialogue sur les films qu’il a réalisés. Une projection de certaines séquences est même prévue. Tout cela au Centre Culturel Recoleta !
Où ? Junín 1930

Bref, pour tous les amateurs de littérature, nous vous conseillons ces activités ! Qui plus est, elles sont gratuites et libres !


Cet article vous a plu ? Consultez également :