Les quartiers de Buenos Aires : zoom sur le Microcentro et ses alentours !

Nous vous proposons à travers une série d’articles de découvrir Buenos Aires sous un tout autre angle de vue ! Partez à la découverte de la capitale comme vous ne l’avez jamais vue : merveilles cachées, restaurants insolites, cafés typiques, théâtres et lieux atypiques. Ne manquez pas “l’autre Buenos Aires” celle du vrai Porteño bien loin du tourbillon touristique …

Cette fois ci, nous partons à la découverte du quartier du Micro-centro et de ses alentours !

Plaza de Mayo – Source : Candice Barkatz – Equinoxe

Son ambiance et sa transformation

Ce quartier de Buenos Aires est, comme son nom l’indique, le quartier le plus au centre de la ville. Le micro-centro est aussi connu sous le nom de “city porteña” du fait de ces nombreux bureaux. Son emplacement est assez flou car il n’est pas reconnu officiellement comme l’un des 48 quartiers de la ville. Son emplacement se superpose avec le quartier de San Nicolás et une partie du quartier de Monserrat. Ce quartier tend donc à s’étendre de plus en plus ! 4 millions de personnes travaillent dans cette zone, c’est donc le centre financier de la ville et principal siège des entreprises les plus importantes du pays. Une vraie fourmilière en journée, le quartier redevient très calme le soir. Véritable concentration d’hôtels et de restaurants, il est idéalement placé au cœur de la capitale pour les déplacements.

Sa transformation depuis quelques années s’effectue en adaptant le quartier aux piétons afin d’améliorer la commodité ainsi que la sécurité. Le paysage du quartier est ainsi modifié avec notamment plus de rues totalement piétonnes telles que Florida mais également Lavalle.

À voir/ à faire

La plaza de Mayo et la Casa Rosada

Casa Rosada – Source : Candice Barkatz – Equinoxe

C’est le cœur symbolique de la ville. Lieu d’arrivée des colons, c’est à la Plaza de Mayo que fût déclaré l’indépendance de l’Argentine le 25 mai 1810. C’est aussi là qu’a été installé le Cabildo, siège du premier gouvernement national.

La Casa Rosada tient son nom de la couleur rose des murs du bâtiment ! Cela provient du fait qu’en 1868 les Fédéralistes (rouge) et les Unitaristes (bleu pâle) en forte opposition, sont parvenus à un consensus en mélangeant les couleurs des deux partis. Ce joli palais de style italien est le siège du gouvernement. Tous les heures, chaque samedi de 16h à 18h et chaque dimanche de 11h à 18h, vous pouvez assister à la relève de la garde. Si vous avez le temps faites également une halte au musée attenant. Pensez également à prendre votre passeport !

Un musée mérite aussi une visite. Situé à 2 pas de la Casa Rosada, le musée bicentenaire retrace l’histoire politique du pays de 1810 jusqu’à la présidence de Nestor Kirchner. La cathédrale metropolitana mérite aussi le coup  d’oeil : c’est la première cathédrale de Buenos Aires !

Où ?  Casa Rosada, Balcarce 50, Buenos Aires
Quand ? Visites guidées de 10h à 18h . Inscription au préalable : ici

L’obélisque

Obélisco – Source : Candice Barkatz – Equinoxe

L’obélisque fête ses 81 ans ! Cet édifice fut construit en 1936 par l’architecte Alberto Prebisch, un des principaux architectes du modernisme argentin et aussi auteur du Teatro Gran Rex, calle Corrientes. Il est l’emblème de la ville comme le pourraient être La Tour Eiffel à Paris ou encore la Statue de la Liberté à New York. Ne ratez pas votre photo devant les lettres de Buenos Aires sur la plaza de la República avec en fond la belle obélisque !

Où ? Av. 9 de Julio, Buenos Aires

Les Galerías Pacífico

Las Galerías Pacífico – Source : Candice Barkatz – Equinoxe

Ce centre commercial et culturel a été construit à la fin du XIX ème siècle sur le modèle français et accueille les passants sous une splendide coupole ornée de fresques. Ce shopping mall, un des plus réussis d’Argentine, a été déclaré Monument historique national notamment pour son architecture impressionnante ! 5 peintres muralistes ont réalisé cette oeuvre sur la coupole, avec une grande quantité de situations, allégories et messages universels ! C’est donc l’occasion de faire votre shopping dans un lieu étonnant !

Où ? Av. Córdoba 550, Buenos Aires
Quand ? Du lundi au dimanche de 10h à 21h 

Galerie Guemes 

Mirador Guemes – Source : Candice Barkatz –

Afin d’obtenir une jolie vue de la ville de Buenos Aires et ainsi vous faire une idée du Micro-centro : voici un joli mirador ! Montez au 14 ème étage et admirez la vue sur les plus beaux édifices du quartiers !

Où ?  Florida 165, Buenos Aires
Quand ? Du lundi au vendredi de 9h20 à 12h et de 15h à 17h40

Le Teatro Colón

Teatro Colón : Source : Candice Barkatz – Equinoxe

Lors de sa construction, il avait pour but premier de célébrer le centenaire de l’indépendance de l’Argentine. Propriété de la ville de Buenos Aires et Monument Historique National depuis 1989, il s’agit là tout simplement de l’un des plus grands théâtres du monde, reconnu notamment pour son acoustique presque parfaite ! Ce théâtre est aussi une merveille architecturale : un parfait mélange entre les styles Baroque et Renaissance. Le plus : assister à une pièce d’opéra ! Pour connaître la programmation du Théâtre : voir ici !

Où ? Cerrito 628, Buenos Aires
Quand ? Visites guidées tous les jours de 9h à 17h

Et puis ne manquez pas: la visite du Congrès et de son imposante coupole, la Farmacia la Estrella (la plus ancienne de la ville, entre Defensa et Adolfo), la Librería de Avila (Alsina 500), la avenida 9 de Julio (large de 125 mètres !), l’Avenue Corrientes plus connue sous le nom de Broadway argentin, la rue Florida et ses nombreuses boutiques et pleins d’autres merveilles !

Où manger à Micro-centro ?

Café Tortoni

Chocolate con churros – Source : Candice Barkatz – Equinoxe

Le café Tortoni est le plus vieux de la ville, opérant depuis 1858 nommé ainsi par un Français tombé amoureux de l’avenue Tortoni située en Italie en 1858 ! Multi-fonctionnel, voici le café porteño typique qui a su garder son charme de la Belle Epoque ! Une salle de billards, une salle où déguster un bon café serré, une salle où dîner et une autre où de réputés shows de tango ont lieu. Bref, un arrêt obligatoire ! On recommande leur chocolat chaud ou encore une petite douceur telle que la tarte au citron ou les churros : c’est l’endroit parfait pour faire une petite pause !

Où ? Av. de Mayo 825, Buenos Aires
Quand ?
Du Lundi au Samedi de 8h à 3h30 et le dimanche de 8h à 1h

Une des meilleures pizzeria : Pizzeria Güerrín

Ouverte depuis 1932, cette pizzeria possède un seul local et ne possède pas de succursales ! Ainsi vous pourrez apprécier une authentique pizza, une des meilleures de la ville. Choisissez parmi les 70 pizzas de la carte allant des basiques jusqu’aux spécialités de la maison : vous trouverez votre bonheur !

Où ? Av. Corrientes 1368, Buenos Aires
Quand ?
Tous les jours de De 10h à 2h

Un restaurant français : Frenchie

L’idée du chef Jérôme Mathe et de sa femme Xexa Ipanema Luz pour leur restaurant Frenchie est de proposer des déjeuners typiquement français. Des quiches lorraines au clafoutis en passant par un croque monsieur : vous ne serez pas déçus de la fraîcheur et de la qualité des produits !

Où ? San Martín 687 Buenos Aires
Quand ?
Du lundi au vendredi de 9h à 17h 

Un pièce de viande : Parilla Peña

Parilla – Source : Wikipedia

La viande argentine est exceptionnelle ! Venez découvrir cette parilla et choisissez parmi les nombreuses propositions comme par exemple le bife de chorizo, bife de lomo ou encore le fameux ojo de bife.

Où ? Rodríguez Pena 682, Buenos Aires
Quand ?
Du lundi au samedi de 12h à 16h et de 20h à minuit

Manger une glace : Cadore

Envie d’un dessert frais et artisanal ? Venez chez Cadore manger une glace élaborée avec des ingrédients naturels et recettes familiales de la région du nord de l’Italie : Cadore ! Cette enseigne est l’une des meilleures du pays !

Où ? Av. Corrientes 1695, Buenos Aires
Quand ? Tous les jours de 12h30 à 00.30


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet

Les cafés historiques de Buenos Aires
Les quartiers de Buenos Aires : zoom sur San Telmo
Les quartiers de Buenos Aires : zoom sur Puerto Madero


La Saint-Valentin 2017 à Buenos Aires

Les Argentins fêtent aussi le 14 février, el  “Dia de los enamorados“, au cours duquel ils passent un moment à deux, nous sommes donc venus dans cet article vous écrire quelques idées de soirée romantique ou atypique à Buenos Aires. Si vous souhaitez passer une soirée inoubliable, particulière et incroyable avec votre bien-aimée, voici nos propositions ….

Ushuaia

Coeur de Saint-Valentin en M&M’s – Photo : Wikipédia

Soirée romantique

Le Notorious

Vous êtes plutôt ambiance Jazz ? Rendez-vous au Notorious pour profiter de l’hommage à Billie Holiday à 21h30 avec Zeppa Trío et Luciana de Rissio. En effet, ce bar à l’ambiance romantique saura vous faire passer une excellente soirée au rythme du jazz, en dégustant un petit plat ou tout simplement devant un bon verre.
Où ? Avenida Callao 966 – Microcentro
Combien ? $$

Le Verne

Envie de changer d’horizon? Que diriez-vous de vous plonger dans l’univers de Jules Verne pour profiter de la carte de cocktails de création propre du Verne Club ?! Ils seront réalisé devant vos yeux (pour les chanceux qui auront une place au bar) tel un show pour vous éblouir ! Pour les autres, c’est sur les canapés et fauteuils de cuir que se déroulera la soirée dans une ambience tamisée. En effet, ce lieu plutôt branché vous permettra de passer une soirée inoubliable entre amoureux.
Où ? Avenida Medrano 1475 – Palermo
Combien ? $$

Soirée atypique

Le Teatro Ciego

Dîner dans le noir vous l’avez déjà fait ? Jamais ? Alors le Teatro Ciego est fait pour vous ! De l’entrée au dessert, vous mangerez dans le noir total ! Cela sera difficile de vous faire les yeux doux pendant le repas mais vous avez d’autres sens non? Seront à l’honneur le toucher, l’odorat, l’ouïe, le goût (et pour certains leur 6ème sens) pour cette soirée que vous n’êtes pas prêts d’oublier. C’est aussi à l’aveugle que vous vivrez un Show que vous ne pourrez oublier ce si tôt ! Pour conclure, une expérience atypique pour de nouvelles sensations!
Où ? Zelaya 3006 – Abasto
Combien ? $$$

Le Te Mataré Ramirez

Une Saint Valentin atypique qui fait chaud aux papilles, mais pas seulement… Le restaurant Te mataré Ramirez, en plein coeur de Palermo, en plus de vous proposer des mets aphrodisiaques sur une carte d’inspiration méditerranéenne et asiatique qui vous inspirera des folies, propose un show de tango érotique sous les lumières tamisées d’une ambiance caliente. On vous laisse découvrir le menu sur place (mystère oblige), mais nous pouvons vous garantir une nuit des plus “pimentées”!
Où ? Gorriti 5054 – Palermo Soho
Combien ? $$$


Cet article vous a plu ? Consultez également :

El Teatro Ciego : vivez le théâtre autrement !

Le théâtre aveugle, vous connaissez ? Le concept consiste à faire voyager le spectateur en faisant travailler son imagination et tous ses sens, à l’exception de la vue. A travers différents spectacles, l’objectif est de faire découvrir un monde au-delà de ce que l’on peut voir. Sensations garanties ! Venez vite découvrir le Teatro Ciego de Buenos Aires dans le charmant quartier d’Abasto.

Teatro Ciego width=

Teatro Ciego – Crédit photo : Wikipedia

Le théâtre aveugle : qu’est-ce que c’est ?

Le théâtre aveugle est un type de représentation scénique qui se déroule dans un espace totalement plongé dans l’obscurité. A quoi bon me direz-vous ? Tout simplement pour que le spectateur soit amené à écouter ses autres sens afin de percevoir la réalité. Et à ne pas être trompé par ses yeux. Stimuler les autres sens (le toucher, le goût, l’ouie et l’odorat) est la clé pour que le public puisse comprendre la trame de l’histoire. Et pour qu’il puisse s’imaginer les personnages ainsi que la scène qui se déroule devant lui.
Par ailleurs, le théâtre aveugle est vecteur d’intégration sociale. En effet il permet d’offrir les mêmes opportunités aux acteurs voyant et non voyants.

Un peu d’histoire du Teatro Ciego

La technique du théâtre à l’aveugle est né à Córdoba en 1991. En effet Ricardo Sued, inspiré par les techniques de méditation dans l’obscurité pratiquée au Tibet, décida de réaliser une pièce de théâtre en totale obscurité. Depuis, en 2001, Gerardo Bentatti, l’un des acteurs de cette pièce convoqua José Menchaca pour réaliser une nouvelle pièce. Cette pièce sera majoritairement composé d’acteurs aveugles. Un an plus tard, la troupe joue pour la première fois la pièce “L’île déserte” de Roberto Arlt.

Ainsi, poussé par le désir d’encourager la création de nouveaux spectacles, Gerardo Bentatti, accompagné de Martín Bondone, crée le Teatro Ciego le 4 juillet 2008. Dès lors il devient le seul théâtre (et l’est encore aujourd’hui)  où les pièces sont jouées dans l’obscurité la plus totale. Après six années maintenant, le centro s’est diversifié. En effet, il propose désormais des ateliers de danse, de théâtre. Mais la spécificité est que ces cours sont dispensés dans l’obscurité la plus totale.

La programmation

Indoro Pereyra A Ciegas : C’est une oeuvre inspirée des personnages les plus connues du dessinateur et écrivain Roberto Fontanarrosa qui vont prendre vie grâce à votre imagination. Sans pouvoir regarder évidemment, vous devrez utiliser vos sens, stimulés par des effets de sons, des aromes et des sensations de toucher.

Mi amiga la Oscuridad : Nescius y Positivín deux personnages sympathiques nous apprennent que l’Obscurité est une artiste. Cela vous permet tout au long de la pièce d’imaginer les choses les plus folles et de vivres de belles aventures en utilisant seulement vos autres sens.

Pour voir la programmation complète et pour avoir d’autres informations sur le Teatro Ciego, rendez-vous ici 


Cet article vous a plu ? Consultez également :

Le théâtre Colón, un des joyaux de l’architecture argentine

Aujourd’hui, nous vous proposons de partir à la (re) découverte d’un monument argentin exceptionnel : le Théâtre Colón. C’est l’un des endroits incontournables de la capitale de Buenos Aires, au même titre que l’Obélisque, la Casa Rosada ou le Puente de la Mujer. Lors de sa construction, il avait pour but premier de célébrer le centenaire de l’indépendance de l’Argentine. Propriété de la ville de Buenos Aires, et Monument Historique National depuis 1989, il s’agit là tout simplement de l’un des plus grands théâtres du monde, reconnu notamment pour son acoustique frôlant la perfection.

Théâtre Colón - Extérieur

Théâtre Colón – Photo : Wikimédia

Un peu d’histoire

L’histoire du Théâtre Colón remonte au milieu du XIXe siècle, plus exactement en 1857. Ce splendide monument délimité actuellement par les rues Libertador, Tucumán, Viamonte et Cerrito n’a pas toujours été à cet emplacement. A sa création, il se situait sur la Plaza de Mayo où se trouve actuellement la Banque Nationale d’Argentine. Le théâtre a été déplacé car la ville de Buenos Aires avait pour objectif de posséder un opéra d’une envergure mondiale. Ce nouveau projet est confié à l’architecte italien Francesco Tamburini, qui s’inspire du style néobaroque de l’Opéra Garnier de Paris. Malheureusement, celui-ci ne pourra pas terminer ce projet car il décède en 1890. Ce sera son collaborateur italien Vittorio Meano, qui reprendra le projet et ajoutera une touche beaucoup plus italienne à cet édifice.

Avec le temps, le bâtiment a subi quelques dommages en raison du manque d’entretien, ainsi que de l’usure des matériaux. C’est pour cela qu’entre 2007 et 2010, le théâtre entre dans une grande phase de restauration. Ces travaux seront entrepris par le Ministère du développement urbain de la ville de Buenos Aires. Le théatre a finalement rouvert ses portes le 24 mai 2010. Lors de cette cérémonie de rouverture, des animations en trois dimensions ont été projetées avant une représentation de La Bohème.

Une architecture inégalable

Ce théâtre est un parfait mélange entre les styles Baroque et Renaissance.
Une fois que vous aurez franchi le hall d’entrée, vous découvrirez la splendeur de ce théâtre. Son architecture unique vous promettra un voyage en Europe, de l’Italie au le Portugal en passant par la Belgique et la France. Ses magnifiques vitraux de Gaudin illuminent les balcons supérieurs. Sa coupole décorée de sublimes peintures signées Raúl Soldi n’a rien à envier aux vitraux, ainsi que son lustre de presque sept-cents lampes. Vous pourrez, au dessus de la scène, observer les sept notes de l’alphabet musical en stuc, et à sa gauche, deux loges présidentielles munies de téléphones et de salons privés.

Le mystère du Théâtre Colón demeure également dans ses profondeurs, sa face cachée : à chacun des trois niveaux de son sous-sol sont installés des ateliers, bien dissimulés en dessous de l’Avenida 9 de Julio.

À travers les fenêtres du premier sous-sol, on peut entrevoir, depuis la voie opposée, l’avant du Théâtre, l’Obélisque, le ciel et les nuages. Dans le salon, le mouvement est permanent : des tailleurs et des couturières se croisent et se recroisent, coupant, cousant et brodant les costumes portés par les artistes. Vingt mille paires de chaussures, de toutes les époques, y sont également conservées dans des conditions parfaites.

De même pour le deuxième sous-sol, qui accueille des ateliers et des costumes en tous genres, confectionnés afin d’être portés, qui l’ont déjà été, ou qui le seront peut-être de nouveau un jour. Enfin, au troisième sous-sol, la Salle du 9 Juillet, qui est ni plus ni moins qu’une reproduction de la scène, sert pour les répétitions. Les pièces voisines, les salles du chœur et de l’orchestre philharmonique, servent quant à elles d’atelier et de lieu de répétition pour les musiciens.

Après une fermeture forcée pour rénovation entre 2007 et 2010, le théâtre a retrouvé toute sa splendeur, son public, pouvant représenter 3300 personnes lors de ces plus belles soirées, et propose des représentations théâtrales toutes les semaines afin de satisfaire ce dernier !

Théâtre Colón - Intérieur

Théâtre Colón – Photo : Wikimédia

Admirer une pièce d’opéra, assister à une visite guidée…

Ce théatre à l’architecture très particulière accueille une programmation qui n’a rien à envier au théâtre européen. Si vous êtes amateurs de pièces de théatre, d’opéra ou de ballets, n’hésitez surtout pas à vous offrir une soirée inoubliable dans un cadre unique. Pour connaître la programmation, rendez-vous ici.

Des visites guidées sont également proposées tous les jours sauf le 1er mai et les 24, 25 et 31 décembre, de 9h à 17h.
Où ? Cerrito 628 – San Nicolás

Si vous êtes à Buenos Aires, ne perdez pas une minute et foncez au Teatro Colón !


Cet article vous a plu ? Vous aimerez aussi…

Les théâtres de Buenos Aires

Le théâtre et Buenos Aires, c’est une vieille histoire d’amour, les porteños sont de grands amateurs de pièces de théâtre en tout genre, de la tragédie classique aux comédies populaires. Aujourd’hui Argentine-info vous indique les quartiers où aller voir une pièce de théâtre à Buenos Aires, que vous préfériez le théâtre classique ou contemporain !

Théâtre Colón

Théâtre- Crédit photo : Wikimedia

Les théâtres classiques

 Le Teatro Colón, inauguré en 1908, est une splendide salle d’opéra de la ville de Buenos Aires. Son architecture est un savant mélange entre renaissance italienne et baroque français. Ce lieu profite d’une acoustique exceptionnelle, il est considéré comme l’un des cinq meilleurs du monde. Il est aussi connu pour ses opéras, ses ballets et ses concerts de musique classique.

Le Teatro Nacional Cervantes est l’unique théâtre national d’Argentine. Il a été déclaré monument historique en 1995. Son architecture est d’un style baroque espagnol. Depuis sa rénovation, terminée en 1968 à la suite d’un incendie, ce bâtiment mélange un style moderne et classique.

Le complexe théâtral General San Martín est l’une des scènes les plus importantes et l’un des centres culturels principaux d’Argentine. Ce lieu est dédié à la danse, au théâtre, au cinéma mais aussi aux conférences et séminaires sur l’art.

Ces trois sont les principaux théâtres traditionnels de la ville. En plus d’une architecture spectaculaire, ces lieux de spectacle vous proposent d’assister à des pièces classiques mais également à des œuvres  plus modernes.

Allez donc jeter un coup d’œil aux différentes programmations !

> Programmation du Teatro Colón  
> Programmation du Teatro Nacional Cervantes 
> Programmation du complexe San Martín 

Où ?  > Teatro Colón : Cerrito 628

           >Teatro Nacional Cervantes : Cordóba 1155

           > Complejo teatral General San Martín :  Corrientes 1530

Le théâtre dit « commercial »

 Il se concentre sur l’avenue Corrientes où vous trouverez un nombre considérable de comédies musicales, de spectacles de Tango, d’adaptations locales de spectacles internationaux. Ces représentations sont plus légères, souvent burlesques et toujours hautes en couleur !

Les salles les plus importantes sont dans le Métropolitain. Ce théâtre datant de 1936 a été, pendant plus d’une décennie, le cinéma de Buenos Aires. Puis il est devenu un théâtre accueillant des comédies musicales telles que ‘’La cage aux  folles’’. Il a rouvert ses portes en 2013 sous le nom de Métropolitain City et accueille depuis en grande partie des comédies.

L‘Opera citi  : l’origine de ce théâtre remonte à 1872. Cet opéra a accueilli de grandes célébrités telles qu’Edith Piaf. Le programme de cet opéra est très varié. Vous pourrez tout aussi bien assister à des concerts, ballets, pièces de théâtres ou bien des spectacles pour enfants.

Lola Membrives, ce lieu a  été bâti en 1914. C’est un théatre qui présente énormément de pièces comiques, et ce depuis son ouverture il y a plus d’un siècle.

Où ? Avenida Corrientes à partir de Callao en allant vers Puerto Madero.

 Le théâtre indépendant ou théâtre alternatif

 Vous trouverez aussi des œuvres avant-gardistes de jeunes metteurs en scène dans de plus petites salles à Buenos Aires. La plupart sont jouées dans le quartier d‘Abasto mais quelques unes se trouvent dans les quartiers de Palermo et San Telmo.

Où ?       > El Camarín de las musas: Mario Bravo 960

               >Espacio Callejón: Humahuaca 3759

               > Abasto Social Club : Humahuaca 3649

               >Callejón de los deseos: Humahuaca 3759

              >La carbonera: Balcarce 998

              > El Piccolino : Fitz Roy 2056

              >Chacarerean Teatre : Nicaragua 5565.

Nous vous souhaitons un agréable spectacle !

El Ateneo, un théâtre reconverti en une splendide librairie

El Ateneo Grand Splendid est une des librairies les plus connues de Buenos Aires. Il s’agit d’un ancien théâtre, le Grand Splendid, reconverti en une magnifique librairie. Le bâtiment a conservé son architecture originale, d’ailleurs les caisses de la librairie sont les billetteries de l’ancien théâtre.

En 2008, le journal britannique The Guardian, a désigné El Ateneo comme étant la 2ème librairie la plus belle du monde! Et en 2016, Les Echos parle de cette librairie comme étant la “la plus grande d’Amérique du Sud”.

"/

Source : Aurélie Callebaut

Teatro Grand Splendid…

L’immeuble a été conçu par les architectes Peró et Torres Armengol pour l’impressario Max Glücksmann (1875-1946). Le théâtre Grand Splendid ouvra ses portes en mai 1919. Les fresques à l’intérieur du théâtre ont été peintes par l’artiste italien Nazareno Orlandi et les cariatides par le sculpteur Troiano Troiani.

Le théâtre avait une capacité de 1,050 personnes. On pouvait y voir des représentations de différents genres balletm opéra, films,… y compris du tango avec Carlos Gardel !

El Ateneo Grand Splendid…

En février 2000, le groupe LLHSA signa un contrat de location jusqu’en 2010 et investit 3 millions de pesos pour remodeler le bâtiment. El Ateneo est une marque traditionnelle, créée en 1912, qui est actuellement associée à la firme Yenny et qui possède plus de 34 entreprises réparties en Argentine.

L’ex-théâtre Grand Splendid détient le plus grand stock et la plus grande diversité d’offre de la chaîne : 120.000 livres. Et selon des chiffres de 2008, il y a environ 3.000 visites par jour et il s’y vend plus de 700.000 de livres. C’est un point touristique surtout pour les étrangers.

La bibliothèque actuelle garde le splendide, avec sa majestueuse coupole (représente une allégorie de la paix, elle était un hommage à la fin de la 2ème Guerre Mondiale.), ses balcons originaux, ses ornements originaux intacts, jusqu’à son rideau de velours pourpre.

Plusieurs fauteuils confortables permettent de s’asseoir et de lire n’importe quel livre sans obligation d’achat. Il y a plusieurs salles, dont l’ancien parterre du théâtre, les loges, ou encore, ce qui était autrefois la scène et qui est aujourd’hui utilisée comme restaurant et salon de thé. Celle-ci possède également un piano sur lequel on peut jouer et accompagner les séances de lecture. Au sous-sol, les escalators conduisent au salon de vente de musique et des livres pour les enfants. Quant à l’étage du dessus, il est réservé aux expositions.

Informations pratiques

Av. Santa Fe 1860, Recoleta
Ouvert du lundi au jeudi de 9h à 22h, du vendredi et samedi de 9h à 24h, le dimanche de 12h à 22h.


Vous avez aimé cet article? A lire sur le même sujet :

Le Teatro San Martín : un des plus grands théâtres de Buenos Aires

Vous aimez allez au théâtre ? Vous allez adorer la ville de Buenos Aires ! Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le théâtre San Martín, un des plus grands théâtres de la ville, directement relié au Centre Culturel San Martín, au coeur de la célèbre avenue Corrientes !

Teatro San Martín – Source : Wikipedia

Un des plus grands théâtres d’Amérique Latine

Le théâtre San Martín, avec ses 30 000 m2 répartis sur 13 étages et 4 sous-sols, est aujourd’hui l’un des principaux centres culturels d’Argentine et d’Amérique Latine. Il compte au total 3 salles de théâtre, d’une capacité respective de 1100, 600 et 300 spectateurs, un cinéma et des espaces d’expositions. Il est également le siège de la la Direction Générale et Artistique du Complexe Théâtral de Buenos Aires et a ouvert en 2011 le nouveau Noyau Audiovisuel de Buenos Aires ou (NABA) ainsi qu’une salle dédiée au ballet contemporain.

L’histoire du théâtre

Le premier projet de construction du théâtre fut déposé par le député Alfred Palacios en 1908. Mais il fallut attendre 1944 pour que sa construction soit lancée grâce au travail des architectes Mario Roberto Alvarez et Macedonio Ruiz. Il fallut ensuite attendre 1950 pour que le théâtre prenne le nom du Général San Martín à l’occasion du bicentenaire de la mort du général. Enfin, ce n’est qu’en 1960 que le théâtre a ouvert ses portes au grand public pour la commémoration de la Revolución de Mayo. En 1970, le théâtre fut connecté avec le centre culturel San Martín.  C’est avec la fin de la dictature, en 1983, que le Centre Culturel devint le véritable symbole de la démocratie et du renouveau culturel du pays !

Que voir au théâtre et au centre culturel ?

De Bobby Fischer à Juan José Saer en passant par Mercedes Sosa, les grandes références intellectuelles et artistiques du pays sont presque toutes passées par les salles du théâtre San Martín. Expositions d’arts plastiques, cirque, danse, cinéma, musique et bien sûr théâtre… Il y a énormément de choses à voir au centre culturel. Concernant le théâtre, vous pouvez consulter la programmation des différentes pièces ici ! Sachez que le centre culturel propose également des cours de théâtre, peinture, art plastique, danse photographie…


>Le Teatro Ciego ou Théâtre Aveugle
>Le Théâtre Colón, un des joyaux de l’architecture argentine
>El Ateneo : un théâtre devenu une magnifique bibliothèque-librairie

Le Paseo de la Plaza : un endroit de Buenos Aires à découvrir !

Buenos Aires est très réputée pour ses nombreux théâtres et sa vie culturelle importante ! Aujourd’hui, nous vous présentons le Paseo de la Plaza, un petit endroit très agréable situé sur l’avenue Corrientes à Buenos Aires : théâtres, restaurant, bar, et Musée des  Beatles vous y attendent !

Paseo de la Plaza – Source : Galio

Un lieu théâtral incontournable  à Buenos Aires

Le Paseo de la Plaza est situé dans la principale zone théâtrale de Buenos Aires, l’avenue Corrientes ! Il est situé notamment à 100 m du célèbre Teatro San Martín ! Tout le long de cette avenue, vous pourrez également observer de nombreux cabarets de tango ! Le Paseo de la Plaza dispose de 2 grandes salles théâtrales principales, Pablo Picasso et Pablo Neruda, pouvant accueillir jusqu’à 500 spectateurs. Pour consulter la programmation des différents spectacles, rendez-vous sur www.paseolaplaza.com.ar !

Une scène importante du stand-up !

Le Paseo de la Plaza est en particulier réputé pour ses spectacles de stand-up ! Ce sont en fait les professeurs de stand up de l’école qui viennent jouer chaque soir du mercredi au samedi pour vous offrir un show à mourir de rire, plein d’improvisation : I love Stan Dap ! Vous avez aussi la possibilité de prendre des cours de Stand up si vous restez un petit moment à Buenos Aires.

Un lieu où il fait bon d’aller prendre un verre…

Cuisine française, argentine, cubaine, cafés, glacier, resto-bar… Vous aurez l’embarras du choix pour déjeuner, dîner et profiter de l’endroit avant ou après avoir vu une pièce de théâtre ! Il est également très agréable d’aller prendre un verre en terrasse entre amis en fin de journée ! La tranquillité du lieu vous coupera de l’animation du centre de la capitale, notamment de l’avenue Corrientes ! Un petit coin de paradis au coeur de la ville pour se restaurer ou se désaltérer !


Cet article vous a plu ? A lire sur le même sujet :

Le Teatro Ciego ou Théâtre Aveugle
Le Théâtre Colón, un des joyaux de l’architecture argentine
Balades et excursions dans Buenos Aires : visite de l’avenue Corrientes et ses théâtres

L’Argentine : un exemple pour le conflit israélo-palestinien

Bien que l’Argentine soit très éloignée du conflit israélo-palestinien géographiquement, ce pays multiculturel avec d’importantes communautés juives et musulmanes se préoccupe beaucoup de la situation actuelle au Moyen-Orient. L’Argentine est un des pays où  religions et identités culturelles cohabitent le plus pacifiquement. Un exemple pour le reste du monde.

Daniel Barenboim et Mauricio Macri lors du festival Musique et Réflexion de 2014 – Source: Flickr

Un débat au Teatro Colón : Construire la paix.

Ce samedi 1er août, une rencontre s’est tenue au Teatro Colón entre Daniel Barenboim, musicien israelo-argentin, Felipe González, ex-président espagnol et trois représentants des religions monothéistes les plus importantes : le rabin Daniel Goldman, le prêtre Guillermo Marcó et le dirigeant musulman Omar Abboud, tous membres de l’Institut pour le Dialogue Inter-religieux. C’est dans le cadre du festival Musique et Reflexion de Buenos Aires qu’un débat passionnant s’est déroulé entre ces 5 protagonistes autour du thème : construire la paix au Moyen-Orient. La guerrilla sunnite menée par Daech ainsi que le conflit israélo-palestinien ont été au coeur des sujets abordés. Peu de réponses concernant la manière de construire la paix au Moyen-orient, mais une constatation : l’Argentine est un exemple concernant la multiculturalité et notamment la cohabitation du christianisme, du judaïsme et de l’islam.

Les religions monothéistes en Argentine :

La religion catholique est reconnue par la constitution Argentine comme religion d’Etat, on compte aujourd’hui 92% d’Argentins de tradition catholique. L’immigration russe grecque et syriaque du début du siècle dernier a apporté également de nombreux orthodoxes en Argentine. Aujourd’hui la plus forte croissance religieuse est celle du protestantisme évangéliste qui représente plus de 10% des chrétiens d’Argentine. Voilà pour ce qui est de la religion chrétienne. En ce qui concerne le judaïsme, cette religion représente 2% de la population totale soit plus de 800 000 juifs. Avec environ 300 000 juifs à Buenos Aires, la communauté juive de la capitale est la deuxième mondiale après celle de New York. Enfin, pour ce qui est de l’islam, la communauté musulmane représente 1,8% de la population avec 750 000 musulmans, dont 200 000 à Buenos Aires. Cette communauté musulmane est la plus importante d’Amérique Latine et  provient essentiellement de l’immigration du début XXème de Syrie, du Liban mais aussi d’Espagne avec les Andalous.

Une cohabitation religieuse pacifique exemplaire

Daniel Barenboim explique : “Je ne connais aucun pays où il soit aussi naturel d’avoir autant d’identités culturelles qu’en Argentine. […] En Argentine, on peut être juif ou arabe et tout autant patriote argentin.”

En Argentine, l’école publique a favorisé la cohabitation religieuse pacifique, où italiens, espagnols, turcs et russes discutaient surtout de football et non de religion. Aujourd’hui Buenos Aires est un exemple indéniable de cohabitation pacifique entre les trois grandes religions monothéistes. Il y eut une exception : le terrible attentat de l’AMIA, une association juive, en 1994 qui fit 85 morts. Sinon, il y a très peu de tensions religieuses ou raciales à Buenos Aires. Les croyances, langues et noms de familles de toutes origines sont présents en Argentine et en particulier à Buenos Aires. Il y a bien sûr des quartiers à forte présence juive comme celui d’Once, mais les autres quartiers sont  relativement mélangés au niveau culturel et religieux.  Il est fréquent de voir des enfants avec la kippa sortir d’une école juive de Belgrano, juste en face de l’Ambassade des Emirats Arabes. Et cette acceptation de la diversité en Argentine se voit aussi en politique. L’actuel ministre des Affaires Etrangères, Héctor Timerman, est membre de la communauté juive en Argentine. Carlos Menem, d’origine syrienne, fut président de la République de 1989 à 1999.

Daniel Barenboim, Felipe González et les représentants des religions monothéistes ont donc appelé à une coexistence religieuse au Moyen-Orient similaire à celle de Buenos Aires. Mais les contextes historiques et culturels sont totalement différents…


Cet article vous a plu ? A lire sur le même thème :

La religion en Argentine
Petit point sur l’immigration en Argentine
La religion en Argentine : 70% des Argentins croient aux miracles

Récital d’Anaïs Crestin et de Matías Villafañe au Teatro Colón

L’Alliance Française de Buenos Aires vous invite à une SOIRÉE MUSICALE d’exception dans le célèbre Teatro Colón de Buenos Aires. Vous aurez le plaisir de pouvoir partager, en toute intimité, un récital de musique française joué au piano et au violoncelle afin de vous faire voyager à travers le temps.
Piano
Source Flickr – knownaa

À l’affiche, Anaïs Crestin au piano, accompagnée par le violoncelliste Matías Villafañe, vous proposeront donc un concert de musique française ce mercredi 1er juillet à 19 h au Salón Dorado du Teatro Colón.

À l’écoute, des œuvres des plus grands musiciens tels que François Couperin, Ernest Chausson, Gabriel Fauré, Edouard Lalo ou encore Claude Debussy pour votre plus grand plaisir. Ce concert est organisé au bénéfice de la Fondation d’Entraide des Français en Argentine, chargée d’offrir une aide aux familles expatriées en Argentine. À l’occasion de cet événement, seront présents: M. l’Ambassadeur de France, de M. le Conseiller Culturel, et de M. le Consul Général ici en Argentine.

La pianiste française Anaïs Crestin, diplômée des conservatoires de Paris et Detmold en Allemagne, ayant étudiée auprès de professeurs de piano de renom comme Jean-Efflam Bavouzet (pianiste nommé meilleur artiste en France, en Angleterre et aux États-Unis), Pascal Denis (Conservatoire de Paris), sera à l’honneur lors de cet événementSon goût pour la musique de chambre l’amène à jouer avec les meilleurs instrumentistes solistes argentins et au sein de l’Orchestres Philharmonique du Théâtre Colon et de l’Orchestre Symphonique National en compagnie du saxophoniste français Claude Delangle, du clarinettiste Luis Rossi et de la chanteuse allemande Sophie Klussmann. Vivant à Buenos Aires, elle joue aussi régulièrement de la musique contemporaine. 

Pour conclure cet évènement, une petite collation et une tombola vous permettront de pouvoir échanger quelques mots et de partager un bon moment en compagnie des artistes. Les fonds récoltés seront donc reversés à la Fondation d’Entraide Française en Argentine.

Le duo d’artistes….

Le duo est né en 2004, entre ces deux talentueux musiciens. Ensemble, ils ont reçu divers prix et ont brillé lors de masterclass internationaux de musique classique. Le duo, désormais connu internationalement, a joué en Argentine (au Musée des Beaux-Arts, à l’Auditorium du Conseil professionnel des sciences économiques,  lors des Festivals “Rencontres”, “Sur les routes du vin” de Mendoza, au Musée d’Art Moderne et de l’indépendance  de Mendoza, au Théâtre de La Plata, Théâtre Citybell) mais aussi à  l’étranger dans les villes de Detmold, Münster, Leopoldshöhe et Schieder (Allemagne), Luzon, La Roche sur Yon et Paris (France), Frutillar (Chili), Tarija (Bolivie), Montevideo et Punta del Este (Uruguay)…

La Fondation d’Entraide Française en quelques mots…

Elle offre une aide sociale et offre un soutien économique aux Français résidant dans des situations difficiles en Argentine. Pour les familles, personnes âgées isolées, personnes handicapées, enfants, la Fondation d’Entraide est l’expression de la solidarité de la communauté française envers ses ressortissants. Elle organise également des collectes et distribue des denrées alimentaires.

> Site de la Fondation

Tous les détails de l’événement se trouvent ICI

Où et quand?
– Teatro Colón – Cerrito 628 – Buenos Aires
– De 19h à 21h
– Prix des places : 300 pesos
– RÉSERVATION : au 4310-1012 ou par MAIL : fundraising@entraidefrancaise.com.ar