Visite de l’Argentine : sur les traces du Che

Voilà une autre façon de découvrir l’Argentine. Parcourez les villes dans lesquelles Che Guevara est passé lors de son périple en moto. Fan du personnage ou simplement férus d’histoire, laissez-vous guider par « la Ruta del Che ». Un circuit culturel retraçant sa vie, de son enfance à l’apogée de sa gloire. Vous découvrirez quatre provinces argentines, et pourrez même continuer votre route en Bolivie si l’envie vous en prend.

Che Guavara – Podknox

Première étape : Rosario, province de Santa Fe

C’est dans cette ville, située à 300 Km de Buenos Aires, qu’Ernesto est né. Ses parents, venus de la Province de Misiones, se sont installés à Rosario à des fins commerciales. Visitez la Rosario, sa première demeure et oeuvre de l’architecte Alejandro Bustillo (qui a notamment créé l’hôtel Llao Llao). Au nº480 de la rue Entre Ríos : c’est ici qu’Ernesto Guevara de la Serna est né et a passé la première partie de sa vie. Vous pouvez poursuivre votre chemin par la « Plaza de la cooperación ». Elle a été appelée « Plaza el Che » à cause de l’immense peinture du personnage, réalisée par Ricardo Carpani.

Ensuite, entrez dans le Parc Hirigoyen, la place sur laquelle trône une statue du Che porte son nom. Cette statue a été faite grâce à 75 000 clés et pièces de bronze, données par des admirateurs du révolutionnaire du monde entier. Vous y accéderez par un escalier et un sentier de galets,  symbolisant le parcours du révolutionnaire à travers l’Amérique Latine. C’est également ici que se sont renforcées les idées révolutionnaires du Che, aux côtés de son ami et compagnon de voyage, Alberto Granado.

La ville organise des visites auto-guidées des principaux lieu touristiques liés au Che.

Deuxième étape : Colonia Caraguatay, province de Misiones

C’est dans ce lieu, d’où ses parents étaient originaires, qu’Ernesto a passé un partie de son enfance. On y a créé le Parc Provincial Ernesto Guevara de la Serna. Ce parc de 23 hectares a pour but de préserver cette place « historique ». Vous y trouverez d’ailleurs le Museo Hogar Misionero, lieu dans lequel vous comprendrez le contexte social et culturel de l’époque (de la fin des années 20).

Vous y découvrirez aussi l’enfance du révolutionnaire, bercée de légendes et d’histoires. On y trouve un texte, écrit par lui, contant ses paysages qui l’entouraient étant petit : « Dans la mystérieuse Misiones, tout est obsédant. La jungle impénétrable, pleine d’énormes bois qui occultent le soleil, avec leurs lianes, le jaguar, (..), les ruisseaux qui ouvrent le chemin et qui ont l’habitude de tomber dans de grandes cascades, les pinèdes, les tabebuias, le profond Paraná, la terre argileuse et colorée, et les marécages de montagne ».

Le Museo Hogar Misionero – Wikipedia

Troisième étape : Alta Gracia, province de Córdoba

C’est ici, à 37 Km de la capitale provinciale, que le Che a passé la plus grande partie sédentaire de sa vie. Lui et sa famille y ont en effet vécu de 1932 à 1943. La ville abrite un Musée Ernesto Che Guevara, qui retrace l’histoire de sa vie d’une façon très esthétique. On y apprend notamment que la famille est venue dans la petite ville à l’air pur et sec afin de permettre de soigner plus facilement l’asthme de leur fils qui avait 4 ans à l’époque. C’est aussi ici que la mère d’Ernesto, rebelle dans l’âme, fut la première femme de la ville à conduire une voiture, porter un pantalon ou fumer en public. Vous comprenez donc maintenant de qui ce fameux leader charismatique tient ce caractère affirmé.

Quatrième étape : San Martín de los Andes, province de Neuquén

Ici, en Patagonie, c’est peut-être le lieu le plus intéressant du périple, pour sa qualité documentaire et informative. Découvrez La Pastera – Museo del Che, au bord du Lac Lacar. Situé dans un chalet datant de 1946, et étant lui même une pièce de collection, il a abrité Ernesto Guevara et son ami Alberto Granado lors de leur périple à moto. Ce musée a été mis en place avec l’aide du Centre d’Etudes Che Guevara de La Havane à Cuba. Vous y trouverez donc une vraie mine d’informations pour toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire du personnage !

Découvrez des photos inédites, mais aussi la vie du révolutionnaire au travers de thèmes tels que les travailleurs, la jeunesse, sa conception de l’Homme nouveau, ou encore Fidel Castro. Son histoire y est racontée, grâce à différents types de support, par lui-même, mais également par sa famille.

 “Aquí se queda la clara, la entrañable transparencia de tu querida presencia, Comandante ché guevara”


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

10 endroits pour manger en Patagonie !

Vous êtes en Patagonie ? Vous avez une petite faim ? Ne vous en faites pas, le journal “Club” a déniché pour vous 10 endroits qui vont raviver vos papilles ! De la gastronomie argentine, jusqu’aux sushis, il y en a pour tous les goûts !

El Patacón – Bariloche

Un menu inspiré de la gastronomie argentine avec des petits plats régionaux et nationaux. Le cordero (agneau roti) de Patagonie est bien-sûr l’indiscutable top du restaurant. Vous y trouverez aussi de la viande de bœuf, de porc, de biche et même de sanglier. N’hésitez pas à demander de la truite, marinée au grillée, vous ne serez pas déçus !

Gastronomie argentine ! – El Patacón 

Tangie – Bariloche

L’hôtel Fazenda Carioca abrite le petit restaurant de Tangie qui vous présente ses plats originaux. Ils vous proposent des sushis de Bariloche ! Ce sont donc des sushis maisons, inventés par les chefs cuistots du restaurant ! Si vous êtes amateur de sushi, n’hésitez pas, vous allez en effet vous régaler !

