Les principaux quartiers de Buenos Aires

Buenos Aires est la capitale de l’Argentine ! Elle se divise en exactement 48 quartiers tous aussi variés les uns que les autres, avec leurs propres particularités. En effet, on compte près de 13 millions de personnes circulant dans la ville, ce qui fait de Buenos Aires l’un des dix centres urbains les plus dynamiques du monde. Vous venez d’arriver à Buenos Aires et vous vous sentez perdu ? Citer tous les quartiers ne serait pas une mince affaire. Pour vous aider, Argentine-Info, vous a concocté un petit récapitulatif des principaux quartiers de Buenos Aires !

Rosedal de Palermo – Candice Barkatz

Palermo

Palermo est le quartier branché avec une multitude de restaurants, bars, magasins,… Essentiellement résidentiel, plutôt aisé et très vert, il est le quartier le plus étendu de la ville. Il se divise en plusieurs « sous-quartiers » (tel que Palermo Soho, Palermo Hollywood…). On y trouve de tout dans ces quartiers : de la vie avec ses cafés, tous aussi charmants les uns que les autres; du vert avec tous ses parcs de plus de 100 hectares (jardin botanique, hippodrome, jardin japonais, roseraies…) et enfin on y fait la fête grâce aux nombreux bars et boites de nuit (Rosebar, kika, Niceto…).

A voir, à faire :

  • Plaza Serano : en plein coeur de Palermo Soho, petit place animée (même le dimanche !) avec de nombreux petits restaurants et boutiques
  • Bosques de Palermo  : véritable poumon de la ville (Jardin Japonais, Parc 3 de Febrero, Rosedal,..)
  • Costanera Norte : promenade sur les rives du Río de la Plata
  • De l’art mural : ouvrez bien grand les yeux lors de votre promenade dans ce quartier ! En effet découvrez de nombreux graffitis ! Sortez votre appareil photo !

Puerto Madero

Avec ses anciens docks réhabilités, Puerto Madero est un endroit très agréable pour se promener, boire un verre et se restaurer ! Le soir, Puerto Madero se transforme en rendez-vous des soirées branchées. Il y a une dizaine d’année, ce quartier était un endroit peu fréquentable, mais aujourd’hui il est devenu l’un des plus chers de Buenos Aires ! Quartier récent, il  a  commencé à se développer dans les années 90.

A voir, à faire :

  • Réserve écologiqueC’est un vaste terrain de 350 hectares envahi par la faune et la flore locales.
  • Puente de la MujerAvec son grand bras pointant vers le ciel et sa forme incurvée qui nous rappelle l’élégance féminine. Il représente un couple dansant le tango et donne à la ville un tout nouveau visage à l’honneur des femmes !
  • Bateau musée Corbeta Uruguay : Construit par les britaniques et acquis en 1872 par le Président Sarmiento, il fut jusqu’en 1961 le navire d’entrainement de l’armée argentine. En 1901, il a servi à sauver les membres d’une expédition suédoise qui avait fait naufrage en Antarctique.
  • Bateau musée Fragata Sarmiento : Construit en Angleterre en 1898 pour le compte du gouvernement argentin, il fit 39 voyages à travers les océans du monde entier.

Obelisco au Micro Centro – Bertrand Mahe

Micro-centro

Connue sous le nom de Micro-centro, City porteña, La City cette zone regroupe les sièges sociaux des entreprises les plus importantes du pays. C’est une vraie fourmilière en journée ! Cependant, le quartier redevient très calme le soir. Véritable concentration d’hôtels et de restaurants, il est idéalement placé au cœur de la capitale pour les déplacements. Ce quartier se situe en plein de cœur de Buenos Aires ! Là où se conjugue passé et avenir, des monuments symboliques de la Belle Epoque attenants à des buildings modernes.

A voir, à faire :

  • Plaza de Mayo : là où siègent le gouvernement et la Casa Rosada et où défilent tous les jeudis les mères et grands-mères des disparus sous la dictature de Videla).
  • Avenida de Mayo : avec ses airs madrilènes, là où se concentre une multitude de théâtres et cafés porteños.
  • Plaza del Congreso : là où siège le pouvoir judiciaire (c’est également le lieu privilégié des nombreuses manifestations et défilés lors de grèves et revendications).
  • L’Obelisco : Il est l’emblème de la ville comme le pourraient être La Tour Eiffel à Paris ou encore la Statue de la Liberté à New York.

La Boca

Très touristique, le quartier La Boca de Buenos Aires où s’est formé le prolétariat est typique du début du XXe siècle. Marqué par les différentes vagues d’immigration, fait de petites maisons de tôle ainsi bois aux couleurs enivrantes, ce quartier est incontournable, même s’il n’est pas, et de loin, le plus sûr de la ville. Ce quartier est très connu pour El Caminito, la rue où le tango vit le jour !

À voir, à faire :

  • El Caminito : On respire les couleurs et l’authenticité, et on se dirait au milieu des immigrés italiens au XIXème siècle. Danseurs et chanteurs de tango à tous les coins de rue, ravissantes petites boutiques, nombreuses terrasses ensoleillées et maisons colorées, bref on aime y flâner.
  • La Bombonera : stade mythique du club Boca Juniors. Il est un des stades les plus pentus au monde.
  • Fileteo est très représenté par ici. Art pictural porteño par excellence, il dessine de belles formes courbées et colorées.

San Telmo – Candice Barkatz

San Telmo

Le quartier San Telmo fait partie des quartiers les plus anciens de Buenos Aires. Autrefois il fut habité par les classes aisées de Buenos Aires ! Mais, une virulente épidémie de fièvre jaune les poussa à fuir vers le Nord, à savoir vers l’actuel quartier de Recoleta. Aujourd’hui, il s’agit du quartier bohème. L’endroit est très fréquenté, en particulier le dimanche, puisqu’il fait bon de s’y balader, le long des rues pavées et pittoresques et au milieu des ferias.

A voir, à faire :

  • Parque Lezama : un espace vert de près de 80 000 m2
  • Feria de San Telmo : marché à ciel ouvert avec objets et reliques en tous genres, notamment des antiquités. Tous les dimanches sur la rue Defensa.
  • Zanjón de Granados :  une série de galeries coloniales, des tunnels découverts par le plus grand des hasards dans le quartier de San Telmo.

Belgrano

Quartier de classe moyenne et haute très vivant. C’est un des quartiers de Buenos Aires comptant le plus de commerces : magasins en tout genre, restaurants, bar… Le style de ce quartier est en effet un mélange très intéressant de grandes demeures de style français et anglais qui côtoient de grands immeubles modernes.

A voir, à faire :

  • Barrio Chino : Quartier chinois de Buenos Aires.
  • Museo Historico Sarmiento : Musée qui retrace l’histoire argentine du XIXème siècle.  Il retrace la vie de l’ancien président argentin Domingo F. Sarmiento.
  • Musée de River Plate : Musée d’un des clubs mythiques d’Argentine.

Cimetière de Recoleta – Wikimedia Commons

Recoleta

Chic, branché, résidentiel mais surtout très riche d’activités culturelles, Recoleta est un haut lieu d’histoire et d’architecture à Buenos Aires. Monuments historiques, musées prestigieux, places majestueuses ainsi que son cimetière incontournable… Recoleta n’est certainement pas le quartier à manquer !

A voir, à faire :

  • Plaza Francia : magnifique espace vert
  • Cimetière de Recoleta : vous pouvez parcourir librement les allées dans lesquelles s’alignent des tombeaux à l’architecture impressionnante. Sont enterrés dans ce cimetière de nombreuses personnalités emblématiques de l’Argentine.
  • Basílica Nuestra Señora del Pilar : église coloniale du XVIIIe siècle qui posséde un remarquable retable baroque en argent.
  • Centre culturel : un adorable petit refuge pour artistes et amateurs d’art en tous genres. Des peintures aux installations visuelles, en passant par des sculptures de taille humaine ainsi que les arts plastiques… Vous en prendrez pleins les yeux !
  • El Ateneo : une des bibliothèque-librairie les plus connues de Buenos Aires. Il s’agit d’un ancien théâtre, le Grand Splendid, reconverti en une magnifique librairie. Le bâtiment a en effet conservé son architecture originale.
  • Floralis : immense fleur métallique. « La fleur de toute les fleurs », représente le dynamisme de notre époque. Un mécanisme a été conçu pour qu’elle puisse s’ouvrir chaque matin et se refermer chaque soir, et pivoter en suivant le cours du soleil.

Buenos Aires : 24 heures dans la capitale

Top chrono ! Vous ne disposez que d’une journée à Buenos Aires ? Pas de panique ! Nous vous proposons de passer un jour dans la capitale du tango pour découvrir les endroits incontournables de la ville ! L’équipe d’Argentine-Info vous a concocté un petit programme pour ne rien rater de cette expérience dans la ville de Buenos Aires ! L’occasion idéale de vous donner un aperçu de ce que la capitale peut vous offrir pour ensuite revenir et découvrir d’autres merveilles de la ville !

Plaza de Mayo – Marie Domat

9 heures : Centro, un quartier riche en histoire 

C’est parti pour une grande journée pleine de découvertes ! Le début de la journée commence à l’Obélisque, un monument emblématique de la ville situé sur l’Avenida 9 de Julio. Cette avenue est considérée comme la plus large du monde par les argentins ! Profitez-en pour voir le Teatro Colón, qui est souvent nommé comme ayant la meilleure acoustique au monde! Ensuite, rendez vous sur l’avenue Sáenz Peña également appelée Diagonal Norte qui vous mènera jusqu’à la célèbre Plaza de Mayo. Si vous comptez vous déplacer avec le bus touristique, arrêtez vous sur l’Avenida Roque Sáenz Peña 728, pour acheter vos billets.

Mais avant, si vous avez un petit creux, nous vous proposons de continuer le long de la Diagonal Norte, puis de couper vers l’Avenida de Mayo pour prendre un petit déjeuner dans le plus vieux café du pays : le Café Tortini (attention, il peut y avoir la queue pour entrer!). Une fois que vous êtes bien rassasié, nous vous proposons de continuer sur l’Avenida de Mayo pour découvrir à la fin de l’avenue, la Plaza de Mayo. Sur le chemin, vous croiserez des monuments historiques de la ville tels que la Catedral Metropolitana, le Cabildo ou le Palacio de Gobierno.

11 heures : San Telmo, le quartier charmant et populaire 

Après cette première découverte de Buenos Aires, marchez le long de la rue Bolivar pour arriver dans un des quartiers les plus anciens de Buenos Aires : San Telmo. Profitez en pour vous arrêter et admirer l’immeuble le plus vieux de la ville : la Manzana de las Luces ainsi que l’Eglise San Ignacio !

Si vous voulez découvrir l’histoire de Buenos Aires, faites un tour au Zanjón de Granados, un des lieux les plus surprenants de la ville. Le voyage dans le passé est assuré ! Puis, si vous êtes à Buenos Aires un dimanche, profitez en pour vous rendre à la Feria de San Telmo ! D’autres lieux incontournables tels que la Basílica Nuestra Señora del Rosario ou la Plaza Dorrego sont également à voir !

San Telmo – Claire Peridy

13 heures : La Boca, le quartier coloré 

Mais la journée n’est pas finie et Buenos Aires a beaucoup de choses à vous offrir ! Rendez-vous au Caminito de la Boca. Profitez en pour découvrir les danseurs de tango, les danses traditionnelles gauchos, les peintres ainsi que les célèbres maisons colorées. Cependant, nous vous conseillons de ne pas trop vous éloigner du Caminito de la Boca.

Après cette grande matinée riche en découverte, vous devez surement avoir un petit creux ! Nous vous proposons donc de manger sur le toit de la Fondation Proa à La Boca. Un large choix de plats simples et boissons sont proposés. Le restaurant, situé au premier étage, vous offrira une superbe vue ! Mais c’est sans compter sur la terrasse qui cache une vue de Buenos Aires qui vous laissera sans voix !

15 heures : Puerto Madero, l’ancien port de la ville 

Après avoir savouré un bon déjeuner, c’est reparti direction Puerto Madero ! N’oubliez pas de regarder autour de vous pour apercevoir la Réserve Écologique. La découverte de ce quartier est l’occasion idéale de vous détendre en vous promenant le long des quais ! Lors de votre balade, vous apercevrez le Puente de la Mujer ainsi que le Museo Fragata Sarmiento.

La Boca – Clément Burre

17 heures : Recoleta, le quartier historique chic

Rendez vous au quartier distingué de Recoleta ! Vous avez déja passé une grande journée alors que diriez vous de vous détendre un moment ? Nous vous proposons de prendre un café à La Biela, un des bars les plus anciens de la ville (situé juste en face du cimetière de la Recoleta), que fréquentait notamment le fameux pilote Fangio ! Ensuite, entrez dans le célèbre Cimetière de la Recoleta ainsi qu’au Centre Culturel Recoleta ! Sur votre chemin, vous croiserez la Basilica Nuestra Señora de Pilar.

19 heures : Palermo, le quartier branché

La journée se termine à Palermo où vous pourrez prendre l’apéro ou dîner. Découvrez l’ambiance décontractée de ce quartier ! Au menu : un large choix s’offre à vous ! Entre parilla ou petits plats gourmets… tout est possible ! Si vous êtes encore motivé vous pouvez terminer la soirée en prenant un verre dans les nombreux bars que compte le quartier !

Après avoir passé une journée incroyable à Buenos Aires, il est certain que vous aurez envie de revenir pour découvrir les nombreux endroits que vous n’aurez pas encore vu ! Assister à un spectacle de tango, découvrir les plus belles vues de Buenos Aires ou encore visiter le Teatro Colon… Buenos Aires a encore beaucoup de choses à vous offrir !

Pour vous déplacer dans la ville, vous pouvez opter pour le métro, les colectivos, le taxi ou pour la journée, opter pour le ticket de bus touristique (système hop on hop off)

 

VOUS SOUHAITEZ DÉCOUVRIR LA VILLE DE BUENOS AIRES ? N’HÉSITEZ PAS À VOUS RENDRE SUR LE SITE D’ÉQUINOXE POUR EN SAVOIR PLUS.


Vous avez aimé cet article ? A lire sur le même sujet

L’Open de tennis d’Argentine arrive en février

30C’est une évidence, l’Argentine est définitivement un pays sportif. Si, incontestablement, le football est le sport numéro 1, il y a toutefois un grand nombre d’autres sports auxquels les argentins sont attirés comme la formule 1, le basket, le polo, le volley-ball, le rugby ou encore le tennis. Et c’est de ce dernier sport dont nous allons vous parler. Il est d’ailleurs d’autant plus temps d’en parler que dans quelques jours va se tenir le tournoi annuel de l’Open d’Argentine regroupant quelques grands joueurs de tennis internationaux. Donc, réservez dès à présent votre semaine du 10 au 18 février si vous souhaitez voir de belles affiches de tennis.

Open argentina – Tenis Zone

L’Argentine dans l’histoire du tennis ? 

Il est évident que l’Argentine n’est pas la nation principale du tennis mais vous serez vraiment surpris d’apprendre que l’Argentine a beaucoup pesé dans l’histoire du tennis et continue encore de nos jours à avoir une certaine renommée. En effet historiquement, plusieurs joueurs célèbres se sont illustrés au plus grand niveau. Le plus célèbre d’entre eux est sans aucun doute Guillermo Vilas qui dispose même d’une statue à son effigie au Paseo de la Gloria (Puerto Madero).

Au cours de sa carrière, il remporta pas moins de 62 titres (en simple et en double), ce qui en fait le joueur le plus titré d’Amérique du Sud de l’histoire et le neuvième au monde. Parmi ces titres, il gagna 4 tournois du grand chelem. Il s’agit également d’un homme possédant un grand nombre de records internationaux.

Il détient par exemple le record du plus grand nombre de victoires d’un même tournoi ATP 250 (8 fois celui de Buenos Aires), celui qui a compté le plus de victoires en une année (134 victoires) ou encore celui qui a compté le plus grand nombre de victoires d’affilé sur terres battues (47). Ces records ont été réalisés au cours de cette incroyable année 1977. Cette année-là, il remporte 2 tournois du grand chelem (Roland Garros et l’US Open). En bref, probablement un des sportifs les plus emblématiques de l’histoire du sport argentin.

Mais aussi…

Dans les autres figures argentines de tennis on peut citer également Ricardo Davin qui est le plus jeune joueur de l’histoire a avoir remporté un tournoi d’un circuit ATP. Ce fut celui de Buenos Aires en 1985. Il avait seulement 15 ans et un mois. Depuis, ce joueur est devenu le coach de deux icônes du tennis argentin. Le premier, Gastón Gaudio qui a remporté Roland Garros en 2004 contre son compatriote argentin Guillermo Corias (une autre icône du tennis mondial entre 2003 et 2006) et le deuxième Juan Martin del Potro vainqueur de l’US Open en 2009 après avoir sorti Federer et Nadal (seul Djokovic a déjà réalisé cet exploit) et de la coupe Davis en 2016. A ce jour, seuls Del Potro, Gaudio et Vilas ont remporté un tournoi du grand chelem en Argentine.

En tennis féminin, Gabriela Sabatini est incontestablement la plus connue après avoir remporté 3 tournois du grand chelem dans les années 1990. De même, Paolo Suarez fait figure également d’icône du tennis argentin après avoir remporté pas moins de 48 titres en doubles. Elle est considérée d’ailleurs comme une des meilleurs joueuses de l’histoire du tennis féminin en double.

Juan Martin Del Potro – Wikimédia Commons

L’Argentina Open (ou l’Open de tennis d’Argentine) !

Crée en 1968 à Buenos Aires et ayant lieu chaque année depuis 2001, il s’agit d’un tournoi important de tennis. Pour vous donner un ordre d’idée sur la hiérarchie des tournois au tennis, on a tout d’abord les 4 tournois du grand chelem (US Open, Open d’Australie, Wimbledon et Roland Garros) qui sont considérés comme les plus prestigieux au monde. Ensuite vient le Master de Londres qui regroupe les 8 meilleurs joueurs au monde. Juste après on trouve 9 Masters 1000, 13 ATP 500 et ensuite 40 ATP 250. Le tournoi de Buenos Aires est dans cette dernière catégorie. On retrouve également une dernière catégorie pour les professionnels appelés Futures. Il s’agit de la catégorie professionnelle la moins prestigieuse.

Cette année ce tournoi qui fait donc partie de la catégorie ATP 250 aura lieu du 10 au 18 février. On retrouvera quelques importantes figures du tennis international. Le plus célèbre est l’autrichien Dominic Thiem (vainqueur de l’édition 2016), numéro 5 mondial et tête de série pour ce tournoi. Nous avons aussi un autre tennisman qui participera à ce tournoi parmi les 10 premiers mondiaux. Il s’agit du croate Mario Cilic. A cela s’ajoute également les espagnols Busta et Ramos, l’argentin Schwartzman (numéro 26 mondial) et un seul et unique français, Gaël Monfils (numéro 46 mondial).

Le terrain est de la terre battue et le vainqueur de la dernière édition fut l’Ukrainien Alexandr Dolgopolov. Si les prétendants à ce titre sont connus, le calendrier des matchs, lui n’est pas encore dévoilé mais nous vous invitions à cliquer ici pour en savoir plus. Ainsi, serez-vous présent à ce tournoi ayant lieu à Palermo pour soutenir vos joueurs préférés ? Moi oui !


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Les meilleurs parcs de Buenos Aires !

Je ne vous apprends rien mais il fait évidement très chaud et il est agréable de respirer parfois dans les parcs à l’ombre pendant cette période de l’année plutôt que suffoquer tout seul chez soi. Même si les automobiles sont nombreuses dans le centre ville il n’en reste pas moins qu’il existe de très nombreux lieux pour être au calme et profiter des chaudes températures de l’été ! Si Palermo est le quartier qui regorge le plus de parcs, d’autres peuvent également se vanter d’avoir de nombreux espaces verts.

Bosque de Palermo – Candice Barkatz 

A Palermo 

  • Bosque de Palermo : On commence très fort car il s’agit très probablement du plus beau parc de Buenos Aires. Animé, bien entretenu, grand et entièrement gratuit il possède tous les atouts pour attirer un maximum de monde les jours de beau temps ! S’étendant sur 25 hectares il est même envisageable de faire divers types d’activités ! Vous pourrez faire du vélo ou encore du pédalo sur le lac ! Le clou du spectacle est sans aucun doute El Rosedal ! Une roseraie où sont exposées plus de 1000 espèces de roses différentes !
  • Le Jardin Botanique Charles Thays : On pourra le qualifier comme étant 3 jardins dans un seul et même parc. En effet ce dernier, crée par le Français Charles Thays, est divisé en trois types de jardins avec un jardin style oriental, un autre style romain et bien sûr un dernier style français. Au niveau des plantes c’est la même chose on retrouve une très grande variété internationale. Elle sont mêmes regroupées dans le parc selon leur origine. Vous avez par exemple des arbres et des plantes d’Asie (sophora japonica), d’Océanie (acacias), d’Europe (chênes), d’Afrique (des fougères), et des Etats-Unis (séquoia).
  • Le Jardin japonais : Cet endroit recrée le traditionnel jardin Japonais. Ce lieu représente aujourd´hui un espace d´échange et de promotion de la culture Japonaise à Buenos Aires. Si vous voulez tester la « Zen Attitude », c’est l’endroit qu´il vous faut ! Allez méditer au bord du lac, baladez-vous dans le « jardin zen » et enfin terminez par un thé à la Japonaise. A noter que l’accès au Jardin japonais est payant sauf si vous êtes argentin. De plus vous trouverez également à l’intérieur de ce parc un restaurant japonais.

Jardin japonais de Buenos Aires – Candice Barkatz

Ailleurs dans Buenos Aires 

  • Réserve écologique Costanera Sur à Puerto Madero 

    Même si ce n’est pas à proprement parler un Parc mais une Réserve écologique, cela n’en reste pas moins un très agréable lieu où se promener ! Et il y a de quoi faire dans cette Réserve écologique ! En effet il ferait plus de 360 hectares ! Autrement dit vous découvrirez toujours un nouveau lieu très sympathique où se reposer dans ce véritable labyrinthe à quelques centaines de mètres du quartier d’affaire de Buenos Aires ! Attention aux horaires, il ferme généralement très tôt.

  • Parque Lezama à San Telmo 

    On vous l’accorde ce n’est pas le meilleur des parcs où se promener étant donné sa localisation géographique et sa petite taille. Néanmoins il fait partie des parcs historiques de la ville puisque ce serait à l’endroit actuel de ce parc qu’aurait été posée la première pierre de la ville en 1536 ! Aujourd’hui, il est situé à la frontière entre les quartiers de San Telmo et la Boca, se distingue par son calme, ses cafés qui encerclent la place et ses musées comme le célèbre Musée Historique National.

  • Parque Barrancas de Belgrano

    Belgrano Belgrano c’est un des quartiers chic de la capitale. Un des parcs qui rend à ce quartier de Belgrano un charme particulier c’est le petit parc de Barrancas. Un vrai poumon vert dans la ville, ce joli parc compte en effet près de 67 espèces végétales différentes. Baladez-vous sur ses jolies sentiers, à l´ombre d´un arbre, prenez le temps de vous siroter un jus, et si vous voulez y passer la journée, ramenez votre pique-nique (des tables pour manger y sont prévues). Arrêtez vous aussi quelques minutes pour apprécier le Tango que l´on danse ici tous les dimanches. Pour les sportifs en tout genre et surtout adeptes du sport en plein air, c´est l’endroit idéal !

  • Parque Carlos Thays à Recoleta

    Nous finissons ce top avec un parc peu connu de Buenos Aires étant donné sa petite taille mais ô combien agréable. A Recoleta on trouve un grand nombre de places et d’espaces verts aux abords du cimetière. Mais là où vous trouverez le plus de calme et de place ce sera bien au parc Carlos Thays. Attention il ne faut pas confondre ce parc avec le Jardin Botanique Charles Thays qui se trouve lui à Palermo.

Maintenant vous avez un très grand choix de parcs si vous souhaitez vous retrouver au calme pendant le week-end à Buenos Aires !

VOUS SOUHAITEZ DÉCOUVRIR BUENOS AIRES ET TOUS SES PARCS ? N’HÉSITEZ PAS A CONTACTER l’AGENCE EQUINOXE EN CLIQUANT ICI

 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Le Parc Lezama – Un parc pas comme les autres

Si les parcs de Palermo et la Réserve Ecologique de Puerto Madero sont généralement les lieux privilégiés pour passer du bon temps un dimanche matin, il n’en est pas moins que d’autres nombreux lieux très sympathiques sont présents à Buenos Aires. C’est le cas du Parc Lezama ! Vous serez vraiment étonné du calme et de la beauté qu’offre ce parc situé à la frontière entre le quartier de San Telmo et de la Boca.

Parc Lezama – Commons Wikipédia

Un peu d’histoire sur ce parc

Si ce n’est pas complètement prouvé, beaucoup d’historiens s’accordent cependant à dire que ce serait à l’endroit de cet actuel parc que Pedro de Mendoza (connu pour être le fondateur de Buenos Aires) aurait posé la première pierre de la ville le 3 Février 1536, soit il y a presque 500 ans ! Le parc fut ensuite dédié pendant très longtemps au commerce d’esclaves.

C’est en 1857 que Gregorio Lezama (connu pour être un très riche commercial de l’époque et propriétaire d’un très grand nombre d’estancias) décide de racheter ce parc. Il décide de le rénover avec l’aide du français Charles Thays. Ce dernier a passé une très importante partie de sa vie à créer des parcs et des jardins à Buenos Aires. D’ailleurs il y a encore beaucoup d’espaces verts qui ont gardé son nom (à Palermo et Recoleta par exemple). En 1858 le parc servira aussi d’hôpital pendant l’épidémie de choléra.

Lezama meurt en 1894 à l’âge de 87 ans, sa femme décide de vendre (pratiquement gratuitement) le parc à la ville de Buenos Aires. Cependant au moment de la vente elle souhaitait que le parc garde le nom de son mari défunt. Chose promise chose due, le parc garde toujours son nom encore de nos jours !

Que faire dans ce parc ?

Outre le fait que vous pouvez vous balader ou vous reposer sur les nombreux bancs ou sur la pelouse (comme dans tout parc), il y a de nombreuses autres activités à faire dans ce parc. Voilà ce que nous vous proposons de faire :

  • Perdez-vous dans les petits sentiers, des escaliers et des belvédères dont certains offrent une vue sur le Rio. Vous apprécierez d’autant plus le paysage par le fait que le parc se situe sur une zone en relief. En effet, il est situé sur la « barranca » (ravin) qui marquait l’ancienne rive du Río de la Plata.
  • Prendre des photos au côté des statues et des bâtiments anciens. On retrouve par exemple dans ce parc une statue de Pedro de Mendoza ou encore un petit temple d’inspiration Greco-Romaine.
  • Visiter le Musée Historique National (Defensa 1600), ancienne demeure de Lezama, qui se visite de 11h à 18h du mercredi au dimanche qui présente des témoignages sur la révolution de Mai et les guerres d’indépendance.
  • Profiter de cette présence pour vous rendre dans le quartier de la Boca. En effet vous serez seulement à une dizaine de minutes du stade de la Bombonera. Et à environ 15-20 minutes à pied de la rue touristique de El Caminito. Attention cependant, nous vous conseillons de vous rendre à El Caminito en taxi pour des raisons de sécurité.
  • Boire un café dans un des deux cafés historiques de la ville  “Le Bar Britanico” ou “El Hipopotamo” qui donnent sur le parc Lezama.

Quartier de la Boca – Clément Burre

Voilà donc maintenant vous serez où aller pour votre prochain Dimanche. Par ailleurs n’hésitez pas à consulter l’Agenda Culturel pour avoir d’autres idées d’activités.

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ POUR DÉCOUVRIR LES QUARTIERS DE LA BOCA ET SAN TELMO AVEC EQUINOXE ? CLIQUEZ ICI ET CONTACTEZ NOUS PAR MAIL.

Les quartiers de Buenos Aires : Zoom sur Belgrano

On le sait Buenos Aires connait un nombre très important de quartiers (pas moins de 48) et vous êtes un peu perdu pour vous situer et savoir quels quartiers sont à découvrir ? Argentine-Info est là pour vous aider ! Aujourd’hui nous avons décidé de nous concentrer sur le quartier chic de Belgrano au nord de la ville. Bien qu’excentré du centre-ville, Belgrano est un quartier de plus en plus prisé et l’un des plus vivant de Buenos Aires !

Les tours du quartier Belgrano – Wikimedia Commons

Un quartier historique

L’histoire qu’a connue le quartier Belgrano a été riche en rebondissements depuis sa création. En effet, Belgrano a été tout d’abord fondé en 1855 en tant que village. Ceci étant, la croissance démographique enregistrée par la ville a été si grande qu’elle a été considérée rapidement comme une ville. En 1880, Belgrano devint même la capitale fédérale lorsque les autorités de la Province de Buenos Aires décidèrent de chasser les autorités nationales de Buenos Aires.

Ceci étant Belgrano ne resta capitale que jusqu’en 1887 pour ensuite devenir officiellement un quartier de Buenos Aires. La ville tient son nom du général Manuel Belgrano (1770-1820) qui fut un personnage clef de l’indépendance de l’Argentine. C’est aussi lui qui aurait imaginé et crée le drapeau argentin.

Ainsi, encore de nos jours, Belgrano a gardé beaucoup d’empreintes de son riche passé et fait partie des incontournables quartiers de la ville.

Que faire à Belgrano ?

  • Se promener dans le centre de Belgrano dans l’avenue commerçante Cabildo et rejoindre la Plaza Belgrano, centre de l’ancien village où vous trouverez un marché artisanal le week-end. En étant sur la place, venez découvrir l’Eglise de la Inmaculada Concepción, un imposant bâtiment de style Renaissance. Un peu plus à l’Ouest n’hésitez pas à découvrir le calme du parc public Barrancas de Belgrano.
  • Découvrir les nombreux musées qui composent le quartier. Vous trouverez par exemple le Museo de Arte Español Enrique Larreta, un musée qui abrite une superbe collection d’art espagnol avec du mobilier, des peintures et des arts décoratifs espagnols. Vous trouverez aussi de nombreuses belles sculptures et un jardin andalou.
    Enfin vous pourrez admirer également le Museo Casa de Yrurtia, qui met en avant les œuvres du sculpteur argentin Yrurtia dans son ancienne maison. De même il est possible aussi de visiter le Museo Histórico Sarmiento qui retrace l’histoire argentine du XIXème siècle, et surtout la Generacion del 80, en prenant comme fil conducteur la vie de l’ancien président argentin Domingo F. Sarmiento.
  • Assister à un match de foot au Monumental. Plus grand stade de football d’Argentine, il accueille les matchs de River Plate et de la sélection argentine. Vous pouvez aussi découvrir non loin du stade le musée River Plate qui retrace l’histoire de ce club mythique d’Argentine qui a remporté 36 fois le championnat. Ce qui en fait l’équipe la plus titrée d’Argentine.
  • Visiter le quartier chinois. Bien que petit, Belgrano comprend une partie de son centre réservée pour le quartier chinois. Pour plus de renseignements sur ce quartier cliquez ici.

Quartier chinois de Belgrano – Wikipédia

Où manger ?

  • El Pobre Luis (Arribenos 2393)

Restaurant typiquement argentin, les clients y sont toujours bien reçus. Le lieu est très chaleureux et principalement réputé pour ses parillas.

  • Oui Oui (Juan Pablo Sáenz Valiente 1002-1100)

Un petit coin de France en plein cœur de Buenos Aires ! Pour un prix très raisonnable, vous pouvez vous offrir de délicieuses tartes.  En bref, ce petit endroit très accueillant vaut vraiment le détour, et vous rappellera au bon souvenir du pays.

  • Fujisan (Mendoza 1650)

Situé dans le quartier chinois, ce restaurant atypique propose une cuisine qui mélange les gastronomies japonaises et péruviennes. Un vrai délice !

  • Los Mansajes (Arribeños 2186)

Restaurant chinois en plein cœur du quartier chinois de Belgrano, vous ne serez vraiment pas déçu par la qualité de la nourriture servie et par les quantités. Convient aussi pour les végétariens.

  • Croque Madame (Vuelta de Obligado 2155)

Rendez-vous au Croque Madame pour y goûter ses ensaladas, ses plats de fromage, du risotto ou encore ses nombreux desserts à base de chocolat.  Vous l’aurez compris, la cuisine française est au rendez-vous dans ce restaurant ! Bon appétit !

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ POUR DÉCOUVRIR BUENOS AIRES ET SES QUARTIERS AVEC EQUINOXE ? CLIQUEZ ICI.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Le Riachuelo – Le fleuve de la honte

Bien que les sujets environnementaux ne cessent de préoccuper le gouvernement argentin, il reste toutefois encore beaucoup de travail à faire pour être considéré comme un bon élève en matière d’écologie. Et l’un des sujets encore très délicat est le cas du fleuve Riachuelo. En effet ce fleuve est considéré comme un des fleuves les plus pollués au monde et reste le déclencheur d’importantes maladies. La question du fleuve Riachuelo qui a refait surface il y a peu, suite à une étude qui a prouvé que 80% de la pollution du fleuve provenait des égouts de la ville.

Une partie du fleuve Ríachuelo à Villa 21/24 – Wikimédia Commons

Pourquoi  est-ce un fleuve pollué ?

Il ne vous aura pas échappé que la pollution est un problème de taille pour le gouvernement porteño. Le Matanza-Riachuelo est un fleuve long de 64 kms qui passe par les quartiers sud de la capitale ainsi que par les villes de Ezeiza, Avellaneda, Cañuelas ou encore San Vicente. Il se jette ensuite dans le Rio de la Plata. Une des raisons de sa forte pollution est en partie due au fait qu’il longe la Villa 21/24. Le quartier le plus misérable de la banlieue de la capitale… Cela peut expliquer le fait que l’on retrouve aujourd’hui dans le fleuve des dizaines de voitures volées ou désassemblées. Après avoir retiré 64 épaves de bateaux, le gouvernement s’est attaqué aux carcasses de voitures et a récemment annoncé en avoir retirées plus de 50. 

Car le fleuve est toujours un marqueur de la pauvreté de masse qui touche cette partie de la ville. En plus des carcasses de voitures et des navires en décomposition, il n’est pas rare de retrouver des cadavres au milieu des eaux.  Beaucoup de mercure, plomb ou encore zinc à un taux 50 fois supérieur à la normal. Ceci est explicable par une très forte présence industrielle. En effet on dénombre pas moins de 15 000 industries aux abords du fleuve dont 1500 qui sont directement responsables de la pollution du fleuve.

 

Le fleuve Ríachuelo dans le quartier de la Boca – Commons Wikipédia

Les mesures mises en oeuvre par l’Etat

Un important effort de dépollution des eaux et des rives a été entrepris depuis plusieurs années par la municipalité, et le Riachuelo commence doucement à retrouver une forme acceptable, du moins sur certains segments. Il faut reconnaître que depuis 2012 l’Etat a retiré une importante quantité de voitures, métaux et objets nocifs du fleuve. Ainsi l’air y est enfin devenu plus respirable. Mais la route est encore longue…

L’autre problème à régler pour l’Etat c’est de régler la pauvreté permanente des quartiers bordants le fleuve. En effet des familles ont bâti des habitations sommaires en bois en prenant comme fondation les tas de déchets qui se sont formés au bord du fleuve. En nettoyant le Río Riachuelo de ces ordures, l’Etat a détruit de nombreuses habitations. Mais il s’était engagé à reloger ces personnes. Pour  le moment, seul 412 des 1836 (!) familles vivant sur ces ordures ont été relogées.

Si l’on peut saluer cette initiative publique qui vise à redorer l’image de ce fleuve et à le rendre plus fréquentable, reste la question de l’entretien après le nettoyage : il faudra éviter un nouveau cycle de pollution, et cela passera sans surprise par le combat contre la pauvreté et l’insalubrité de Villa 21-24, qui reste encore aujourd’hui une zone de quasi non-droit.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Notre top 5 des restaurants bons, beaux et bons marchés de Buenos Aires

Quand nous ne connaissons pas une ville, il est souvent difficile de trouver les restaurants bons marchés qui allient plats raffinés et cadres traditionnels. Pour que vous passiez un séjour riche en saveur, Equinoxe a mis les pieds dans le plat. En effet nous avons retenu 5 restaurants de Buenos Aires qui ont les qualités requises pour répondre à vos envies. Cette article va vous mettre l’eau à la bouche, croyez-moi.

Un barbecue (asado) à Buenos Aires – Pixabay

La Cumaná

Ici, la spécialité est la cuisine du Nord, et c’est tellement bon! Les tourtes à la citrouille et au maïs, accompagnées de fromage de chèvre, de noix et de miel de cassonade, y sont succulantes. C’est pareil pour les « tamales », plats d’origine amérindienne. Ils offrent aussi des pizzas, des sandwichs, des empanadas (salés ou sucrés). Tout se fait au four d’argile et à des prix que vous ne trouverez nulle part ailleurs. La salle est un peu bruyante mais vraiment accueillante. Attention, victime de son succès, l’attente peut être assez longue pour être servi. 

Prix: A partir de 110-190 ARS
Adresse: Rodríguez Peña 1149, Recoleta 

El Trapiche

Il s’agit là d’un très grand classique du quartier Palermo Viejo. Aussi bien pour les touristes que pour les locaux, ce restaurant continue d’être un exemple du genre pour son très bon rapport qualité prix. L’adresse se distingue par ses viandes grillées (parts généreuses) et sa carte de vin variée et de grande qualité. Attention toutefois, le restaurant étant situé en plein centre du quartier Palermo, il faut parfois être patient pour avoir une table disponible et le service peut être relativement long mais croyez moi, cela vaut le coup d’attendre.

Prix : A partir de 150 ARS – 200 ARS
Adresse : Paraguay 5099, Palermo

Un restaurant dans le quartier Belgrano – Candice Berkatz

La Cholita 

Cet endroit est réputé pour être l’un des meilleures parrillas de Buenos Aires. C’est un endroit convivial, avec souvent beaucoup de monde (réservez pour être sereins, ou venez tôt pour avoir une place). On y mange sur des planches à découper en bois. Le service est rapide, l’ambiance sympathique et les brochettes/grillades … ultra ricas! Pour nous, c’est la cuisine locale par excellence.

Prix : A partir de 200-250 ARS
Adresse : Mendoza 5486, Villa Urquiza 

Dadá

Si vous souhaitez bien manger tout en profitant d’une ambiance folklorique et conviviale, je vous invite vraiment à vous rendre dans ce petit restaurant situé à la limite entre le quartier Centro et Retiro. Une sélection de plats inventifs, bons et bien présentés. Très bonne adresse pour savourer les copieux desserts disponibles. Sachez toutefois que ce bistrot est relativement bruyant en raison également de musiques rocks régulièrement diffusées en fond sonore. Le bistrot se distingue par une importante variété de choix pour les boissons alcoolisées (variété importante de cocktails à base de Vodka). Les prix sont raisonnables donc n’ayez crainte, l’addition n’en sera pas salé.

Prix : A partir de 120-180 ARS
Adresse: San Martin 941, Centro

Almacen & Co

Cuisine Argentine mais aussi internationale avec ses quelques tapas et plats de la dieta mediterranea.
Almacen & Co. est un joli restaurant sur une petite rue de Las Cañitas. Aussi bien pour bien manger un repas léger ou un café, cet endroit est parfait pour se détendre, prendre un thé sur la terrasse extérieure. De plus, un bar a vin, une cave a cigares et une épicerie fine avec une spécialité de chocolaterie artisanale sont à votre disposition pour passer un après midi calme et gourmand. Les prix sont très raisonnables, compte tenu du quartier et du service authentique et chaleureux.

Prix : A partir de 110-170 ARS
Adresse : Andrés Arguibel 2816, Palermo

Le quartier de Puerto Madero avec ses restaurants sur la rive- Wikimédia Commons

Nos Conseils sur les restaurants

  • Attention, de manière générale pour les restaurants à Buenos Aires, il faut prendre en compte qu’ils sont souvent très chargés donc pensez à réserver ou bien d’arriver tôt. Si vous conservez vos habitudes françaises en mangeant vers 12h30 le midi et 19h30 le soir vous n’aurez pas de problème par rapport à cela. Par contre si vous mangez plus tard vous risquez d’avoir un temps d’attente plus long.
  • Il est par ailleurs fréquent que les menus du midi soient moins chers que les menus du soir. Il en va de même pour la fréquentation, les restaurants sont bien plus chargés le soir que le midi.
  • Concernant le service, le plus souvent il n’est pas inclus. Il est donc conseillé de laisser un pourboire même si celui-ci n’est pas obligatoire. Pour savoir combien il faut laisser, il est conseillé de laisser entre 5 et 10% de l’addition totale. On peut également choisir de laisser 20 ARS par plat pour le pourboire.
  • Concernant les prix indiqués , les prix correspondent approximativement aux prix moyens des menus (boissons non incluses généralement). Attention cela n’est pas au pesos près fidèle à la réalité et les prix sont susceptibles de varier d’où une fourchette de prix relativement large parfois.

 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Le musée de la mémoire Haroldo Conti

Aujourd’hui un musée en la mémoire des crimes commis pendant la dictature, le musée de la mémoire Haroldo Conti permet de rendre hommage 35 ans plus tard aux 5000 “opposants” disparus lors de la répression sous la dictature de Videla. Se trouvant dans les anciens locaux de l’école de la Marine Argentine (ESMA), ce musée témoigne d’une page sombre de l’histoire de l’Argentine.

 

ESMA – Source : Wikipedia

Un devoir de mémoire

Devenu depuis 2004 un musée en la mémoire des victimes de la dictature, Nestor Kirchner (le mari de l’ancienne présidente Cristina Kirchner) considérait qu’il était nécessaire que son pays reconnaisse et assume son passé. Ce devoir de mémoire réalisé par Nestor Kirchner n’est pas anecdotique et démontre un vrai pas en avant du pays. Puisque, quand on connait les problèmes liés aux passés de l’Argentine avec par exemple “las abuelas de la plaza de Mayo“, cela représente beaucoup pour le pays. Et que dire des faits qui se sont passés dans cette ancienne école de la Marine Argentine (ESMA)? Pour donner des chiffres, sur les 18 000 disparus pendant la dictature, on compte pas moins de 5000 personnes  disparues dans cette école.

Il faut savoir que cette école servait surtout pour torturer les opposants. Et pour faire parler les prisonniers, les méthodes de tortures ne manquaient pas. La plus connue d’entre elles était de menacer les enfants des prisonniers. Pour les femmes enceintes, on leurs enlevait leurs enfants. Ces enfants appelés “desaparecidos” (disparus) qui encore aujourd’hui ne connaissent pas l’identité de leurs parents. Ceci étant, encore de nos jours, certaines familles réussissent à retrouver leurs enfants même après 36 années passées (comme vous pouvez le lire en cliquant sur cette article).

Ainsi, pour rendre symbolique le lieu, il a été décidé de donner au lieu le nom de l’écrivain Haroldo Conti mort au début de la dictature en 1976 dans ce lieu même.

Le musée aujourd’hui

Ce musée retrace, par l’intermédiaire de documents d’archives et de photos, cette page historique de l’Argentine. De nombreux expositions temporaires et séminaires toujours en lien avec ce devoir de mémoire de l’Argentine sont proposés. Par exemple vous pourrez assister en ce moment à l’exposition “Seminario Internacional políticas de la Memoria” qui met en avant des peintures, documents d’archives ou encore audio qui témoignent des actions orchestrées par le gouvernement argentin sous la dictature.

Il était par exemple relativement fréquent que les officiers argentins fassent parler les prisonniers à coup de décharges électriques. C’était plus communément appelé la Picana eléctrica. Des décharges électriques étaient envoyées directement sur les parties les plus sensibles du corps humain. Heureusement ces agissements n’auraient duré pas plus de 5 ans et se seraient stoppés en 1983.

De plus, le musée a également une bibliothèque qui a pour but d’offrir de nombreux ouvrages sur le passé de l’Argentine. Cette bibliothèque ravira les plus férus d’histoire.

 

Borges (célèbre écrivain argentin) serrant la main de Videla – Source : Wikipedia

De très nombreux parcours pour les écoles sont également prévus à l’intérieur du musée. Par exemple vous pourrez vous rendre dans la partie réservée à Harold Conti. Vous aurez l’occasion de lire ses textes, ses cartes écrites à ses amis ainsi que des documents historiques et des projections audiovisuelles sur sa vie, 41 ans après sa mort.

Si vous voulez en connaître plus sur les pages sombres de l’Argentine, n’hésitez pas à vous rendre dans ce musée historique. Emotions garanties.

Ouvert au public du mardi au vendredi de 12h à 21h et le samedi de 11h à 21h. Entrée gratuite.

 


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Le planétarium de Buenos Aires, des étoiles plein les yeux

Inauguré il y a un peu plus de 50 ans (le 20 Décembre 1966), le planétarium de Buenos Aires continue encore d’émerveiller les petits comme les grands par ses spectacles, son musée ou encore son cadre unique au beau milieu du bois de Palermo. De nos jours il accueille plus de 500 000 personnes par ans. Et cette année, le planétarium a décidé d’entreprendre de très nombreux travaux pour le plus grand plaisir des futurs visiteurs.

 

Planétarium de Palermo – Wikimédia Commons

Un lieu qui nous emmène dans un autre monde

Après avoir passé une journée ou une semaine éprouvante, rien de mieux que de se rendre au planétarium pour voyager dans le ciel et sur autre planète depuis Buenos Aires. En effet, les nombreuses activités diverses et variées que proposent le planétarium, vous satisferont forcément. Au programme, spectacles comme “El Cielo para todos” qui vous plongera dans un voyage d’une demie heure dans la Voie Lactée. Mais aussi des conférences extraordinaires, des cours d’astronomie (surtout le mercredi), des expositions interactives….

Mais les nouveaux travaux entrepris en ce moment vous feront découvrir encore plus sur l’astronomie et les secrets de l’univers. Même si tout n’a pas encore été dévoilé sur les nouveautés au programme, on peut vous dire qu’il y aura encore plus d’expositions interactives et ludiques.  à l’image du Palais de le Découverte de Paris. Incontestablement c’est cela qui plaisait le plus au public car les visiteurs aiment découvrir des choses tout en s’amusant.

Et ce n’est pas tout! Il y aura de nombreux autres écrans interactifs, plus de réalité augmentée, des innovations en rapport à la robotique, des nouveaux équipements de projection et surtout le planétarium a prévu de multiplier par 4 la qualité de l’écran principal de l’intérieur du dôme. 95 millions de pesos auraient été investis pour ces travaux. Soit pratiquement 5 millions d’euros de dépenses.

Le dôme du planétarium – InteriorPantalla

Un lieu idéal pour des événements culturels

Tout au long de l’année, le planétarium de Buenos Aires accueille de très nombreux spectacles en lien avec l’astronomie. Certaines expositions temporaires ont lieu également au planétarium. De plus, lorsque le ciel est suffisamment dégagé, vous pouvez vous rendre au planétarium pour admirer les étoiles à l’aide d’un télescope.

De plus, régulièrement le planétarium organisent des spectacles ou concerts et reversent les bénéfices à des associations comme Ela ou Buenos Aires Solidaria. L’année dernière un important hommage avait eu lieu pour Gustavo Cerati, chanteur de rock argentin. On se souvient aussi par exemple qu’en 2013 à la suite des inondations dans Buenos et surtout à La Plata, le planétarium avait organisé un concert et avait reversé les fonds aux victimes des inondations et coupures d’électricité.

Les soires de pleine lune vous aurez toujours la chance d’assister à des spectacles de musiques. Par exemple début Septembre, vous pouviez assister à un spectacle de tambours qui a ravi les visiteurs.

Il n’y a pas de dates officielles de la réouverture des salles en rénovation mais cela devrait être incessamment sous peu. L’Equipe d’Equinoxe ne vous manquera pas de vous tenir au courant sur Facebook, Instagram ou Twitter.

N’hésitez pas d’ailleurs à nous suivre sur les réseaux sociaux pour tout connaitre de l’Argentine et de son actualité!


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet