Il s’agit d’un groupe de producteurs ruraux qui se sont organisés en vue d’offrir des circuits touristiques qui permettent de profiter des ressources naturelles et culturelles de la Meseta de Somuncurá et de la steppe patagonique.

Un plateau en Patagonie du Nord

L’endroit se trouve près de Los Menucos, au nord de la Patagonie. La Meseta de Somuncurá occupe un vaste territoire au sud de la province de Rio Negro et au nord de la province de Chubut. C’est une aire naturelle protégée d’environ 25.000 km2.

Photo : Meseta Infinita

Le paysage est unique, désertique, et ce lieu protégé, dont le nom signifie “pierre qui sonne” en langue indienne mapuche, renferme des coûtumes et légendes ancestrales. Jamais les producteurs de laine locaux ne se seraient imaginés devenir guides d’une expédition qui expose le potentiel touristique et culturel de leur région.

Des paysages atypiques

Les aires protégées de cette zone sont particulières : des lacs au milieu de cratères formés au dessus de terres volcaniques. Ce sont d’ailleurs ces lacs qui ont permis au tourisme durable de se développer par ici, puis à la population et aux éleveurs de bétail de venir se grouper dans des villages aux alentours, en particulier à Los Menucos, à 85 km sur la route nationale 23.

Cette destination se trouve à la croisée de plusieurs chemins : Bariloche, Viedma et General Roca sont à environ 300 km de là. De plus, le Train Patagonique s’arrête à Los Menucos et permet d’explorer ces paysages inconnus.

Meseta Infinita

Depuis ce village, aux petites maisons de pierres dans lesquelles vivent les fermiers, commence la route jusqu’au plateau de Somuncurá, avec ses canyons sur les côtés, ses montagnes et ses plaines. L’activité des populations vivant pourtant loin de tout fait partie des histoires que l’on se raconte ici, et de l’attraction socioculturelle. Mais pour y parvenir depuis Los Menucos, encore faut-il avoir un 4×4 ou un cheval.

Les processus volcaniques ont donné naissance il y a des millions d’années à ces plateaux,  dont la hauteur peut aller jusqu’à 1000 mètres au dessus du niveau de la mer.

Itinéraire sur la Meseta

Le premier arrêt dans la Meseta (le plateau en français) sont les ruines de Inalef, un vieux village tout en pierre et argile qui avait été recouvert par la lagune il y a 30 ans, et que l’on peut revoir aujourd’hui.

Meseta Infinita

A quelques pas de là, un fermier local attend son groupe de touristes avec un asado traditionnel (barbecue) de boeuf de la région, qu’ils mangeront sur une table improvisée, à l’abri du vent et à quelques mètres d’une des 27 lagunes qu’il possède dans sa ferme, près desquelles on distingue des dizaines de flamands roses. Avec son épouse, tisserand à la coopérative, ils ont décidé de participer au développement du tourisme durable et rural.

Pourquoi ces lagunes sont-elles aussi nombreuses ici ? Certains disent que cela proviendrait d’une chute de météorites, d’autres que c’est tout simplement une conséquence de la gravité.

Meseta Infinita

La journée de campagne typique de la meseta peut aussi se transformer en 2 jours sur place, pour ceux qui souhaitent passer une nuit au milieu de cette immensité, en campement agricole. Mais cette option n’est à conseiller qu’aux plus courageux : à la tombée du jour les températures se rafraîchissent et elles ne sont du goût que des moins frileux.

Meseta Infinita

La coopérative

L’objectif de cette chaîne coopérative est que chacun participe et apporte son savoir, son expérience et le goût de son travail avec les touristes, tout en respectant la nature environnante.

L’activité centrale de la région est la production de laine. Celle-ci a été très sévèrement affectée en 2007 par une terrible sécheresse. C’est à cette époque que l’idée de se transformer partiellement en guides touristiques a germé.

En plus de cette activité d’élevage, s’ajoute une richesse géologique et anthropologique. On peut observer au nord de la ville des paysages différents, avec en particulier des cheminées volcaniques au milieu de la plaine. La présence marine 10 millions d’années auparavant a laissé dans cette zone des vestiges, au beau milieu de la steppe : oursins pétrifiés, autres coquillages et coraux, et restes de sables blanc fixés sur une colline. On peut également découvrir ici des peintures rupestres, signes d’une présence indigène.

Meseta Infinita

Présence anglaise dans la région

On aime raconter par ailleurs la vie de cette célèbre criminelle Anglaise, Elena Greenhill Blackier, née en 1875 au Royaume Uni, qui est arrivée au début du siècle dernier et à marqué l’histoire du pays en séquestrant entre autres des policiers locaux. La présence anglaise résonne dans la zone, alors qu’à l’époque la Compagnie Anglaise détenait 40.000 hectares, qui ont été abandonnés en 1925 après une grande sécheresse.

Plusieurs estancias peuvent accueillir les touristes, certaines avec des restaurants de qualité, qui permettent de goûter aux spécialités locales comme la viande de guanaco. Le mieux est de prévoir un passage d’une journée complète pour visiter les lieux, et une autre pour découvrir le mode de vie dans une estancia typique.

Accéder

Par voie terrestre, par la route 23 depuis Viedma ou San Carlos de Bariloche. Dans les 2 cas, cela représente 300 km. Depuis General Roca, dans la Haute Vallée, on arrive à la Meseta par la route 6. L’arrivée se fait en voiture, en transport en communs ou mini-bus.

Le Train Patagónico fait aussi la halte une fois par semaine à Los Menucos. Une fois dans la petite ville, les transferts vers les estancias et jusqu’à la Meseta se font en 4×4, réservé auparavant.

Pour tout week-end, escapade, et voyage en Argentine, n’hésitez pas à contacter Equinoxe, spécialiste des voyages sur mesure en Argentine et en Patagonie.

 

Source :Somuncurá, la meseta infinita