Les sushis de Bariloche – Tangie

Challhuaquen Lodge – Valle de Trevelin

Un nom spécial et assez difficile à prononcer certes, mais vous allez l’adorer ! Ce restaurant, au milieu du Parc National Los Alerces est situé sur le bord du fleuve Futaleufú. Cet endroit est le paradis des pêcheurs, principalement pour la spécialité de la région : la pêche à la mouche ! Ce restaurant vous offrira donc de nombreux poissons frais, que vous pourrez déguster avec vue sur un magnifique paysage !

Challhuaquen Lodge – Challhuaquen

Arrayán – San Martín de los Andes

Depuis 1936, cette petite maison de thé dans une auberge de jeunesse vous fait déguster des petits plats traditionnels. Au bord du Lac Lácar, dans le Parc National Lanín, vous aurez la chance de savourer des menus de Patagonie, accompagné de vin argentin !

La terrasse de la Maison de thé – Arrayán Hosteria 

La Cabaña – Ushuaïa

Cette petite maison de thé est située dans un endroit merveilleux. En effet, la cabaña vous permet de profiter d’une magnifique vue sur le canal de Beagle, au pied du glacier Martial ! Vous pourrez déguster plus de 80 variétés de thé et gâteaux faits maison. De plus, vous pourrez y déjeuner et dîner pour une expérience à toute heure de la journée !

La Cabaña 

Mute – Bariloche

Club particulièrement connu à Buenos Aires, c’est ici que se retrouvent les fêtards après une bonne journée de ski sur le Cerro Catedral ! De nombreux événements “after ski” sont organisés pour ceux qui souhaitent fêter la fin de journée. Musique, concerts, bar à cocktails, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin !

Mute 

SushiClub – Neuquén

Dans la capitale de la province de Neuquén vous pourrez aussi trouver des sushis. Et pas des moindres ! En effet, le sushiclub de Neuquén vous offre une variété de sushis, de wok de mérous et crevettes. Vous retrouverez aussi du saumon, des langoustines et poissons cuits façon péruvienne !

Makis – Wikimedia Commons

Buena Vista – Ushuaia

Au dernier étage de l’hôtel Lennoux, ce bar lounge combine le meilleur de la gastronomie de Patagonie avec un paysage merveilleux ! Vous aurez en effet une vue sur le bout du monde ! Ingrédients locaux, cuisine au feu de bois et fondues seront donc à votre disposition pour vous réchauffer !

Buena Vista 

Freddo – Neuquén 

Autre classique de Buenos Aires, Freddo ! Si vous êtes fan “del helado” d’Argentine, découvrez ici toutes les saveurs de glace possible ! Spécialiste de la glace artisanale, cet endroit est  donc fait pour vous !

Freddo 

El Nuevo Asador – Neuquén

Une ambiance rustique et agréable, idéale pour savourer les fameux asados argentins. Vous y trouverez des viandes rouges, de l’agneau, du porc grillé à la “parilla”. Ces plats traditionnels seront accompagnés bien-sûr d’un bon vin argentin ! Toutefois, gardez de la place pour le dessert ! El nuevo Asador propose en effet une grande variété de desserts excellents !

Asado ! – Wikimedia commons


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

Dix lieux pour vous relaxer en Argentine

Le contact avec la nature vous manque ? Vous êtes surmené par votre patron ? Vous ne supportez plus la sonnerie de votre téléphone ? Alors prenez quelques jours de vacances et partez dans un de ces lieux où le calme règne et où la nature vous en mettra plein les yeux. Vous aller découvrir des endroits merveilleux pour vous relaxer !

Relaxez-vous ! – Flickr

La Cumbrecita (Province de Córdoba)

Petit village situé dans la vallée de las Sierras de Córdoba, à 1450 mètres d’altitude, la Cumbrecita saura vous ravir par ses paysages sauvages et vous laissera en totale harmonie avec la nature. Accessible seulement à pied, cette petite bourgade au milieu de la montagne va vous charmer avec ses petites maisons au style alpin.

La Cumbrecita – Nuestro Pueblo

El Bolsón et la Comarca andine (Province de Río Negro)

Dans ce havre de paix, entre montagnes et rivières, vous pourrez vous promener sereinement. Il sera d’ailleurs facile d’y emmener vos enfants, qui pourront eux aussi s’extasier devant la beauté du site. Les prix des hôtels sont abordables et de nombreuses activités en plein air existent pour oublier la vie citadine. C’est donc l’endroit merveilleux pour pouvoir vous relaxer et profiter de ce merveilleux cadre naturel !

El Bolsón – Wikipedia

Villa Traful (Province de Neuquén)

Vous ne pourrez accéder à ce petit village Patagon que par la RP 65. Une fois sur place, vous apprécierez les promenades sur les rives ou dans les forêts qui bordent le Río Traful. Attention aux yeux, paysages à couper le souffle garantis ! Vous pourrez même découvrir un forêt submergée au milieu du Parc national Nahuel Huapi ! Si vous arpentez la route des 7 lacs, n’hésitez donc pas à faire un tour à Villa Traful pour vous relaxer.

Villa Traful – Wikimedia Commons

Villa la Angostura (Province de Neuquén)

À 70km de Bariloche, vous allez rencontrer une zone de lacs et montagnes parfaite pour passer un moment en famille. Si vous traversez la route des Sept Lacs, vous vous arrêterez forcément dans cette petite ville pleine de charme de la Patagonie où vous trouverez repos et tranquillité. De part sa belle nature et les belles couleurs qui la composent, Villa La Angostura est un lieu de tranquillité et de bien-être. Entourée par des lacs, fleuves et forêts, cette ville est donc un oasis de teintes lumineuses !

Villa la Angostura – Wikimedia Commons

Mendoza

Cosmopolite, verte, animée et plaisante, Mendoza est incontestablement une ville séduisante. Les habitants de la ville, les Argentins, les voyageurs de passage… tous s’accordent pour dire que Mendoza est une des plus belles villes du pays. Avec son climat très agréable, les nombreux vignobles et bodegas qui l’entourent, et l’Aconcagua, sommet de la Cordillère, qui la surplombe, Mendoza  est donc une étape qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte. N’hésitez pas à vous relaxer dans une des nombreuses bodegas !

 Les vignobles de Mendoza – Wikimedia Commons

Villa Pehuenia (Province de Neuquén)

Ce village est entouré de montagnes sauf au sud, où se trouve le lac de couleur bleu ciel : à l’ouest vers le Chili tout proche, c’est l’axe principal des Andes qui la domine du haut de ses 2 500 mètres. Destination idéale pour vous retrouver au calme et vous relaxer. Vous pourrez même descendre quelques pistes au cœur du volcan Batea Mahuida ! Peuplée d’une forêt préhistorique dense qui contraste avec le reflet turquoise des eaux et les monts enneigés, cette ville de montagne laisse la nature parler pour elle.

Volcan Batea Mahuida –  Wikimedia Commons

Le Delta (Province de Buenos Aires)

À quelques minutes de la capitale fédérale, vous trouverez calme et tranquillité dans cet amas de petites îles… N’hésitez pas à parcourir les villages de Benavidez et Maschwitz  et découvrez un endroit original loin du raffut de Buenos Aires ! Profitez du delta pour naviguer à bord de petits bateaux et perdez vous au milieu de la nature ! C’est donc l’endroit idéal pour vous relaxer entre les petites îles encore sauvage !

Le delta du Tigre – Wikimedia Commons

Purmamarca (Province de Jujuy)

Malgré de nombreuses transformations, ce village de la Quebrada de Humahuaca a su rester très paisible. Un conseil : empruntez le chemin de los Colorados pour découvrir les incroyables couleurs des collines environnantes.  Ses petites maisons en bois de cactus sont en parfaite harmonie avec la nature environnante. Cette localité est donc une étape immanquable au cœur des Andes !

Purmamarca – Wikimedia Commons

Molinos (Province de Salta)

Ce petit village en dehors du temps semble tout droit sorti d’un film. Vous aurez donc l’impression d’être complètement déconnecté de la réalité, tout en profitant du cadre de los Valles. Ce village de 5500 habitants est certes petit, mais vieux de plus de 400 ans ! Molinos était un relais de poste sur la route des Andes vers le Chili et le Pérou. Profitez en donc pour vous relaxer et découvrir l’église, symbole du charme du village !

L’église de Molinos – Wikipedia 

Esteros del Ibera (Province de Corrientes)

Les marais et les étangs des Esteros del Iberá sont une des aires biologiques les plus extraordinaires du pays. En guarani, Iberá signifie « eau qui brille », ce qui traduit la splendeur du site. Le lieu parfait pour tous ceux qui cherchent à allier confort et immersion dans la nature. Les excursions débutent très tôt dans la matinée mais vous pourrez aussi profiter des piscines des nombreux hôtels et auberges du site. Le lieu est donc parfait pour vous relaxer en pleine nature sauvage !

Esteros del Ibera – Wikimedia Commons

Si vous voulez découvrir ces coins de paradis, contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

À la découverte des dinosaures en Patagonie !

Les dinosaures sont apparus il y a 225 millions d’années et leur extinction date d’il y a 65 millions d’années. Pourtant ils fascinent toujours autant grâce à leur histoire et mystère! L’Argentine est un pays qui offre un champ d’investigation très intéressant pour étudier les dinosaures ! La région de la Patagonie particulièrement est l’une des plus riches au monde concernant les fossiles. En effet, c’est dans cette région que furent découverts les restes du plus grand dinosaure au monde. Voici un itinéraire autour des dinosaures à travers la Patagonie.

Les dinosaures en Argentine

De nombreux dinosaures sont découverts en Argentine. Récemment, une nouvelle espèce de dinosaure carnivore a été découverte ! Cette découverte a été faite en Patagonie dans la Sierra Barrosa, ce qui lui a donné le nom de « Murusraptor barrosaensis ». Mi-mai dernier, un berger du sud de l’Argentine, de la province de Neuquén a trouvé un nid comportant des œufs avec des embryons de dinosaures. Ces découvertes du genre ne sont pas uniques dans la région, ce qui attire de nombreux amoureux de fossiles et d’animaux préhistoriques !

Le plus grand dinosaure au monde

Ce gigantesque animal a vécu dans la région il y a 100 millions d’années. Il a maintenant sa réplique à Chubut au Museo Paleontológico Egidio Ferugliod de Trelew (MEF). Ce musée est un musée très intéressant à ne pas manquer dans la région de la Patagonie. En effet, dans ce musée sont rassemblés les restes quasi intactes du plus grand dinosaure. Avec un poids de 15 tonnes, 40 mètres de large et 12 mètres de hauteur : ce Titanosaure était un vrai géant ! Cela représente en effet un immeuble de 7 étages…Selon le directeur du MEF, cette trouvaille est une des 5 plus importantes des 20 dernières années.

Dinosaure au MEF – Source : Lauriane Him – Equinoxe

Le Museo paleontológico

Ce musée présente une collection impressionnante de plus de 1700 fossiles et 30 dinosaures. Il présente une exposition remontant aux origines de la vie : des micro organismes jusqu’à l’apparition de l’Homme en Patagonie. Parmi les pièces immanquables du musée : vous trouverez le fémur du dinosaure le plus grand au monde ! Le fémur mesure 2m40, ce qui a permis de reconnaître que ce dinosaure a bien été le plus grand connu dans le monde jusqu’à maintenant, en comparaison avec les précédentes trouvailles. La taille des os trouvés dépasse celle de l’Argentinosaurus de Neuquén, qui était le plus grand jusqu’à présent. Ce nouveau dinosaure n’a d’ailleurs pas encore de nom !

