Aujourd’hui le ministre du commerce chinois, Chen Deming, a été reçu suite à l’invitation lancée en juillet dernier par Cristina Kirchner lors de sa visite oficielle à Pékin.

La visite fait suite à un éloignement dans les relations commerciales depuis que Pékin a interdit l’importation d’huile de soja pendant 6 mois l’an dernier.

Le fonctionnaire chinois, un des plus influents de la politique extérieur de son pays, est venu accompagné d’une délégation de 80 entreprises avec pour intention d’accroitre le affaires commerciales entre les deux pays.

Photo : World Economic Forum

Cette visite pourrait déboucher sur l’achat d’huile de soja.

Selon les experts, les acheteurs chercheraient à acheter entre 300.000 et 400.000 tonnes d’huile de soja argentine. Les importations de ce produit par la Chine se sont élevées à 1,5 millions de tonnes en 2010-2011.

De plus, selons d’autres sources, la délégation commerciale pourrait aborder le sujet du maïs à un moment où les deux pays travaillent sur un protocole qui faciliterait les exportations argentines du grain en Chine, deuxième consommateur mondial.

Source : Llega a la Argentina una misión comercial china con 80 empresarios