Fémur du plus grand dinosaure – Source : Lauriane Him – Equinoxe

Les fossiles de Bryn Gwin 

Dans ce parc naturel se trouvent des fossiles de plus de 40 millions d’années. Vous pourrez faire une visite par ordre chronologique, des temps préhistoriques les plus anciens jusqu’au passé le plus récent : des essaims de guêpes de 38 millions d’années, l’Astrapothericulus de 25 millions d’années, des dauphins de rivière de 15 millions d’années…

Bryn Gwyn est le résultat de 14 ans de recherches sur le terrain dans le but de découvrir l’histoire de la Patagonie Argentine, et 40% de la superficie du parc continuent d’être explorés. Les chercheurs ont découvert que cette zone, qui est aujourd’hui un désert, avait été une savane et une mer intérieure il y a de ça 40 à 10 millions d’années. On peut donc dire qu’à cette époque, la Patagonie ressemblait plutôt à l’Afrique.

Où? Museo paleontológico Egidio Feruglio, Av. Fontana 140, 9100 Trelew, Chubut
Quand? De septembre à mars tous les jours de 9h à 19h et de mars à septembre du lundi au vendredi de 9h à 18h. 
Combien? A partir de 140 ARS

Vous avez envie de partir à la découverte des dinosaures en Argentine ? Choisissez l’Agence de Voyage Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 27 ans, pour y organiser votre séjour !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

Ranguiñ Kien : construction d’un hôpital Mapuche !

D’ici début 2018, devrait ouvrir ses portes le premier hôpital Mapuche ! L’objectif de cet établissement est de combiner la médecine institutionnelle traditionnelle et la médecine Mapuche. En effet, depuis plusieurs années, des scientifiques constatent les bienfaits de la médecine Mapuche et souhaitent la mettre en avant. De ce fait, les patients pourront choisir le type de médecine qu’ils souhaitent pour se soigner ! Ranguiñ Kien sera le premier hôpital Interculturel d’Argentine !

 Le futur Ranguiñ Kien – Wikimedia Commons

L’idée de scientifiques

La construction du Ranguiñ Kien est selon Fabián Gancedo, directeur de l’hôpital de Aluminé “le produit de 15 ans d’expérience aux côtés des communautés Aigo et Huenguihual”. L’idée est de créer une relation entre la biomédecine et la médecine Mapuche. Chacune de ces médecines avec ses propres valeurs et techniques, a pour objectif de se complémenter. Prendre les bonnes choses de chaque technique et les combiner pour permettre au patient de se soigner plus rapidement. Ce centre hospitalier interculturel serait bien évidemment ouvert pour tous. Enfants, adultes, issus d’une communauté ou non, tout le monde peut profiter de ce nouveau concept. Aussi, les membres de la communauté mapuche auront enfin un endroit pour bénéficier de leur médecine traditionnelle.

Ce type d’établissement a déjà été testé au Chili et est une réelle réussite. Le médecin Facundo Cornejo, nous explique que ce projet est le fruit d’une coopération de nombreux acteurs. Médecins, scientifiques, membres des communautés, naturalistes se sont réunis afin de mettre en oeuvre le Ranguiñ Kien. Cet hôpital permettra aussi de promouvoir la médecine Mapuche et mettre en avant ses bienfaits.

Construction de Ranguiñ Kien

La construction de l’établissement a commencée en 2011. Il s’appellera Ranguiñ Kien. Cela signifie “Demi Lune” en mapuche. Ce nom est très révélateur de la médecine mapuche puisqu’ils considèrent la lune comme sacrée, et la regardent pour soigner les malades. C’est pour cela que le batiment de l’hôpital sera en forme de demi-lune. Situé dans la province de Neuquén, le projet coûtera environ 3,280 millions de pesos. L’organisation de l’hôpital a du être pensée pour permettre aux deux médecines de se complémenter. En effet, la demi-lune est orientée en direction de l’est afin de répondre aux besoins de la médecine mapuche.

Une des questions importantes de la construction du Ranguiñ Kien, était l’orientation des lits des malades. Il y a en effet une différence entre la culture occidentale et la culture traditionnelle mapuche. Dans la culture traditionnelle mapuche, les lits sont disposés en direction de l’est. Alors que dans la culture occidentale les lits sont en direction de l’ouest, c’est à dire que les patients regardent en direction de la cordillère. Toutefois, pour la culture Mapuche, l’esprit de la mort va dans cette direction, et passe derrière la cordillère des Andes. Disposer un lit dans cette direction serait donc prédisposer le malade a mourir et suivre l’esprit de la mort ! Pour permettre aux patients de se soigner, les lits ont donc été orientés en direction de l’est.

Médecine Mapuche – Wikimedia Commons

La médecine Mapuche

Selon Loncón, de la Confédération des Mapuches de Neuquén ” la médecine occidentale sépare tout; l’homme de la nature, la culture de la nature.” Alors que pour la médecine mapuche, l’unité de ces éléments est essentielle pour soigner des malades. Selon lui, soigner de manière naturelle est bien plus efficace qu’utiliser des produits issus d’une combinaison chimique. Chaque mapuche est possesseur du force spirituelle, que ce soit d’un arbre, d’une pierre ou d’une étoile. Ils peuvent utiliser cette force à travers des plantes pour permettre de découvrir l’origine de la maladie. La médecine mapuche est beaucoup plus spirituelle que physique. De ce fait, elle se noue parfaitement avec la médecine occidentale !

Les fondamentaux de la médecine mapuche se définissent en 4 types d’herbes curatives. Les weychafeke lawen (plantes fortes), les füshku lawen (plantes douces), les reke lawen (variétés de plantes natives de la région mais difficiles à obtenir), et les rukake lawen (d’usage commun). Toutes ces plantes peuvent être utilisées sous forme de cataplasme ou d’infusion. Pour utiliser ces plantes de la meilleure manière, les soigneurs mapuches (machis) doivent les cueillir dans leur habitat naturel, et leur demander s’ils peuvent extraire un les forces de la plante. C’est pour cela que l’hôpital disposera d’un espace pour planter ces plantes comme dans leur habitat naturel.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet


 

Notre sélection d’hôtels à Villa La Angostura

Pêche, ski, balades en cheval, rafting….Villa La Angostura, coeur de la patagonie Argentine, vous offre de nombreuses activités vous permettant d’interagir avec l’environnement naturel. Au bord du lac Nahuel Huapi, la ville offre des paysages de rêve, généralement des lacs ou des montagnes. Donc c’est assurément une destination où vous devez aller si vous voyagez en Argentine !

Les hébergements de différentes catégories ne manquent pas, et, afin de vous aider, Argentine-Info vous a préparé une petite sélection d’hôtels.

Villa La Angostura

Villa La Angostura- Photo : Wikipedia

 

Accessible

Lancuyen 
Cabanes, lofts, ou chambres d’hôtels… Lancuyen offre de multiples possibilités aux voyageurs afin qu’ils profitent un maximum de ce lieu privilégié de nature. En effet, montagnes, lacs et fleuves sont les paysages que vous verrez en vous levant si vous décidez de venir au Lancuyen. Les services y sont également de qualité. Bref, un moyen donc de profiter au maximum de Villa La Angostura.

Hostería Dos Bahías
Piscine, jacuzzi, restaurant, terrain de tennis, l’hôtel Dos Bahías offre une diversité d’activités incroyables. Et toutes ont un seul et même but : votre confort ! Par ailleurs, vous ne pouvez que tomber amoureux de sa vue imprenable sur le lac ! Bref, un cadre privilégié pour profiter de ces paysages à couper le souffle.

Confort 

Aldea Bonita
Son style architectural, son ambiance et son service personnalisé et à l’écoute font de cet hôtel un véritable coin de paradis. Par ailleurs, les chambres ont de larges fenêtres, ce qui permet d’apprécier la vue et de s’imprégner véritablement de l’ambiance. Bref, une expérience différente qui a tout pour vous plaire

Sol Arrayan
À à peine un kilomètre du centre de Villa La Angostura, cet hôtel a été construit sur un versant donnant sur le Lac Nahuel Huapi. Ainsi, il propose 42 chambres à ses visiteurs, chambres qui charment à coup sûr grâce à leur vue imprenable sur le Lac mais aussi sur la Cordillère des Andes. Par ailleurs, entouré d’arbres centenaires et notamment d’arrayanes, vous pourrez également vous promener dans les jardins de l’hôtel et profiter de sa plage privée de l’hôtel bordant Lac

Prestige

El Correntoso 
L’hôtel Correntoso, construit à l´endroit où le fleuve Correntoso rejoint le lac Nahuel Huapi, offre une des vues les plus impressionnantes des Andes et du parc national. Par conséquent, confort, panorama exceptionnel, cuisine gastronomique et ses nombreux services de haute qualité en font une excellente adresse pour les voyageurs désirant passer un moment inoubliable en Patagonie.

Las Balsas
Las Balsas est un hôtel situé au bord du magique lac Nahuel Huapi. Si vous recherchez le calme, c’est l’endroit qu’il vous faut. En effet, calme, courtoisie, caractère, cuisine et charme sont les credos de la direction. Et c’est ce qui rend leur hôtel si différent, et toujours apprécié par les clients. Depuis 1995 maintenant, il fait partie du groupe Relais & Châteaux, qui regroupe les hôtels les plus raffinés, combinant à la fois tradition et modernité !

Villa La Angostura

Hostería Las Balsas – Photo : Equinoxe Argentina


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Vaca muerta, l’eldorado du gaz de schiste

A 1200 km de Buenos Aires et à 80 km de Neuquén, a été découvert en 2010 un immense gisement de gaz de schiste (deuxième réserve mondiale) et de pétrole (quatrième réserve mondiale), qui s’étend sur une superficie de 300 000 km carrés à travers quatre provinces argentines (Neuquén, Rio Negro, Mendoza et la Pampa). Cette découverte a révolutionné la région, les investissements et la construction ont connu un essor remarquable et une prospérité inespérée s’est installée dans la région. Inespérée car l’environnement de la région est plus qu’hostile : Le paysage y est désertique, lunaire et les seules traces de vie sont désormais les plates formes des puits installées sur des kilomètres. Mais l’euphorie du projet semble aujourd’hui quelque peu retombée…

Vaca muerta – Source : Flickr

Une découverte qui tombe à pic

Le gisement fait fantasmer l’Argentine étant donné que la situation économique du pays s’est considérablement dégradée depuis 2012 :  L’Argentine a aujourd’hui cruellement besoin de devises et sa balance commerciale est plombée par ses importations d’énergie. Vaca muerta incarne donc un rêve : celui de retrouver l’indépendance énergetique en Argentine. Mais la chute vertigineuse  du cours  du pétrole depuis août 2014 remet en question la rentabilité de toutes les installations mises en place pour exploiter l’or noir dans la région.  En six mois, le prix du baril est passé de 110 à 50 dollars. Or le forage coûte très cher, surtout en phase de démarrage. Sachant que l’exploitation n’est pas rentable en Argentine à moins de 80 dollars le baril, l’avenir du gisement dépend aujourd’hui d’une hypothétique remontée du cours du pétrole…

Les modifications socio-economiques

L’euphorie s’est emparée de la ville au début de l’exploitation de Vaca Muerta. Des milliers de migrants du bout du monde sont arrivés en masse dans la zone. En deux ans, la population a quasiment triplé, passant de 2500 à 7000 habitants. Les prix de l’immobilier ont été multipliés par 5. Construction de nouveaux logements, d’un casino et d’un hôtel 5 étoiles… Les débuts de Vaca muerta semblaient apporter durablement prospérité et emploi dans la région ! Mais aujourd’hui, la situation est différente. Accidents au travail, carences de logements pour les ouvriers, systèmes sanitaires mal en point… L’arrivée massive d’argent a de plus augmenté la délinquance liée à la drogue et à l’alcool ainsi que la protitution dans le village d’Añuelo.

L’impact environnemental

L’exploitation de Vaca Muerta est peu polémique car elle s’effectue dans une zone relativement hostile à l’homme , un espèce de no man’s land argentin.  Selon YPF, la compagnie argentine exploitant le gisement, l‘impact environnemental serait minime : aucun risque que les nappes aquifères  soient contaminées, les composants remontant à la surface sont retraités avec précaution et l’eau utilisée, correspondant à des millions de litres par jour, représenterait moins d’une minute du débit quotidien du fleuve Neuquén. Mais ce discours ne convainc pas tout le monde.

Parmi les plus farouches opposants au projet, se trouvent une dizaine de familles d’origine Mapuche, les CampoMaripe. Après de violents heurts, ils ont réussi à obtenir le droit d’accès à LomaCampana, lieu d’exploitation des ressources. Ce sont les seuls citoyens autorisés à se promener librement sur le site. De là, ils sont au coeur des problèmes techniques ayant un impact sur l’environnement  : explosions suivies de fuite de gaz et de pétrole, produits chimiques qui débordent… Les habitants évitent désormais de boire l’eau de la région, même si des études affirment qu’elle est “consommable” par l’homme. Des taux alarmants de chrome, plomb et mercure avaient déjà été détectés dans leur sang en 2000. Autre objet polémique : l’attribution à Total d’un permis d’exploration de la réserve naturelle Auca Mahuida, aire de protection d’espèces menacées comme les guanacos ou condors…


Cet article vous a plu ? Ceux-là pourraient également vous intéresser :

>Argentine-Chine : Polémique sur la construction d’un site de recherche spatiale à Neuquén.
>Environnement : l’Argentine récompensée par WWF pour ses efforts de protection de l’Océan Atlantique
>La France et le développement durable argentin

Argentine : le classement des “lugares mágicos” 2014 est enfin là !

Tripin Argentina, a publié cette année, comme chaque année, le classement des 20 lieux les plus magiques (lugares mágicos) du pays! Les internautes ont dû départager 150 endroits, afin d’en choisir 20 qui valaient vraiment le coup d’œil!

Campo de Piedra Pómez, Catamarca, Argentina

Source Flickr – Rodolfo Pace

Voici le classement :

1. Campo de Piedra Pómez – Catamarca

Le campo de Piedra Pomez ou Champs de Pierre Ponce est un vrai trésor de Catamarca! Ce champs d’une superficie de 155Km2 est composé de milliers de gigantesques blocs de différentes couleurs : roses, jaunes, blancs ou encore ocre posés sur le sable gris. Un vrai laboratoire de vulcanologie!

2. Parc National los Alceres – Chubut

Le Parc National Los Alceres est une grande zone protégée qui comprend la lac Futalaufquen, le fleuve Arrayanes, les Lacs Verde et Menéndez. Il est considéré, grâce à ses magnifiques paysages, comme l’un des plus beaux Parcs Nationaux d’Argentine.

3. Parc National los Arrayanes – Neuquén

Le Parc National los Arrayanes est une réserve naturelle située dans le département de Los Lagos et occupe 1 753 ha de la péninsule de Quetrihué, située sur le Lac Nahuel Huapi. Le parc permet la conservation d’un magnifique bois andin patagon.

4. Bosque Tallado – Río Negro

Le Bosque Tallado est une foret situé au cœur de la colline Piltriquitrón. Cette foret est très connu par ses nombreuses sculptures! Artiste locaux et nationaux sont venus sculptés un total de 31 sculptures monumentales et incroyables!

IMG_1855

Source Flickr – marssipa

5. El Centinela – Buenos Aires

La colline Centinela, situé à 5km de la ville de Tandil – Buenos Aires s’élève à 298 mètres au dessus du niveau de la mer, et est nommé d’après la silhouette rocheuse qui la couronne!

6. Cerro la Movediza – Buenos Aires

La Movediza est une colline d’une beauté extraordinaire qui durant des milliers d’années a été l’une des merveilles naturelles les plus étonnantes et curieuse : La légendaire pierre Movediza, est maintenue en équilibre de façon assez bizarre, et penche légèrement, ce qui constitue une attraction majeure!

7. Parque Miguel Lillo– Buenos Aires

Ce parc d’environ 700 ha a plus de 100 ans d’histoire! Vous pourrez trouver d’importants Eucalyptus en raison de la vaste plantation que l’ éleveur et l’ingénieur Don Carlos Díaz Vélez avait effectués sur les dunes!

8. Glacier Perito Moreno – Santa Cruz
Le Parc National des Glaciers est situé dans la région des Andes Australes. Le majestueux Perito Moreno s’impose par sa beauté et resprésente une merveille unique au monde, déclaré Patrimoine Mondial par l’UNESCO.

9. Les Chutes d’IguazúMisiones

Ce spectacle naturel, considéré comme l’une des Merveilles Naturelles du Monde, tient son origine d’une faille géologique de 200 mille ans.

10. Quebrada de Humahuaca – Jujuy
C’est dans la Quebrada de Humahuaca que l’on observe des collines multicolores uniques au monde!

11. Parc National Lago Puelo – Chubut

Situé à 4 Km de Lago Puelo, le Parc National couvre 30 000 ha qui permettent la protection de la flore valdivienne et des somptueux paysages de la région!

Lago Puelo

Source Flickr – flopisubmarina

12. Cascada los Chorrillos  – Cordoba

Entouré par une végétation dense presque sauvage, cette fabuleuse cascade chute d’environ 115 mètres . Elle est formée par le ruisseau Los Chorrillos qui prend source à environ 15 kilomètres de Tanti.

13.  Laguna Verde – Catamarca

Laguna Verde, c’est le nom donné aux trois lagunes et petites salines situées à Tinogasta. Elles occupent un bassin à une altitude de 4 100 mètres. Ce petit coin de paradis est entouré par 7 des 12 volcans les plus hauts du monde!

14. Cerro de 7 colores – Jujuy

La colline aux 7 couleurs est le résultat d’une très longue histoire géologique. Son incroyable beauté a représenté l’Argentine à travers le monde et a servi de cadre à de nombreux spectacles nationaux et internationaux.

15. Parque Nacional Perito Moreno – Santa Cruz

Le parc national Perito Moreno est un parc national Argentin, situé dans le Centre-Ouest de Santa Cruz . Il couvre 126 830 ha, dans une région montagneuse traversée par des vallées de forêts de hêtres, dont certains sont haut de plus de 900 mètres!

16.  Bosque Sumergido – Neuquén

Un lieu magique dans le lac Traful avec plus de 60 variétés de cyprès immergées dans l’eau! Une forêt à 30 mètres de profondeur, sur du sable fin sur une superficie de 100m. Inoubliable!

Impresionante vista del fondo del lago, en la zona del bosque sumergido

Source Flickr – Luis Carrera

17.  Lago Espejo – Neuquén

Le Lac Espejo est situé entre la ville de Villa La Angostura et la Route des Sept Lacs. Son nom vient de ses eaux calmes qui reflètent comme un miroir les paysages de ses lisières.

18.  Crater Corona del Inca – La Rioja

A plus de 5500 mètres d’altitude, le cratère Corona del Inca contient un lac aux eaux bleues saphir de 2 km de long par 1 350m de larges et de profondeurs. Une expédition assez difficile pour y attendre soyez prêt physiquement! Un endroit incroyable et unique de La Rioja!

19.  Lac Lácar et Quila Quina – Neuquén

Le Lac Lácar, situé aux abords de San Martín de los Andes, offre les meilleures stations thermales de la région! Au sein du Parc National Lanín, c’est un passage obligé dans tous les circuits touristiques locaux. Dans le lac se trouve l’une des meilleures stations balnéaires de la région, le Quila Quina.

20.  Canon del Atuel – Mendoza

Ce canon est de 40 km de long, et nous permet d’observer l’ effet d’érosion, que des milliers d’années a générés le vent et l’eau. Tout au long de la visite vous trouverez des formes assez étonnantes aux couleurs incroyables! Une observation des couches géologiques anciennes à ciel ouvert!

Si vous voulez découvrir ces coins de paradis, contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste de vos voyages sur mesure.

Source : Tripin Argentina

Neuquén : des eaux thermales au pied du volcan Copahue !

Source de vertu, le volcan Copahue règne en maître sur les hauteurs de la Cordillère des Andes. Copahue (traduction de “lieu du souffre”)  aété baptisé ainsi par les Mapuches, premiers à reconnaître les propriétés thermales de cette région.

Seulement situées à 18 kilomètres  de la ville de Caviahue et distantes de 388 kilomètres de la capitale neuquiène, ces eaux thermales sont situées au pied du volcan Copahue et propose un vaste centre thermal afin de profiter de tous les bienfaits de ces eaux. Reconnues au niveau international par l’Organisation Mondiale de la Santé, ces thermes possèdent un ensemble de propriétés qui justifient leur célébrité !

Photo NeuquenTur

Les thermes de Copahue

Le centre thermal est situé à plus de 1 900 mètres au dessus du niveau de la mer et occupe un espace de plus de 10 000 m2 offrant non moins de 22 bassins dont un de boue, des centres de massages, des hébergements et bien d’autres activités. Ces eaux tout juste venues des hauteurs de la Cordillère sont chargées d’attributs chimiques et minéraux qui lui donnent une couleur vert émeraude. Le meilleur moyen pour combiner santé et beauté est entre autres de profiter d’une balnéothérapie, de massages et d’hydro-massages et tout cela encadré par une équipe de spécialistes.

Aux alentours…

Mais n’en restons pas là, sachez que Copahue offre des endroits dignes d’être vus ! Partez en trekking à travers la lagune et le cratère du volcan, pratiquez la pêche sportive et montez à cheval tout en suivant les reflets montagneux.

Le climat de la région est sec et de haute montagne avec des vents importants. Des variations de températures importantes sont à noter et les chutes de neige sont prévues entre Avril et Septembre. La température annuelle  moyenne avoisine les 4°C.

Photo Neuquentur

Comment y aller ?

L’accès à la ville se fait par la même route qui mène à Cavihue depuis Neuquén, la N22. Des excursions sont proposées depuis la ville mais vous pouvez également vous y rendre par vos propres moyens.

A partir de 10 pesos pour un simple accès aux bains, ouverture entre Septembre et Avril. 

Pour plus d’informations, consultez le site Spa Termal Copahue.

Vous désirez vous rendre à ces thermes, ou les inclure dans un plus grand voyage, contactez l’équipe Équinoxe, spécialiste du voyage sur mesure en Argentine!


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Idées excursions à San Martin de Los Andes

San Martin de Los Andes est le genre d’endroit où tous les citadins argentins rêvent de se relaxer. Ici, les voitures s’arrêtent pour laisser traverser les piétons, les rues sont propres et parfumées par des rosiers et l’architecture ne ressemble en rien aux grands buildings de béton. De plus, c’est une ville sûre où les enfants jouent sur les places en ayant pour unique préoccupation d’éviter les ballons de foot qui s’échangent. De quoi suffire à éveiller l’envie de n’importe quel habitant d’une grande ville du pays.

San Martin de los Andes, située dans la province de Neuquén, s’étale au cœur des plus beaux paysages de Patagonie, devant les rives du lac Lacár – route des sept Lacs – et entourée de montagnes tapissées de forêts, entre lesquelles on peut apercevoir le sommet du Volcan Lanín.

San Martin de los Andes – Flickr maxtdf

Aux mois d’été, les journées se prolongent jusqu’à 22h00, rafraîchissant l´air pour une nuit plus agréable. Au moment où le soleil se couche derrière les eaux du lac Lácar, touristes et résidents retournent au centre-ville. Alors, les bistrots de l’avenue principale de San Martín sortent leurs tables et la ville s´anime. Les artistes, les artisans, les spectacles pour enfants s’installent dans les rues, pendant que les restaurants proposent leur fameux agneau à la braise.

Depuis sa fondation en 1898, San Martín vit au rythme des traditions indiennes mapuches, créoles et européennes : une identité métissée typiquement patagonique. Pendant longtemps, l’attraction principale de la ville était hivernale, avec la station de ski du sommet Chapelco, mais depuis peu, celle-ci est également devenue une destination estivale de premier choix, avec une infinité d’activités pour les amoureux du grand air et les aventuriers.

Ici, retrouvez les meilleures propositions pour visiter cette charmante localité de Neuquen en période estivale.

Les plages

Les plages de San Martín offrent un premier contact avec les eaux cristallines du lac Lácar.
Des bateaux partent toutes les heures entre 10h et 19h et des catamarans traversent le lac jusqu’à Quila Quina, destination favorite des locaux et des visiteurs.
Sur les plages, on peut louer des Kayaks, bateaux et canoës. Par une journée ensoleillée, rien de tel que de naviguer et de faire un petit détour sur un court d’eau de la zone pour plonger dans les eaux pures et profondes du lac Lácar.

Kayak sur le lac Lácar – Flickr Avá

Le mont Chapelco

Les habitués de la station Chapelco en période hivernale seront surpris de l’explosion de tons verts en été.
Profitez des infrastructures de la station pour passer d´incroyables moments au sommet. Découvrez les activités à sensations fortes comme le “bike park”. Les vélos peuvent se louer sur place mais il est aussi possible d’emmener le sien. Les bikers confirmés pourront également expérimenter un circuit assez difficile ouvert exclusivement en été.

Au sommet, vous pourrez également vous amuser au parc de jeux gonflables ou encore glisser sur le toboggan de 800 mètres qui descend le versant de la montagne. L’une des attractions les plus incroyables est le canopy : un parcours de 300 mètres sur une pente qui s’appelle “la pleurnicheuse”. Enfin, les adeptes de paysages de rêve pourront monter à 2000 mètres d’altitude et admirer une vue magnifique sur la région.

Ski sur le mont Chapelco – Flickr Alicia Nijdam-Jones 

Le lac Lolgo

Le lac Lolgo est à peine plus petit que le Lácar, mais bien moins fréquenté par les visiteurs. Il est situé à seulement 12 km de San Martín et compte aussi de très belles plages. Profitez des alentours où sont proposées de très nombreuses balades à cheval passant par les forêts, sentiers et montagnes qui entourent le lac. Ces promenades peuvent se faire sur un ou plusieurs jours, avec campements de nuit, pour découvrir les paysages les plus incroyables de la cordillère de Neuquén.

Trekking

La région possède des circuits de trekking adaptés pour tous types de niveaux, cheminant entre les forêts ou les sentiers côtiers.

Rafting

Le rafting qui se pratique sur le río Aluminé vous réserve les plus fortes sensations de la zone. Côté splendeur, optez pour un parcours rafting proposé au départ de Hua Hum, un site situé sur la rive du lac Nonthué, très proche de la frontière avec le Chili dans le parc national de Lanin. Hua Hum peut être atteint par la route provinciale 48 (gravier) ou en catamaran depuis l’embarcadère de San Martin, car les eaux du lac Nonthué sont reliées au lac Lácar.

Où manger ?

San Martín est un village assez sophistiqué, avec une route de choix: “la route gourmet”. De nombreux bars et restaurants s´alignent sur l’avenue San Martin. Le restaurant Betty est spécialisé dans la fondue savoyarde ou bourguignonne. Plus loin, vous trouverez un petit bistrot qui propose “des plats de la grand-mère” (platos de la abuela) à bon prix. Continuez par la rue Villegas et apparaît alors La Posta Criolla, un lieu idéal pour partager un plat d´agneau croquant. Autre endroit incontournable : La Cava. Sur la route Moreno en face de la place San Martín, la Cava possède une impressionnante sélection de vins de Patagonie (dégustation possible).

En sortant de la ville par la vieille route de Chapelco, vous tomberez sur la maison de thé Arrayán, un site magique, fondé en 1936. Vous pourrez y déguster des picadas (plateau de charcuterie) arrosées d´une bière artisanale Lácar, ainsi que différentes variétés de thés et quelques plats élaborés à base de produits locaux.

San Martín de los Andes – Flickr Avá

L’hôtel boutique La Casa De Eugenia se situe dans l’une des zones les plus agréables du village, près des lacs. Au petit-déjeuner il est possible de profiter de délicieux muffins et gâteaux maison. Cet hôtel est une des maisons les plus anciennes de San Martín et donc un excellent exemple d’architecture traditionnelle. La maison est remplie de meubles anciens et d´objets chargés d’Histoire. Cet hôtel résume assez bien l’esprit de San Martín de los Andes : une combinaison réussie de rustique et de charme.

Cliquez sur la carte pour l’agran­dir (ou consultez-la sur google maps) :

Comment y aller ?

Par la route: 1 518 kms séparent Buenos Aires à San Martin de los Andes. Prenez l’accès Ouest jusqu’à Lújan, puis la route 5 jusqu’à Santa Rosa, le route 35 jusqu’à Padre Buodo,la route 152 jusqu’à Casa de Piedra, la route 6 jusqu’à General Roca, la route 22 jusqu’à Arroyito et les routes 237, 40 et 234.
Au total : 6 péages pour 14.5 pesos. Et beaucoup d’heures de route..
Aerolíneas Argentinas propose des vols depuis Aeroparque jusqu’à Chapelco sans escale ( 2h).
Bus: depuis Retiro jusqu’à Bariloche.

Pour plus d’informations sur la région:

 Site de la province de Neuquén
– Site de San Martin de los Andes


Vous souhaitez découvrir San Martín de los Andes et sa région ou construire un itinéraire sur mesure en Argentine ? Contactez l’Agence Equinoxe, spécialiste de l’Argentine depuis 1990 ! 

Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet